Chronique de Moissac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Origines[modifier | modifier le code]

La Chronique des Abbés de Moissac (Chronique de Moissac ou Manuscrit de Moissac) a été écrite par Aymeric de Peyrac, abbé de Moissac de 1377 à 1406, comportant une l’histoire des papes, des rois de France, des abbés de Moissac et des comtes de Toulouse.

Découverte et conservation[modifier | modifier le code]

Au nombre de 144, les manuscrits de Moissac, sont conservés depuis 1732 à la Bibliothèque Royale de France et puis à la Bibliothèque nationale de France. Au XVIIe siècle, l'abbaye possédait encore entre 260 et 280 manuscrits médiévaux.

En 1678, l'abbé commenditaire Jean-François d‟Estrades autorisa Colbert à prélever les manuscrits pour sa collection des sources de l'histoire de France. L'intendant de la Généralité de Montauban, Nicolas-Joseph Foucault dépêcha à Moissac Raymond de Fouilhac, et écrivit à Colbert: “Je vous asseure que, si je ne feusse advisé d'y envoyer M. Fouilhac, les rats et la poussière auraient achevé l'anéantissement de ces anciens monuments, que l‟ignorance et la négligence des moynes et des chanoines de cette église avoient desjà fort avancé"[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. JEAN DUFOUR, La bibliothèque et le scriptorium de Moissac (1972), p. 21 - 31.