Ciabatta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
De la ciabatta tranchée.

La ciabatta (« savate » en italien) est un pain blanc originaire d'Italie, dont l'une des principales particularités est à la fois un taux d'hydratation élevé (jusqu'à 80 %[1]) et la présence d'huile d'olive parmi les ingrédients qui le composent (3 à 5 %[2]).

Ce type de pain est souvent utilisé comme pain à sandwich.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ciabatta est une redécouverte [3]. Elle est l’œuvre de Arnaldo Cavallari, un pilote automobile, qui en 1982 abandonne la course pour se consacrer au moulin familial, à Adra près de Rovigo en Vénétie. Il étudie les aptitudes fermentaires d'un nouveau type de farine très riche en gluten et met au point des recettes permettant de tirer profit de la qualité des blés sélectionnés. C'est de ces expérimentations qu'est née la ciabatta.

Description[modifier | modifier le code]

La ciabatta est un pain croquant avec une mie bien alvéolée. Elle est préparée à partir d'une pâte au taux d'humidité supérieur aux autres pains et avec de l'huile d'olive (ou de l'huile de grignons d'olive, un sous-produit du processus d'extraction de l'huile), du sel et des améliorants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jalal Qarooni, Flat bread technology, Springer, 1996, p. 80.
  2. (en) Yiu H. Hui, Harold Corke, Wai-Kit Nip, Ingrid De Leyn, Bakery products: science and technology, Wiley-Blackwell, 2006, p. 451.
  3. (dir.) Jean-Philippe de Tonnac, Dictionnaire universel du pain, Robert Laffont, Bouquins,‎ 2010, 1222 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :