Cibin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 38′ 51″ N 24° 17′ 29″ E / 45.6475, 24.2914 ()

le Cibin
Cours supérieur du Cibin à Gura Râului.
Cours supérieur du Cibin à Gura Râului.
Caractéristiques
Longueur 82 km
Bassin 2 184 km2
Bassin collecteur le Danube
Débit moyen ?
Cours
Confluence l'Olt
Géographie
Pays traversés Roumanie Roumanie

Le Cibin (en allemand: Zibin, en hongrois Szeben folyó) est une rivière de Roumanie centrale, sous-affluent du Danube par l'Olt.

Géographie[modifier | modifier le code]

Originaire des Monts Cindrel (aussi appelés Monts Cibin, appartenant à la chaîne des Carpates méridionales), la rivière naît de la confluence de deux ruisselets de source: le Râul Mare (litt. 'Grand Ruisseau') et le Râul Mic ('Petit Ruisseau') ; ces sources sont situées non loin du point culminant des Monts Cindrel. Le cours de la rivière, dont la longueur totale est de 82 km, se situe intégralement dans le département (județ) de Sibiu, c'est-à-dire dans la partie méridionale de la Transylvanie. D’abord d’orientation nord-est, elle s’incurve ensuite, après avoir baigné la ville de Sibiu (allem. Hermannstadt), vers le sud-est. Son bassin-versant s’étend sur 2184 km².

Elle est un affluent important de la rivière Olt (allem. Alt), se jetant dans celle-ci près de la localité de Tălmaciu, à peu de distance de la gare de Podu Olt.

Elle forme une dépression, dite dépression de Sibiu, dans laquelle se trouve la ville de Sibiu, qui est traversée par elle. En amont de cette ville, elle baigne la région appelée Mărginimea Sibiului (litt. 'Marges de Sibiu'), région fortement typée, aux vivaces traditions roumaines. Les autres localités d’importance sises sur ses rives sont Gura Râului et Orlat.

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Les principaux affluents sont:

  • le Pârâul Negru ou Săliște (confluent près d’Orlat),
  • le Hârtibaciu, allem. Harbach (confluent près de Mohu), et
  • le Sadu, allem. Zoodt (confluent près de Tălmaciu).

L’importance économique de la rivière est déterminée par le barrage construit à proximité de Gura Râului, lequel, en plus de produire de l’électricité, constitue le plus grand réservoir d’eau potable pour la ville de Sibiu. En outre, quelques carrières de pierre sont implantées sur ses rives.

Anecdote[modifier | modifier le code]

D'après une étymologie populaire, le nom allemand de la Transylvanie, Siebenbürgen, dériverait de la désignation hongroise (Szeben) de cette rivière. En réalité il s'agit de Sieben (sept) Bürgen (forts, villes).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Victor Voicu-Vedea, Ioan Părean, Mărginimea Sibiului. Ghid de turism rural, Editura Salgo, Sibiu, 2008, ISBN 978-973-88687-7-9.