Cimetières militaires de la Seconde Guerre mondiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une tombe anonyme dans le cimetière britannique d'Hermanville-sur-mer
Cimetière américain de la Seconde Guerre mondiale à Saint-Laurent-sur-Mer (Normandie)

Les cimetières militaires de la Seconde Guerre mondiale ont été créés à la suite de la Seconde Guerre mondiale dédiés aux soldats tombés (que ce soit les agresseurs ou les défenseurs) selon les droits humanitaires de la convention de Genève. Des accords bilatéraux ont été définis entre les nations concernées pour statuer sur ces lieux.

Belgique[modifier | modifier le code]

Cimetières américains[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Alsace[modifier | modifier le code]

Bretagne[modifier | modifier le code]

Lorraine[modifier | modifier le code]

Cimetière militaire polonais de Dieuze.

Normandie[modifier | modifier le code]

Cimetières américains[modifier | modifier le code]

Cimetières allemands[modifier | modifier le code]

Des soldats allemands reposent aussi dans la dizaine de cimetières britanniques de Normandie.

Cimetières britanniques[modifier | modifier le code]

Cimetière britannique d'Hermanville-sur-Mer

Cimetières canadiens[modifier | modifier le code]

Cimetière polonais[modifier | modifier le code]

Le cimetière polonais à Grainville-Langannerie, Calvados.

Le cimetière d’Urville (En bordure de la RN158, sortie Grainville-Langannerie) est la seule nécropole polonaise de la Seconde Guerre mondiale en France pour les combats consécutifs au débarquement de 1944.

696 tombes sont disposées autour d’un grand monument en forme de V, surmonté d’une sculpture en aluminium symbolisant l’aigle polonais. Il s’agit essentiellement d’hommes de la 1re division blindée du général Maczek, engagée en août 1944 dans la bataille de Normandie et, notamment, dans la bataille pour la Poche de Falaise. On y trouve également des soldats ou aviateurs polonais tombés ailleurs en France au cours des combats de la Libération.

Picardie[modifier | modifier le code]

Cimetière américain[modifier | modifier le code]

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Cimetière allemand[modifier | modifier le code]

Cimetière militaire allemand de Bourdon

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Cimetière du Commonwealth[modifier | modifier le code]

  • Cimetière militaire Amiens communal.
  • Cimetière militaire Abbeville communal.
  • Cimetière militaire Abbeville extension.
  • Cimetière militaire Blargies.
  • Cimetière militaire Longeau.
  • Cimetière militaire Poix de Picardie.
  • Cimetière militaire Roye.

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Nécropole nationale française[modifier | modifier le code]

Cette section doit être recyclée. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion.
Entrée du Cimetière militaire soviétique de Noyers-Saint-Martin

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Cimetière soviétique[modifier | modifier le code]

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Cimetière néerlandais[modifier | modifier le code]

(Source informations GRP PICARDIE 1939-1945)

Poitou-Charentes[modifier | modifier le code]

Cimetière allemand[modifier | modifier le code]

Cimetière français[modifier | modifier le code]

Provence[modifier | modifier le code]

Cimetière américain[modifier | modifier le code]

Cimetières français[modifier | modifier le code]

Cimetière britannique[modifier | modifier le code]

  • Mazargues War Cemetery, Marseille

Île-de-France[modifier | modifier le code]

Rhône-Alpes[modifier | modifier le code]

Cimetières français et alliés[modifier | modifier le code]

Cimetière allemand[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

Pologne[modifier | modifier le code]

République tchèque[modifier | modifier le code]

  • Cimetière français de Cheb : Dans le cimetière municipal de Cheb, il y a pour les victimes françaises entre 1939 et 1945 un terrain soigné, avec un monument( bloc de granit) portant la mention « Aux Français morts pendant la guerre 1939-1945 ». Le monument est fleuri. Situé à droite en entrant dans le cimetière, c'est l'endroit le mieux entretenu du cimetière. Il n'y a pas d'indication nominative.

Russie[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

Cimetière polonais à Monte Cassino.

Afrique du Nord[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]