Chronologie de l'histoire du Québec (1791 à 1840)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lys-blanc.svgChronologie de l'histoire du QuébecLys-blanc.svg
1774 à 1790 1791 à 1840 1841 à 1866

Cette section de la Chronologie de l'histoire du Québec concerne les événements entre l’adoption de l’Acte constitutionnel de 1791 et l’adoption de l’Acte d’Union de 1840.

Années 1790[modifier | modifier le code]

  • 1791 - L’Acte constitutionnel est adopté par le Parlement britannique le 10 juin.
  • 1791 - L'Acte constitutionnel donne la qualité d'électeur à tous les propriétaires, à partir d'un certain seuil assez modeste, sans distinction de sexe. Certaines femmes propriétaires ont ainsi le droit de vote et l'exercent. Le droit de vote des femmes est retiré en 1849.
  • 1792 - La première séance du parlement du Bas-Canada s’ouvre le 17 décembre. (Les élections ont lieu entre le 11 et le 27 juin.)
  • 1792 - Le 18 décembre, Jean-Antoine Panet est élu président de l’Assemblée législative.
  • 1792 - Ouverture du premier bureau de poste à Montréal le 20 décembre.
  • 1793 - Débat sur les langues à l’Assemblée législative du Bas-Canada le 21 janvier.
  • 1793 - Le 27 janvier, le Canadien Jean Basset présente un mémoire à la Convention nationale française dans lequel il demande la reconquête du Canada par la France.
  • 1793 - La France déclare la guerre à l’Angleterre le 8 février.
  • 1793 - Prorogation de la première session du Parlement le 9 mai.
  • 1793 - Le 23 septembre, le gouverneur Guy Carleton demande à l’Assemblée législative d’adopter des mesures contre les étrangers (Français et Américains) et les citoyens Canadiens séditieux qui menacent le gouvernement britannique au Canada.
  • 1793 - En octobre, le bruit court qu’une flotte française s’en vient reprendre le Canada.
  • 1793 - La deuxième session du Parlement ouvre le 11 novembre.
  • 1793 - Le 26 novembre, l’Assemblée législative adopte une loi qui suspend l’Habeas Corpus et enrôle pratiquement tous les hommes de 18 à 60 ans dans la milice.
  • 1795 - Entrée en vigueur du premier impôt foncier au Bas-Canada.
  • 1796 - Le premier des cantons de l’Est, le comté de Dunham, est créé.
  • 1797 - Robert Prescott devient Gouverneur général des colonies de l’Amérique du Nord britannique le 27 avril.
  • 1798 - Début de l’immigration irlandaise au Canada.
  • 1798 - Première école secondaire anglophone (High School).

Années 1800[modifier | modifier le code]

Années 1810[modifier | modifier le code]

Années 1820[modifier | modifier le code]

  • 1820 - Un projet d’union est à nouveau discuté entre Londres et le gouvernement du Bas-Canada.
  • 1821 - L’Université McGill obtient sa charte royale.
  • 1822 - Création à Montréal du Board of Trade.
  • 1822 - Des marchands britanniques et des bureaucrates du Bas-Canada se rendent au Parlement britannique pour soumettre une proposition d’union des deux Canada.
  • 1823 - Le 10 mai, Louis-Joseph Papineau et John Neilson sont à Londres avec une pétition de 60 000 signatures contre le projet d’union.
  • 1824 - Fondation de la Literary and Historical Society of Quebec.
  • 1825 - Ouverture du canal de Lachine à Montréal.
  • 1826 - Ludger Duvernay, Auguste-Norbert Morin, et Jacques Viger fondent le journal La Minerve.
  • 1827 - Le Parti canadien devient le Parti patriote.
  • 1827 - Le Parti patriote envoie une délégation de trois membres du parlement -- John Neilson, Denis-Benjamin Viger et Augustin Cuvillier -- à Londres avec une pétition de 87 000 noms et une série de résolutions adoptées par l’Assemblée législative.
  • 1827 - Fondation de la Natural History Society of Montreal.
  • 1827 - Fondation de la Société pour l’encouragement des sciences et des arts au Canada.
  • 1827 - Afin de déterminer plus exactement les longitudes, à l'intention des arpenteurs, des cartographes, et de fournir l'heure juste aux compagnies maritimes et ferroviaires, le gouvernement finance la construction d’observatoires à Québec, Montréal et Toronto.
  • 1828 - Londres nomme James Kempt gouverneur en remplacement de George Ramsay.
  • 1828 - Création du Montreal Mechanics Institute, premier "mechanic's institute" de formation professionnelle.
  • 1828 - Le 12 décembre, Daniel Tracey fonde le journal The Irish Vindicator and Canada General Advertiser, qui devient The Montreal Vindicator peu après.
  • 1829 - L’Université McGill amorce la construction de sa faculté de médecine.
  • 1829 - Loi sur les écoles de syndic votée à l’instigation du parti patriote. Celle-ci institue un système scolaire laïque qui établit l’accessibilité universelle à l’éducation de base et la gratuité scolaire[1].

Années 1830[modifier | modifier le code]

Années 1840[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir GRAVELINE, P. "Une histoire de l'éducation et du syndicalisme enseignant au Québec" cité par H. LABERGE in "Cité Laïque" no. 3 http://www.mlq.qc.ca/cite-laique/numero-3/confessionnalite-et-laicite/
  2. GRAVELINE, P. "Une histoire de l'éducation et du syndicalisme enseignant au Québec" cité par H. LABERGE in "Cité Laïque" no. 3 http://www.mlq.qc.ca/cite-laique/numero-3/confessionnalite-et-laicite/

Lys-blanc.svgChronologie de l'histoire du QuébecLys-blanc.svg
1774 à 1790 1791 à 1840 1841 à 1866