Chu Tien-wen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom chinois, le nom de famille, Chu, précède le nom personnel.

Chu T'ien-wen

Description de cette image, également commentée ci-après

Chu T'ien-wen en 2008.

Nom de naissance 朱天文, Zhū Tiānwén
Naissance (60 ans)
Taipei Drapeau de la République de Chine Taïwan
Nationalité Taïwanaise
Profession Scénariste, écrivain

Chu T'ien-wen (en chinois : 朱天文 ; en pinyin : Zhū Tiānwén) née le 24 août 1956, est une romancière taïwanaise et scénariste du célèbre cinéaste Hou Hsiao-hsien depuis les années 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chu T’ien-wen (Zhu Tianwen) est un des écrivains les plus importants de Taiwan. Elle est la fille de Chu Hsi-ning (Zhu Xining 朱西宁, 1927-1998), et la sœur de Chu T’ien-hsin (Zhu Tianxin 朱天心, née en 1958), lesquels sont eux aussi des romanciers.

Vers la fin des années 1970, avec sa sœur, elle a créé la revue Sansan jikan (三三季刊), puis les éditions Sansan shufang (三三書坊).

Elle est l’auteur d’une douzaine de livres, recueils de nouvelles et de textes en prose, mais également d’un roman, Huangren shouji (荒人手记), qui a été récompensé en 1994 par le Zhongguo shibao (China Times) et dont il existe une version anglaise, Notes of a Desolate Man (trad. par Howard Goldblatt et Sylvia Li-chun Lin, 1999).

Plusieurs de ses nouvelles ont été traduites en français.

Elle est également scénariste : elle a colloboré à de nombreuses reprises avec le cinéaste taïwanais Hou Hsiao-hsien.

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • « Maître Chai » (Chai shifu 柴师父), nouvelle, trad. par Olivier Bialais, in Angel Pino & Isabelle Rabut (éd.), À mes frères du village de garnison : anthologie de nouvelles taïwanaises contemporaines, Bleu de Chine, coll. Lettres taïwanaises, Paris, 2001, pp. 131-154.
  • « Plus de Paradis » (Yidian bu zai 伊甸不再), nouvelle, trad. par Angel Pino et Isabelle Rabut, in Angel Pino & Isabelle Rabut, Anthologie de la famille Chu, Christian Bourgois éditeur, coll. Lettres taïwanaises, Paris, 2004, pp. 103-142.
  • « La Cité de l’été brûlant » (Yan xia zhi du 炎夏之都), nouvelle, trad. par Angel Pino et Isabelle Rabut, in Angel Pino et Isabelle Rabut, Anthologie de la famille Chu, pp. 143-193.
  • « Le Bouddha incarné » (Roushen Pusa 肉身菩萨), nouvelle, trad. par Angel Pino et Isabelle Rabut, in Angel Pino & Isabelle Rabut (éd.), Anthologie de la famille Chu, pp. 195-223.
  • « L’Histoire de Petit Pi » (Xiao Bi de Gushi 小毕的故事), nouvelle, traduction du chinois (Taiwan), notes et présentation par Angel Pino, Les Temps modernes (Paris), nos 630-631, mars-juin 2005, pp. 190-203.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Scénarios[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Angel Pino et Isabelle Rabut, « Chu Tien-wen, l’alchimiste du langage », in Chu Tien-wen & Hou Hsiao-hsien dans le nouveau cinéma taïwanais, catalogue de la rétrospective organisée au cinéma le Champo, à Paris, du 19 septembre au 2 octobre 2007, [pp. 5-6].
  • Angel Pino et Isabelle Rabut, « Zhu Tianwen : venir du continent, écrire à Taiwan », in Chantal Chen-Andro, Cécile Sakai & Xu Shuang (sous la direction de), Imaginaires de l’exil dans les littératures contemporaines de Chine et du Japon, éditions Philippe Picquier, Arles, 2012, pp. 131-148.
  • Angel Pino et Isabelle Rabut, « Zhu Tianwen et Zhu Tianxin », Encyclopædia Universalis. [lire en ligne].
  • « Sur les ruines de nos rêves brisés : entretien avec Chu Tien-wen », propos recueillis par Michel Ciment & Hubert Niogret, trad. par Olivier Bialais, Angel Pino et Isabelle Rabut, Positif, revue mensuelle du cinéma (Paris), n° 526, décembre 2004, pp. 8-12.