Christophe Mourthé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christophe Mourthé (né le 29 avril 1959 à Bordeaux) est un photographe français vivant à Paris et ayant notamment travaillé sur le thème du fétichisme. Il est le fils de l'écrivain et réalisateur Claude Mourthé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christophe Mourthé a débuté comme photographe de théâtre et de music-hall à l’âge de 19 ans. Il a collaboré également à divers magazines, comme Playboy, Vogue ou Newlook, et réalisé des commandes pour le monde de la publicité et pour des maisons de disques.

L’industrie de la mode fait également appel à lui. Il collabore avec les plus grands magazines (Playboy – à 22 ans, il est l’un des principaux photographes du magazine –, Newlook, Lui, Vogue, Max et Vanity Fair…), pour lesquels il photographie les modèles.

Arrivent ensuite des commandes pour le monde la publicité (Dim, Rosy…), les grandes agences de presse (Stills, Sipa, Sygma…) et les maisons de disques (pochettes, affiches…).

Il réalise des travaux photographiques sur le thème du fétichisme depuis les années 1990 et est associé au mouvement Fashion Fetish.Il devient rapidement un précurseur de l'école des 'fétichistes'. Le fétichisme de Christophe Mourthé devient un style à part entière, annonciateur d'une tendance de la mode dont s'emparera plus tard la haute couture. Ses photos sont enracinées tout à la fois dans la période tumultueuse des libertés des années 1970 et dans la période du « safe sex » qui allait donner un coup de frein à l'élan de cette décennie. De nouvelles manières de vivre l'amour voient le jour, et le fétichisme est l'une d'entre elles. Christophe Mourthé appartient aussi et surtout à la génération « Palace », de 1978 à 83, tout comme Mugler, Gaultier, Chantal Thomass, Nina Hagen, Louboutin, Blondie, Ardisson, Paolo Calia, Pacadis, Kenzo, Houellebecq, Pierre et Gilles… dont Fabrice Emaer fut le père spirituel. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages photo sur le sujet. Il est aussi réalisateur. Christophe Mourthé a toujours privilégié le travail avec ses égéries. Mylène Farmer, en 1987, sera sa première muse. Il est à l'origine de son look de « rousse flamboyante ». C’est lui aussi qui révélera Marlène en pin-up de l’image sur papier glacé. En France, il a découvert et fait exploser d’autres starlettes comme Julia Channel, Thallia, Clara Morgane, Mélanie Coste, Katsuni, LouLady mais c'est surtout en 1999, avec son travail sur Zdenka Novotna, venue de Prague avec que son art deviendra la référence de tous les modèles ou mannequins qui s'exposent sur Internet. Il a aussi activement travaillé pour l'éclosion et la notoriété de Dita Von Teese en Europe avec qui il est ami depuis 1998. Au même tître que Zdenka, Dita Von Teese sera très vite le complément parfait de Christophe Mourthé. Leurs images deviendront « cultissimes ». D’autres stars du web comme Aria Giovanni, Emily Marilyn ou Kyla Cole viendront chez Christophe Mourthé pour parfaire leur imagerie. Par la qualité de son œuvre, Christophe Mourthé a fait sortir le fétichisme de son ghetto du X à l’aube des années 1990, bien avant que la publicité ne s'en empare. Depuis 2010, il réalise les couvertures des fameux S.A.S de Gérard de Villiers[1]. Depuis quelques années, son travail est présent dans les ventes d'art contemporain notamment par le biais de l'étude de Maitre Cornette de St Cyr.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • VENISE BAC ART GALLERY 1986
  • TORINO FOTOGRAPHIA 87, Biennale internazionale 1987
  • PALAZZO A VELA GALLERY, Turin, Italie 1987
  • TARGET GALLERY, Turin, Italie 1987
  • MARCO POLO GALLERY, Bordeaux, France 1987
  • SÉLECTION ART GUEST, U.S.A. 1994
  • PHEROMONE GALLERY, Hollywood, U.S.A. 1994
  • BLACK IRIS GALLERY, Laguna Beach, Californie 1994
  • PACIFIC EDGE GALLERY, Laguna Beach, Californie 1994
  • MUSEUM OF CONTEMPORARY ART, The Store, Los Angeles, Californie 1995
  • HAMBOURG ALLEMAGNE 1995
  • DRAMMEN NORVEGE 1996
  • PISCINE DU LUTETIA, Paris 2002
  • MARCHÉ ST JOSEPH, Marcq-en-Baroeul 2003
  • GALERIE DEMONIA Paris 2003
  • RETROSPECTIVE MAJEURE FESTIVAL FOTO KNOKKE Belgique 2004
  • PARIS, Musée de l'érotisme 2006
  • VENISE (Musée de l'érotisme) 2006
  • PARIS, Galerie Sparts 2007
  • PARIS Galerie Concorde 2012
  • KNOKKE, Galerie Momentum Art 2012
  • Espace Gingko’Art, PONTOISE, "Les Muses de l'artiste" Eté 2012

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • PHYLEA (France 1993) 25 000 exemplaires vendus[réf. nécessaire]
  • MARLENE LOVE (France 1994)
  • FETISH DREAM (Japon 1994)
  • PRELUDE AU SCANDAL (France 1997)
  • BOUTIQUE MINUIT FEMMES FATALES (Belgique 1998)
  • SCANDAL (France 2001)
  • CONFIDENCE (France 2004)
  • BIOGRAPHIE LA FEMME EST UN ART (France 2011)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Béatrice De Rochebouet, Le come-back des pin-up sur Le Figaro, 13 janvier 2011

Lien externe[modifier | modifier le code]