Ciel, une quéquette !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ciel, une quéquette !
Épisode de South Park
Numéro d'épisode Saison 12
Épisode 172
Code de production 1205
Diffusion 9 avril 2008
Chronologie
Précédent Canada en grève Y'a plus Internet Suivant
Liste des épisodes

Ciel, une quéquette ! (Eek, a Penis! en VO) est le cinquième épisode de la saison 12 de la série South Park.

Centré sur Janet Garrison et Eric Cartman, il traite d'éducation et de manipulations génétiques.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Désireux de redevenir un homme, Mme Garrison décide de faire appel à la génétique.

Dans un même temps, Cartman est choisi pour devenir professeur dans une banlieue sensible.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'épisode commence avec une Mme Garrison dépressive, racontant à ses élèves le drame qu'elle vit depuis son changement de sexe notamment après avoir vu Thomas Beatie chez Oprah Winfrey. Elle part dans un coup de folie et dévaste la classe, arrêtée par Mackey et Victoria. Cette dernière doit nommer un remplaçant parmi les élèves. Cartman se désigne, et malgré les hésitations de la principale, il est nommé à son grand plaisir remplaçant. Mme Garrison cuve sa déprime chez elle et apprend à la télé qu'il existe des moyens, par la culture génétique, de reconstituer des organes comme des oreilles par exemple, sur des souris. À l'école, les résultats des élèves de Cartman sont excellents (vu que tout le monde a triché au dernier contrôle) et des inspecteurs de l'Académie proposent à Cartman d'enseigner dans les quartiers difficiles. Cartman se fait passer pour Señor Cartmanez, un mexicain, pour soigner son image auprès d'eux.

Mme Garrison a réussi la culture cellulaire sur une souris, et un pénis y a poussé. Cependant, en voulant « tester » l'engin, elle fait s'échapper la souris avec son pénis. Le pénis de Mme Garrison s'échappe du laboratoire et celle-ci doit lui courir après. Cartman quant à lui, apprend aux jeunes de banlieue à tricher correctement. Alors qu'il tente d'apprendre la triche aux élèves récalcitrants, c'est Linda Stotch qui découvre le pénis de Mme Garrison. Elle alerte Stephen et Butters qui aperçoivent le pénis de Mme Garrison que Butters reconnaît, ce que Stephen comprend de travers. Cartman apprend à ses élèves à mémoriser les réponses des contrôles et à utiliser les caméras. Il doit toutefois continuer à traiter des cas particuliers d'élèves comme une fille enceinte, à qui il conseille d'avorter. Mme Garrison parcourt moult périls pour récupérer son pénis notamment à la police. (Avec un portrait robot peu ressemblant). La police et Mme Garrison poursuivent le pénis, et la souris qui le porte ; ces derniers se lancent alors dans un duo musical tout droit sorti de Fievel et le Nouveau Monde.

Alors qu'elle pense que tout est perdu, Mme Garrison retrouve son pénis. Les élèves de Cartman remportent un test national, hyper standardisé et sécurisé grâce à la « méthode des blancs » pour laquelle Cartman est hautement salué. Quant à Mme Garrison, elle redevient enfin M. Garrison après 47 épisodes en femme. Il fait une morale sophistique sur le fait que tout ce qui ne peut pas faire d'enfant est un homme y compris la femme d'un collègue, stérile après un cancer des ovaires, que Garrison soupçonne d'être un homme...

Notes[modifier | modifier le code]

  • L'épisode est sous rating « TV-MA » (Mature audience) aux USA et seulement interdit aux moins de 10 ans en France.
  • Le mot « pénis » est prononcé 44 fois.
  • À la fin, Garrison prononce le mot « fiotte » qui était sa marque de fabrique en tant qu'homme.
  • La souris qui lui a servi à récupérer son pénis devient à la fin de l'épisode son nouveau compagnon, succédant ainsi à M. Toque, M. Tee-shirt et M. Esclave.
  • L'épisode joue sur le fait que l'on ne peut pas montrer un homme entièrement nu à la télévision américaine. En effet, alors que le pénis de M(me)Garrisson est toujours montré de manière crue tant qu'il est greffé su le dos d'une souris, l'homme nu montré dans le sauna cache le sien.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • L'épisode fait référence à la saison parfaite des Patriots et leur défaite inattendue au Super Bowl. Il fait également référence au spygate où l'entraîneur des Patriots, Bill Belichick, a été accusé d'avoir triché en filmant les signaux de défense des équipes adverses.
  • Le scénario de Cartman fait allusion au scandale du Spygate et au film « Stand and Deliver », et vaguement à Dance with Me.
  • Le scénario rappelle également le film Dangerous Minds (Esprits rebelles) avec Michelle Pfeiffer où une des étudiantes est aussi enceinte, et le film The Substitute avec Tom Berenger, pour l'entrée dans le lycée et la présentation de la classe.
  • L'école de banlieue est l'école Jim Davis, qui est le créateur de Garfield car l'homme dont le look de Cartman est inspiré, Jaime Escalante, était professeur à la Garfield High School.
  • Le portrait robot fait par la police est un Mickey Mouse avec un sexe démesuré.
  • Une des élèves a un tatouage Betty Boop.
  • Le scénario de Cartman fait également référence au film 187 code meurtre où l'on reconnaît certain de ses élèves.
  • Certaines scènes de l'épisode, dont l'élève réticent à la triche, rappellent le film Dance with Me.
  • La chanson d'amour chantée par le pénis et la souris fait référence au dessin animé Fievel et le Nouveau Monde créé par Don Bluth en 1987[1]
  • Lorsque Cartman joue eu basket, l'enfant qui marque le score l'appelle "Mr.C" en référence à "Mr.G", Monsieur Garfield dans 187 code meurtre, et à "Mr.P" dans la saison 4 de The Wire, nom donné à Roland Pryzbylewski par ses élèves.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. YouTube - somewhere out there - an american tail