Chronologie de l'Afrique du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte de l'Afrique du Sud

La chronologie historique et humaine de l'Afrique du Sud remonte à plusieurs millions d'années. Le pays est ainsi l'un des plus anciens foyers humains de population du monde ainsi qu'une terre d'immigration pour les continents africain, européen et asiatique.

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Vignoble près de Stellenbosch
Enfant boer internée dans un camp de concentration britannique

Premier millénaire[modifier | modifier le code]

Premières explorations européennes[modifier | modifier le code]

Colonisation hollandaise[modifier | modifier le code]

Colonisation britannique et républiques boers[modifier | modifier le code]

L'Afrique du Sud indépendante[modifier | modifier le code]

La période de l'apartheid (1948-1991)[modifier | modifier le code]

9 septembre 1985 : Décret de sanctions limitées contre l'Afrique du Sud par le président américain Ronald Reagan.
29 septembre 1986 : La Chambre des représentants des États-Unis vote des sanctions économiques contre l'Afrique du Sud malgré le veto du président Reagan.
30 septembre 1986 : Nomination d'Edward J. Perkins, premier ambassadeur noir américain en Afrique du Sud, par le président Ronald Reagan.
2 octobre 1986 : Vote de sanctions économiques par le Congrès des États-Unis, en dépit la aussi du veto du président Reagan.

La période de transition constitutionnelle[modifier | modifier le code]

Nelson Mandela

La nouvelle Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

  • 1998 : les États-Unis mettent fin à l’embargo sur les ventes d’armes à l'Afrique du Sud, décidé en 1963.
  • 1999 : Thabo Mbeki devient le second président noir d'Afrique du Sud. L'ANC accroît sa prépondérance aux élections générales et remporte 7 des 9 provinces sud-africaines.
  • 2000 : fondation de l'Alliance Démocratique regroupant le Nouveau Parti national (NNP) et le parti démocratique. Le retrait du NNP de la coalition, un an plus tard, pour s'allier avec l'ANC permet à celle-ci de s'imposer dans la province du Cap-Occidental. Redécoupage des municipalités sud-africaines.
  • 2001 : conférence mondiale contre le racisme organisée par l’ONU à Durban
  • 2004 : second mandat pour Thabo Mbeki. Victoire pour la première fois de l'ANC dans les neuf provinces. Le NNP entre au gouvernement.
  • 2005 : dissolution du NNP dont les membres ont été invités à rejoindre l'ANC. Le vice-président Jacob Zuma est limogé par le président Mbeki à cause de son implication dans une affaire de corruption. L'insatisfaction augmente dans les bidonvilles et des manifestants s'en prennent aux autorités locales, accusées d'incompétence et de corruption. La cour constitutionnelle sud-africaine invalide la loi de 1961, qui stipulait que le mariage n’était légal que s’il unissait un homme et une femme.
  • 2006 :
    • Élections municipales du 1er mars remportées largement par l'ANC avec 65 % des suffrages contre 16 % à l'Alliance démocratique et 4,7 % à l'Inkatha Freedom Party. Néanmoins, on assiste à ces élections à une baisse significative de la participation (49 %). La municipalité du Cap est la seule des six grandes métropoles d'Afrique du Sud à être dirigé par l'opposition officielle (l'Alliance démocratique).
    • Le 14 novembre 2006, l'Afrique du Sud est le premier pays du continent africain à légaliser le mariage homosexuel, avec égalité des droits au mariage entre hétérosexuels. La nouvelle loi entre en vigueur le 30 novembre 2006.
  • 2007 : Jacob Zuma prend la présidence de l'ANC et évince les partisans de Thabo Mbeki.
  • 2008 : pénurie grave d'électricité en Afrique du Sud. Impossibilité pour les 17 centrales nationales de satisfaire les besoins domestiques et les besoins des entreprises[1]. Le pays suspend ses exportations d'électricité à destination de la Zambie et du Zimbabwe, menaçant l'économie de ces 2 pays. En septembre, Thabo Mbeki est évincé de la présidence sud-africaine par les partisans de Jacob Zuma. Il est remplacé par Kgalema Motlanthe. Une faction dissidente de l'ANC, loyale à Mbeki, fonde le Congrès du Peuple (COPE).
  • 2009 : à la suite des élections générales du 22 avril remportées par l'ANC (près de 66 % des voix), Jacob Zuma devient le nouveau président sud-africain. L'Alliance démocratique remporte le Cap-Occidental lors des élections provinciales.
  • 2010 : Coupe du monde de football en Afrique du Sud.
  • 2011 : les élections municipales sont marquées par une baisse relative de l'ANC (62 %), qui l'emporte cependant assez largement, et par la montée de l'Alliance démocratique (24 % des voix) qui s'impose dans la majorité des municipalités du Cap-Occidental.
  • 2012 : Centenaire de l'ANC. Festivités à Bloemfontein, son lieu de naissance.
  • 2013, 5 décembre : mort de Nelson Mandela à Johannesburg.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]