Chumash

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le peuple chumash. Pour les langues chumash, voir langues chumash.

Chumash

Description de l'image  Rafael, a Chumash who shared cultural knowledge with Anthropologists.jpg.
Populations significatives par région
Drapeau des États-Unis États-Unis 5 000
Population totale 5 000
Autres
Langues

Langues chumash

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition

Les Chumash sont un peuple amérindien qui vivait principalement le long de la côte sud de la Californie, aux environs des villes actuelles de Santa Barbara et Ventura. Il occupait aussi les trois îles du nord des Channel Islands. Les lieux actuels qui ont des origines chumash sont : Malibu, Point Mugu, Piru, Lake Castaic et Simi Valley.

Les populations d’Asie qui étaient installées en Californie avant l’arrivée des Espagnols étaient plutôt variées, dans le sens où on y dénombrait une centaine de langages différents. Ces peuples pouvaient être nomades tout comme sédentaires. Ils vivaient de la chasse, de la pêche et de la cueillette de fruits et glands. On souligne parmi ces aborigènes le peuple des Chumashs qui aurait été évalué à environ 8 000 amérindiens divisés. Ils vivaient dans de grandes huttes rondes dispersées sur la côte et les îles voisines de Santa Barbara. Les tâches étaient divisées selon les sexes. Pendant que les hommes chassaient le petit gibier, les femmes cueillaient des plantes comestibles, fabriquaient des paniers et des bijoux en coquillages. Les hommes pratiquaient également la pêche en haute mer, d'où ils pouvaient ramener phoques, dauphins, loutres de mer et même, baleines. Cela, dans des embarcations fabriquées avec du bois et du goudron pour en assurer l’étanchéité. Les Chumashs étaient reconnus comme un peuple pacifiste fort en astronomie et possédant de bonnes connaissances médicales en tant que guérisseurs. Les premières missions espagnoles sur leur territoire débutèrent en 1771 où les Chumashs furent capturés et soumis à l’esclavage. Au cours de cette mission, on compte près de 4000 décès parmi les Chumashs (maladies, châtiments et maltraitances suite aux rébellions). Ils ont toutefois tenté une révolte contre les espagnols en 1824 pendant laquelle ils ont incendié des villages de missions mais une armée venue du Mexique les a arrêtés assez rapidement. Ils furent libérés vers 1827 après que le Mexique ait réclamé son indépendance. Les Chumashs disparaissent suite aux chasses à l’Indien organisées par les colons américains qui s’installent en Californie au XIXe siècle.

Dans les monts Santa Ynez, à 13 km au nord-ouest de Santa Barbara, se trouvent quelques grottes dont les parois sont décorées de pictogrammes et de dessins des Indiens Chumash. Pour peindre ces dessins, dont certains semblent représenter des scorpions, serpents et lézards, les tribus s'échangeaient des pigments. Une partie de ces figures a peut-être un sens religieux et symbolique.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Larousse. Fr. Chumash, Francois Hameau, 21-07-2009

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]