Chronique d'un amour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chronique d'un amour

Titre original Cronana di un amore
Réalisation Michelangelo Antonioni
Scénario Michelangelo Antonioni

Daniele D'Anza
Silvio Giovannetti
Francesco Maselli

Piero Tellini
Sociétés de production Villani Film
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Drame
Sortie 1950
Durée 98 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Chronique d'un amour (Cronaca di un amore) est un film italien de 1950, réalisé par Michelangelo Antonioni et son 1er long métrage.

Il est sorti en salles le 25 novembre 1950 en Italie et le 1er juin 1951 en France.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Milan, une agence de détective privé reçoit la visite d'Enrico Fontana, un riche industriel de la ville qui la charge d'effectuer une enquête sur Paola, jeune et jolie fille de 27 ans et son épouse depuis un an, dont il ignore le passé.

Carloni, l'investigateur, enquête à Ferrare où Paola a vécu et suivi ses études jusqu'à l'âge de 17 ans, avant de venir s'installer dans la capitale lombarde. Il apprend que ce départ est intervenu après le décès accidentel de l'une de ses 2 meilleures amies, Giovanna, fiancée à Guido, l'ancien amant de Paola.

Matilde, l'autre amie de Paola, est interrogée par Carloni et, immédiatement après l'interrogatoire, elle écrit une lettre à Guido afin de l'avertir que lui et Paola sont l'objet d'une enquête.

Guido se rend alors à Milan, entre en contact avec Paola et les ex-amants décident de se rencontrer le lendemain. Lors de ce rendez-vous, Paola prend connaissance des termes de la lettre de Matilde, puis ils évoquent ce tragique accident d'ascenseur dont a été victime Giovanna et éprouvent des remords pour ne pas être intervenus afin de peut-être la sauver. Paola, supposant que l'enquête actuellement menée est relative à cet accident et désireuse de renouer avec Guido, le convainc de rester à Milan, puis, très rapidement, ils reprennent leur ancienne liaison amoureuse. Fontana, qui a avoué être à l'origine de l'enquête, est désormais un obstacle à leur nouveau bonheur et Paola pousse Guido à le tuer. L'amant finit par accepter et échafaude un crime, facilement maquillable en accident de voiture, sur le trajet journellement emprunté par Fontana.

Le jour et le lieu prévus, Guido, être faible et indécis, est sur le point de renoncer à ce projet diabolique mais Enrico perd le contrôle de sa voiture sur la chaussée mouillée et se tue. Carloni l'avait averti auparavant de la liaison de sa femme. Alors, accident ou suicide ?

Guido, se sentant coupable, quitte Milan et Paola...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Chronique d'un amour
  • Titre original : Cronaca di un amore
  • Réalisation : Michelangelo Antonioni
  • Scénario : Michelangelo Antonioni, Daniele D'Anza, Silvio Giovannetti, Francesco Maselli et Piero Tellini
  • Producteurs : Stefano Caretta et Franco Villani
  • Production : Villani Film
  • Distribution : Les Acacias
  • Photographie : Enzo Serafin
  • Musique : Giovanni Fusco
  • Décors : Piero Filippone
  • Montage : Eraldo Da Roma
  • Costumes : Ferdinando Sarmi
  • Pays : Drapeau de l'Italie Italie
  • Langue : Italien
  • Genre : Drame
  • Durée : 98 minutes
  • Format : 1.37:1 - Noir et blanc
  • Dates de sortie :

Distinctions[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le palmarès 1951 du Sindacato Nazionale Giornalisti Cinematografici Italiani (SNGCI), sur le site imdb.com