Cimetière de Confucius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Temple et cimetière de Confucius et résidence de la famille Kong à Qufu *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Tombe de Confucius
Tombe de Confucius
Coordonnées 35° 37′ 07″ N 116° 59′ 11″ E / 35.618611, 116.986389 ()35° 37′ 07″ Nord 116° 59′ 11″ Est / 35.618611, 116.986389 ()  
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Type Culturel
Critères (i) (iv) (vi)
Numéro
d’identification
704
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 1994 (18e session)

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Temple et cimetière de Confucius et résidence de la famille Kong à Qufu
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le cimetière de Confucius (en mandarin simplifié : 孔林; en pinyin : Kǒng Lín) est le cimetière du clan Kong, qui sont les descendants de Confucius, ainsi que Confucius et certains de ses disciples. Le cimetière est situé dans la ville de Qufu, en Chine.

Depuis 1994, le cimetière est listé, avec le temple de Confucius, sur le patrimoine mondial de l'humanité en tant que partie du site : Temple et cimetière de Confucius et résidence de la famille Kong à Qufu.

Révolution culturelle[modifier | modifier le code]

En novembre 1966, un groupe de gardes rouges de Pékin s'est associé avec un autre groupe de Qufu pour détruire une partie du cimetière et la statue du temple de Confucius. Durant leurs vingt-neuf jours de présence, 100 000 volumes de textes classiques ont été brûlés, plus de 6 000 objets détruits ou endommagés, et six tombes ouvertes. Deux mille tombes ont été pillées durant le printemps de l'année 1967 par la population qui espérait y découvrir des trésors. Les objets en or trouvés dans les tombes ont été rachetés à la population par l'agence locale de la Banque populaire de Chine. Après la Révolution culturelle, des objets funéraires ont encore été rachetés en vue de la restauration des lieux[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sang Ye, Geremie R. Barmé, « Commemorating Confucius in 1966-67. The Fate of the Confucius Temple, the Kong Mansion and Kong Cemetery. 孔庙、孔府、孔林 », China Heritage Quartely, no  20, 2009. [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :