Christopher Rouse (compositeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Christopher Rouse.

Christopher Rouse (Baltimore, Maryland, 15 février 1949) est un compositeur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rouse a étudié avec Richard Hoffmann au Oberlin Conservatory of Music, où il est diplômé en 1971. Ensuite, il a complété sa formation avec Karel Husa à l'université Cornell en 1977. Entre-temps, Rouse a étudié en privé avec George Crumb.

En 1972 et 1973 Rouse a reçu le BMI Student Composer Awards de la Fondation BMI. Il a ensuite enseigné à l'université du Michigan de 1978 à 1981 et à la Eastman School of Music de 1981 à 2002. Actuellement, il enseigne à la Juilliard School depuis 1997. En 2002, Rouse a été élu membre de l'Académie américaine des arts et des lettres.

Parmi ses élèves, on peut mentionner Michael Torke et Kevin Puts.

Rouse a quatre enfants : Angela, Jillian, Alexandra et Adrian.

Musique[modifier | modifier le code]

Rouse est considéré comme un compositeur néo-romantique, car plusieurs de ses œuvres essaient de combiner le diatonisme avec des idiomes musicaux plus contemporains. Il est apprécié pour son habilité dans l'orchestration, en particulier avec les percussions. Dans ses œuvres, Rouse cite souvent d'autres compositeurs (par exemple, dans sa première symphonie, composée en 1986, il inclut des citations de Bruckner et Chostakovitch).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Orchestre
  • Gorgon (1984)
  • Phantasmata (1981/85)
  • Phaethon (1986)
  • Symphonie nº 1 (1986, récompense au Kennedy Center par le Friedheim Award en 1988)
  • Iscariot (orchestre chambre, 1989)
  • Concerto pour cordes (string orchestra, 1990)
  • Symphonie nº 2 (1994)
  • Envoi (1995)
  • Rapture (2000)
  • The Nevill Feast (2003)
  • Friandises (ballet, 2005)
  • Concerto pour orchestre (2007/08)
  • Symphonie nº 3 (2010-2011)
  • Supplica (2014)[1]
  • Symphonie nº 4 (2014)[2]
  • Thunderstuck (2014)[3]


Orchestre avec soliste
  • Concerto pour violon (1991)
  • Concerto pour trombone (1991, récompensé par le prix Pulitzer de musique en 1993)
  • Concerto pour violoncelle (1992-93)
  • Concerto pour flûte (1993)
  • Der gerettete Alberich (percussion, 1997)
  • Seeing (piano, 1998)
  • Concert de Gaudí (guitare, 1999)
  • Concerto pour clarinette (2001)
  • Concerto pour hautbois (2004)
Orchestre et voix
  • Karolju (choir, 1990)
  • Kabir Padavali ("Kabir Songbook", soprano, 1997-98)
  • Requiem (2001-02) sur commande de l'organisation Soli Deo Gloria, première exécution en 2007 par la Los Angeles Master Chorale
Ensemble à vent
  • Wolf Rounds (2007)
Musique de chambre
  • Ogoun Badagris (pour percussions, 1976)
  • Quattro Madrigali (choir à huit voix, 1976)
  • Ku-Ka-Ilimoku (pour percussions, 1978)
  • Mitternachtslieder (bass-baritone et ensemble mixte, 1979)
  • Rotae Passionis (ensemble mixte, 1982)
  • Quatuor pour cordes nº 1 (1982)
  • Lares Hercii (violon et clavecin, 1983)
  • The Surma Ritornelli (ensemble mixte, 1983)
  • Artemis (quintet de cuivres, 1988)
  • Bonham (pour percussions, 1988)
  • Quatuor pour cordes nº 2 (1988)
  • Compline (flute, clarinette, harpe et quatuor pour cordes, 1996)
  • Rapturedux (ensemble de violoncelles, 2001)
Œuvres pour solistes
  • Morpheus (violoncelle, 1975)
  • Little Gorgon (piano, 1986)
  • Ricordanza (violoncelle, 1995)
  • Valentine (flûte, 1996)

Distinction[modifier | modifier le code]

  • Grammy Award de la meilleure composition de musique classique contemporaine en 1962

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Première mondiale le 4 avril 2014 à Pittsburgh
  2. Première mondiale le 6 juin 2014 à New York
  3. Première mondiale le 9 octobre 2014 à New York

Liens externes[modifier | modifier le code]