Cimetière ancien de Taganrog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chapelle funéraire de la famille Litsine

Le cimetière ancien de Taganrog (en russe : старое городское кладбище, staroïe gorodskoïe kladichtche) est un cimetière historique russe à la sortie de la ville de Taganrog (oblast de Rostov), dans le sud du pays. Il est fermé aux inhumations depuis 1971. Il s'étend sur vingt hectares.

historique[modifier | modifier le code]

Le cimetière a été fondé officiellement en 1809 aux limites de la ville et l'église du cimetière, dédiée à Tous-les-Saints, est consacrée en 1810 et totalement terminée en 1824. Il est entouré de murs avec un portail où était inscrite au-dessus la parole de l'Évangile: « L'heure vient où les morts entendront la voix du Fils de Dieu. » Après l'« abolition de toute religion » par le régime bolchévique, il est ouvert aux non-orthodoxes. Après la Grande Guerre patriotique, une flamme éternelle est installée, ainsi que des monuments aux morts de la guerre.

Il est fermé aux inhumations, le 25 mai 1971.

Dans les années 1980, certaines sépultures sont sauvées de la destruction et transférées comme œuvres désacralisées dans la cour du musée d'art de Taganrog.

Anton Tchekhov, qui vécut à Taganrog dans sa jeunesse, évoque le cimetière dans Feux, Ionytch, Une banale histoire, etc.

État actuel[modifier | modifier le code]

Malgré son statut actuel de monument historique protégé, il est encore dans un certain état de délabrement, ce qui lui donne une touche romantique.

Personnalités inhumées[modifier | modifier le code]

Illustrations[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]