Christophe Ier de Bade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Christophe Ier.
Christophe Ier de Bade
Christophe Ier de Bade

Christophe Ier de Bade (en allemand, Christoph von Baden), né le 13 novembre 1453 et mort le 19 avril 1527 à Hohenbaden.

Il fut margrave de Bade de 1475 à 1515.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Charles Ier de Bade et de Catherine d'Autriche (1420-1493) (en).

Christophe Ier de Bade épousa le 19 décembre 1468 Ottilie von Katzenelnbogen (en). (1451-1517)

Quinze enfants sont nés de cette union :

Biographie[modifier | modifier le code]

Christophe Ier de Bade appartint à la première branche de la Maison de Bade, elle-même issue de la première branche de la maison de Zähringen. En 1492 il acquiert Rodemarchern et en 1497 Lahr-Mahlberg et finalement en 1503 à la mort sans héritier masculin de son lointain cousin Philippe de Hochberg, dernier représentant male de la lignée cadette issue de Henri Ier de Bade-Hachberg, fils cadet de Hermann IV de Bade il hérite de Sausenberg et de Badonviller.

En 1515 avant sa mort, Christophe Ier de Bade divise ses possessions entre ses trois fils Bernard IV de Bade, Philippe de Bade et Ernest de Bade. Ainsi Bernard IV de Bade fonda la lignée de Bade-Baden dite lignée Bernardine éteinte en 1771, son frère Ernest de Bade fonda la lignée des Bade-Durlach dite lignée Ernestine. Cette lignée appartint à la quatrième branche de la Maison ducale de Bade. Christophe Ier fit ériger un nouveau château à Hohenbaden sur le Florentinerberg.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe,depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, Chapitre VIII. « Généalogie de la Maison de Bade, II. » tableau généalogique no 105 (suite).
  • Jiří Louda & Michael Maclagan, Les Dynasties d'Europe, Bordas, Paris 1981 (ISBN 2040128735) « Bade Aperçu général  », Tableau 106 & p. 210.