Chronologie de l'entomologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cartouche de Thoutmôsis III, fils de Rê (Ḏḥwty-ms nfr-ḫprw) sur son obélisque à Karnak.

Préhistoire et antiquité[modifier | modifier le code]

  • La plus ancienne représentation d'insecte connue montre une silhouette récoltant du miel et a été découverte dans une grotte d’Espagne.
  • Le bousier joue un grand rôle dans la religion des anciens Égyptiens, tant dans l'art funéraire que dans la religion. Il constitue une boulette d'excrément qu'il enterre et sur laquelle grandira une larve. Son comportement en fait l'image même de la transformation, du renouveau et de la résurrection.
  • L'apiculture prend son origine également en Égypte et fait l'objet de traités chez les Grecs comme chez les Romains.
  • Aristote ne mentionne que 47 espèces d'insectes dans les écrits qui nous sont parvenus. Pourtant il écrivait : Il n'est pas d'un homme raisonnable de blâmer par caprice l'étude des insectes, ni de s'en dégoûter par la considération des peines qu'elle donne. La nature ne renferme rien de bas. Tout y est sublime, tout y est digne d'admiration.


Moyen Âge[modifier | modifier le code]

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

  • 1565 : La mort de Conrad Gessner (1516-1565) l'empêche d'achever la partie consacrée aux insectes dans son immense Historia animalium. Celle-ci ne sera publiée que bien plus tard sous le titre de Insectorum sive minimorum animalium theatrum.

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Quatre planches extraites de Metamorphosos de Jan Goedart

  • 1602 : Ulisse Aldrovandi (1522-1605) fait paraître son De animalibus insectis libri septem, cum singulorum iconibus ad vivum expressis consacré aux insectes et à quelques autres invertébrés.
  • Entre 1662 et 1667 : Jan Goedart (1620-1668) fait paraître Metamorphosis et historia naturalis où il présente, par des gravures en taille-douce, les différentes phases de croissance des insectes.
  • 1669 : Jan Swammerdam (1637-1680), dans son Histoire naturelle des Insectes (Historia Insectorum generalis en latin), distingue les insectes à métamorphoses complètes et incomplètes et décrit avec soin ces transformations.
  • De 1696 à 1700, Antonio Vallisneri (1661-1730) fait paraître ses Dialoghi sopra la curiosa Origine di molti Insetti (Dialogues sur la curieuse origine de plusieurs insectes) avec lesquels il contribue avec Redi (1626-1697) et Malpighi, à démentir la croyance en la génération spontanée.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

  • 1710 : François Xavier Bon de Saint Hilaire (1678-1761) fait paraître un mémoire sur l'utilisation de la soie d'araignée comme fibre textile, première recherche scientifique de cette nature. René-Antoine Ferchault de Réaumur (1683-1757) démontre la même année le faible intérêt économique d'une telle production.
  • 1734 : Réaumur fait paraître le premier tome de ses Mémoires pour servir à l'Histoire des Insectes, l'un des plus grands ouvrages sur ces animaux du XVIIIe siècle.
  • 1735 : première édition du Systema naturæ de Carl von Linné (1707-1778) qui ne comprend que quatre ordres d'insectes : les coléoptères, les gymnoptères, les hémiptères et les aptères. La douzième édition, de 1767, en comprendra sept : les coléoptères, les hémiptères, les lépidoptères, les névroptères, les myménoptères, les diptères et les aptères. Sa classification est basée sur les ailes.
  • 1757 : la dixième édition du Systema naturæ de Carl von Linné paraît : moins de 3 000 espèces y sont décrites.
  • 1752 à 1758 : Charles de Geer (1720-1778) fait paraître Mémoires pour servir à l'histoire des insectes dont le titre est calqué sur l'œuvre de Réaumur dont il est un grand admirateur.
  • 1762 : Étienne Louis Geoffroy (1725-1810) propose six ordres d'insectes : les coléoptères, les hémiptères, les tétraptères à ailes farineuses, les tétraptères à ailes nues, les diptères et les aptères. Sa classification est, comme celle de Linné, basée sur l'aile.
  • 1770 : Johan Christian Fabricius (1745-1808) fait paraître ses premiers travaux sur les arthropodes. Sa classification des insectes, basée sur l'examen des pièces buccales, a une importance considérable sur la taxinomie entomologique. Il crée treize ordres.
  • 1775 : Pieter Cramer (1721-1776) et Caspar Stoll (?-1791) commence à faire paraître De uitlandische Kapellen voorkomende in de drie Waereld-Deelen Asia, Africa en America - Papillons exotiques des trois parties du monde l'Asie, l'Afrique et l'Amerique, premier ouvrage consacré à des papillons exotiques suivant le système linnéen.
  • 1789 : Début de la parution de l’Entomologie de Guillaume-Antoine Olivier (1756-1814) vaste ouvrage sur les coléoptères.
  • 1793 : Georg Wolfgang Franz Panzer (1755-1829) fait paraître une faune d'Allemagne, Faunae Insectorum Germaniae initia.
  • 1796 : Pierre André Latreille (1762-1833), dans son Précis des caractères génériques des insectes, disposés dans un ordre naturel, sépare les insectes des crustacés, des arachnides et des myriapodes.

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]