Chronologie de l'automobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Histoire de l'automobile.

Cet article présente une frise chronologique des évènements notables de l'histoire de l'automobile.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Le fardier de Cugnot, modèle de 1771, conservé au musée des arts et métiers, à Paris.
  • En 1769Joseph Cugnot présente son « fardier à vapeur », un chariot sur lequel il monte une chaudière à vapeur. Il atteint 1,7 km/h et a une autonomie de 15 minutes.

Fin XIXe siècle - Début XXe siècle[modifier | modifier le code]

La Benz Patent Motorwagen, sortie en 1886, la première voiture avec moteur à combustion interne.
  • 1888Dunlop invente les pneus gonflables modernes.
  • 1894 – De Dion-Bouton remporte la course Paris-Rouen le 22 juillet avec un tracteur routier attelé à une calèche.
  • 1895 – De Dion-Bouton fabrique en série des tricycles à essence.
  • 1899 – Instauration le 10 mars du Certificat de capacité valable pour la conduite des véhicules automobiles.
  • 1900 – De Dion-Bouton est le plus important fabricant d'automobiles au monde, avec 400 automobiles et 3 200 moteurs.
  • 1900 – Premier Congrès international de l'automobile.
  • 1903 – Premier moteur à soupapes en tête installés sur les Buick.
  • 1908 - Henry Ford à la tête de la Ford Motor Compagny sort la Ford T. Considérée comme la première voiture accessible au plus grand nombre. La véritable première automobile fabriquée à grande échelle.

Les années 1910-1940[modifier | modifier le code]

Ford T en 1909, l'automobile passe du statut de carrosse motorisé à un produit grand public.
  • 1913 – Début de la production en série de la Ford T à Hans Andersson
  • 1919André Citroën introduit la production en grande série en France, soit à peu près 100 voitures par jour.
  • 1922 – Naissance du permis de conduire qui remplace le Certificat de capacité valable pour la conduite des véhicules.
  • 1923 – Arrivée à Tombouctou des autochenilles Citroën suite à la traversée du Sahara.
  • 1929 – Le krach boursier, le « Jeudi noir », entraine le monde dans une profonde récession. La production d'automobiles est en chute libre.

Milieu du XXe siècle[modifier | modifier le code]

La Mercedes-Benz 300 SL, véhicule emblématique des années 1950.
  • Dès 1945 – Essor de la production automobile mondiale, qui triple pendant les Trente Glorieuses et passe de 10 millions à 30 millions de voitures.
  • 1954 – La Mercedes 300 SL, qui innove avec l'ouverture « en papillon » de ses portes, éblouit le Salon de New York et devient emblématique des années 1950.
  • 1974 – La Volkswagen Golf, dessinée par Ital Design, suscite un véritable succès par ses formes « séduisantes et fonctionnelles ».

Fin du XXe siècle - Début du XXIe siècle[modifier | modifier le code]

La Dacia Logan, la plus célèbre des automobiles low-cost.
La Venturi Buckeye Bullet 2.5
  • 1990 – Présentation du premier système de navigation embarquée par GPS.
    • 1997-2000 – L'hybridation des véhicules fait son entrée sur le marché de l'automobile, dont la Toyota Prius est l'« ambassadrice ».
    • 2004 – La Dacia Logan, produite par Renault, devient la voiture low-cost par excellence. Elle réalise des ventes record.
  • 2004 – Le design des carrosseries entame une évolution, mélange des genres à l'images de coupé 4 portes et des SUV.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Thierry Coulibaly, Il y a un siècle, L'automobile, Éditions Ouest-France,‎ 2007 (ISBN 978-2737341274)
  • Serge Bellu, Histoire mondiale de l'automobile, Flammarion,‎ 1998 (ISBN 978-2080139016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]