Chronologie du rock en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article contient une chronologie des principaux événements reliés à l'univers du rock en France.

Les années 1950[modifier | modifier le code]

1955[modifier | modifier le code]

  • Line Renaud, avec l'adaptation de Tweedlee Dee de LaVern Baker est considérée comme la première en France à avoir chanté un titre rock.

1956[modifier | modifier le code]

  • 6 janvier : Jacques Hélian et son orchestre enregistrent Toutes les heures qui sonnent, première version française de Rock Around The Clock de Bill Haley.
  • Mac-Kac, pseudonyme de Baptiste Reilles, (1920-1987), enregistre le premier super 45 tours de rock français chez Versailles, avec notamment une reprise de See You Later Aligator de Bill Haley.
  • Georges Richard sort chez Symphonium un 33 tours intitulé Rock 'n' roll qui reprend huit titres de rock parmi lesquels Rock Around The Clock de Bill Haley, Hound Dog d'Elvis Presley, Sixteen Tons de Tennessee Ernie Ford[1].
  • 21 juin : Henri Salvador, sous le pseudonyme de Henry Cording, enregistre un disque parodique de rock, avec la complicité de Boris Vian et de Michel Legrand.

1957[modifier | modifier le code]

1958[modifier | modifier le code]

1959[modifier | modifier le code]

Les années 1960[modifier | modifier le code]

1960[modifier | modifier le code]

1961[modifier | modifier le code]

1962[modifier | modifier le code]

1963[modifier | modifier le code]

1964[modifier | modifier le code]

Le programme des Beatles à l'Olympia (1964).
  • Janvier : Les Chaussettes Noires changent de formule et sortent un 45 t EP instrumental ; Eddy Mitchell est à l'armée et a rompu avec le groupe.
  • Janvier : sortie du 13e et dernier 45 t EP des Chats Sauvages avec Merci, Je suis prêt, Obsession, et Malgré tout ça, 4 adaptations de chansons en vogue à l'époque.
  • Ronnie Bird sort son premier disque chez Decca avec Adieu à un ami, un hommage à Buddy Holly.
  • 15 janvier : premier concert des Beatles à l'Olympia de Paris ; ils partagent l'affiche avec Trini Lopez et Sylvie Vartan[2]. Ils s'y produisent pendant trois semaines, jusqu'au 4 février inclus, totalisant 41 concerts. C'est le lieu où ils se produiront le plus longtemps après le Star Club de Hambourg et la Cavern de Liverpool.
  • Du 15 février au 30 mars : troisième Olympia pour Johnny Hallyday, accompagné par Joey and the Showmen (Hugues Aufray assure la première partie).
  • Avril : Les Chaussettes Noires sortent un deuxième 45 t EP en combo (musicien-chanteur). Le succès n'est plus là.
  • 8 mai : Johnny Hallyday part faire son service militaire en Allemagne[1].
  • du 19 au 25 Mai Cliff Richard & The Shadows se produisent à l'Olympia de Paris
  • 10 juillet Johnny Hallyday publie son album 33 tours Johnny, reviens ! Les Rocks les plus terribles accompagné par Joey and the Showmen[1].
  • 22 août : concert de Trini Lopez à l'Olympia à Paris, avec Jocelyne, Stella, les Haricots Rouges et Éric Charden.
  • Septembre : dans un communiqué de presse Les Chats Sauvages annoncent avoir décidé de se séparer définitivement, leur carrière étant devenue de plus en plus chaotique depuis le printemps dernier. C'est aussi la fin de leur contrat depuis le mois de mai avec Pathé-Marconi. Mike Shannon va entreprendre une carrière solo.
  • 20 octobre : premier concert des Rolling Stones à l'Olympia à Paris, dans le cadre d'un Musicorama.
  • Décembre : dans un communiqué de presse, Les Chaussettes Noires se séparent, leur carrière étant devenue difficile, leurs disques ne se vendent plus. C'est aussi la fin de leur deuxième contrat avec Barclay en combo.

1965[modifier | modifier le code]

1966[modifier | modifier le code]

1967[modifier | modifier le code]

1968[modifier | modifier le code]

1969[modifier | modifier le code]

Les années 1970[modifier | modifier le code]

1970[modifier | modifier le code]

1971[modifier | modifier le code]

1972[modifier | modifier le code]

1973[modifier | modifier le code]

1974[modifier | modifier le code]

1975[modifier | modifier le code]

1976[modifier | modifier le code]

1977[modifier | modifier le code]

1978[modifier | modifier le code]

  • Fondation de Taxi Girl
  • Sortie de l'album Full Speed Ahead de Ganafoul.
  • Le second 45 tours de Starshooter, très irrévérencieux envers les Beatles, Get Baque / En Chantier est retiré des ventes au bout d'une semaine. La même année, leur premier album très bien accueilli les propulse, tout comme Téléphone, nouveau phénomène du rock français. Le 10 juillet, ils sont à l'affiche d'une nuit punk à l'Olympia en compagnie de Stinky Toys[1].

1979[modifier | modifier le code]

Les années 1980[modifier | modifier le code]

1980[modifier | modifier le code]

1981[modifier | modifier le code]

1982[modifier | modifier le code]

1983[modifier | modifier le code]

  • Formation des groupes punk Ludwig von 88, Les Rats et Les Wampas.
  • 19 février : concert d'adieu des Bérurier à l'usine de Pali-Kao. Ce concert marque finalement la naissance des Bérurier Noir groupe majeur du rock français.
  • août : Nicko McBrain quitte Trust pour rejoindre les anglais d'Iron Maiden. Clive Burr fait lui le chemin inverse.
  • Septembre : Les Chats Sauvages d'origine, avec Mike Shannon sortent un album de 8 titres dont 7 chansons avec paroles et musique de Mike Shannon. Malgré la qualité de l'oeuvre, il n'aura qu'un succès d'estime.

1984[modifier | modifier le code]

1985[modifier | modifier le code]

1986[modifier | modifier le code]

  • Lancement du magazine Les Inrockuptibles par Christian Fevret et Arnaud Deverre[1].
  • 21 avril : séparation de Téléphone. Taxi Girl se sépare la même année.
  • 20 septembre : sortie de l'album The No Comprendo des Rita Mitsouko comprenant notamment les chansons Les Histoires d'A., Andy et C'est comme ça.
  • Automne : lancement de la radio Ouï FM par Pierre Raiman, Philippe Mazière, Bertrand Jullien, Isabelle Gornet et Éric Mettout.

1987[modifier | modifier le code]

1988[modifier | modifier le code]

  • De mars à mai : Indochine débute une tournée qui les conduira en France, Belgique, Suisse, Canada et au Pérou pour quatre concerts à guichets fermés à Lima rassemblant 48 000 personnes.
  • 16 juin : Dany Maranne bassiste des Fantômes meurt assassiné devant chez lui par des voyous.
  • 24 octobre : sortie de Patchanka, le premier album de la Mano Negra.

1989[modifier | modifier le code]

Les années 1990[modifier | modifier le code]

1990[modifier | modifier le code]

  • Sortie de l'album Regards affligés sur la morne et pitoyable existence de Benjamin Trembley, personnage falot mais ô combien attachant de Pigalle.

1991[modifier | modifier le code]

1992[modifier | modifier le code]

1993[modifier | modifier le code]

1994[modifier | modifier le code]

1995[modifier | modifier le code]

1996[modifier | modifier le code]

1997[modifier | modifier le code]

  • Janvier : création de l'émission « Tracks »  diffusée sur Arte.
  • 22 avril : le groupe Louise Attaque sort son premier album éponyme, qui remporte un grand succès en France (2,5 millions d'exemplaires).
  • Juillet : sortie du premier album de Dolly.

1998[modifier | modifier le code]

1999[modifier | modifier le code]

  • Janvier : Ludwig von 88 se met en pause. Ils le sont toujours.
  • 27 février : décès de Stéphane Sirkis pendant l'enregistrement de l'album Dancetaria d'Indochine. C'est à partir de cet album qu'Oli de Sat intègre le groupe et en modifie le son, ce qui conduira à la renaissance médiatique du groupe.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

2000[modifier | modifier le code]

2001[modifier | modifier le code]

2002[modifier | modifier le code]

2003[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

2005[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

  • 24 mars : sortie du dernier album studio d'Alain Bashung : Bleu pétrole.
  • 21 avril : sortie du triple album Varsovie - L'Alhambra - Paris de Damien Saez.
  • 2 juillet : décès du photographe Alain Dister connu pour un livre sur Les Beatles et ses photographies du monde du rock'n'roll et des États-Unis des années 1960. Il fut un témoin important de la contre-culture.
  • Décembre : Arthur rachète la radio rock Ouï FM et provoque le remplacement d'une grande partie de l'équipe et la disparition d'émissions emblématiques comme L'Odyssée du Rock.

2009[modifier | modifier le code]

Les années 2010[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

  • 15 juin : en ce jour d'anniversaire, Johnny Hallyday chante à Bercy[10]. Sitôt la représentation terminée, il enchaîne un second concert au Théâtre de Paris, durant lequel il interprète plusieurs duos avec l'ex-chanteur des Stray Cats, Brian Setzer. Ces concerts s'inscrivent dans le cade de la tournée Born Rocker Tour qu'il effectue durant tout le mois de juin.

2014[modifier | modifier le code]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q et r Florent Mazzoleni, L'odyssée du rock, éditions Hors Collection, 2007. (ISBN 978-2-258-07438-5).
  2. http://www.nostalgie.fr/musique-422/interviews-et-videos-448/article/232324-sylvie-vartan-les-beatles-et-trini-lopez-partagent-l-affiche-de-l-olympia-1964.html
  3. Libération, 29 août 1991
  4. AFP, 14 juillet 2009, 23 h 42
  5. AFP, 16 juillet 2009, 23 h 26
  6. Alain Grasset, « Sa Majesté Prince a affolé le Grand palais », Le Parisien, 12 octobre 2009
  7. Wikinews
  8. AFP, 11 décembre 2009, 1 h 17
  9. http://www.20minutes.fr/people/371518-20091216-tournee-johnny-hallyday-annulee / consulté le 15 novembre 2015.
  10. http://www.lepoint.fr/culture/johnny-hallyday-reprend-la-route-et-fetera-ses-70-ans-sur-scene-02-06-2013-1675425_3.php - consulté le 15 novembre 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]