Chronique de Pate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Chronique de Pate est une chronique de la ville est africaine de Pate, ville de culture swahilie.

Description[modifier | modifier le code]

Cette chronique raconte l'essaimage des réfugiés d'Oman et la fondation de la ville au VIIIe siècle ainsi que la refondation de la ville par les membres de la famille omanaise Nabahani en 1204. La chronique décrit les relations commerciales et culturelles entre les villes de la côte est de l'Afrique et les rivalités entre Lamu et Pate, Pate y étant décrit comme la plus importante des villes du XIVe siècle.

La Chronique est attribuée à Muhammad bin Fumo 'Umar Nabahani (connu aussi sous le nom de Bwana Kitini) un proche de la famille régnante de Pate. Il en existe plusieurs versions en différents dialectes swahilis. Elle fut traduite et publiée la première fois en 1908. Elle est relativement peu utilisée par les historiens et certains comme Neville Chittick, en confrontant la chronique aux données archéologiques, supposent que la chronologie qui y est exposée est fausse et que la fondation de la ville de Pate est en réalité plus récente.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marina Tolmacheva: The Pate chronicle édité et traduite de MSS 177, 321, 344, et 358 par la Library of the University of Dar es Salaam, Michigan State University Press 1993 (ISBN 0870133365)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]