Christophe Hondelatte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hondelatte.

Christophe Hondelatte

Description de cette image, également commentée ci-après

Christophe Hondelatte en dédicace au Salon du livre de Paris en 2009.

Naissance (51 ans)
Bayonne
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Journaliste, animateur de télévision et chanteur

Christophe Hondelatte, né le à Bayonne[1], est un journaliste français de radio et de télévision, également chanteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1984, Christophe Hondelatte est diplômé de l'Institut d'études politiques de Bordeaux[2].

Les débuts à Radio France (1985-2000)[modifier | modifier le code]

Entre 1985 et 1988, Christophe Hondelatte travaille successivement à Radio France Pays basque, Radio France Berry Sud et Fréquence Nord, avant de rejoindre France Info en 1989[2].

Il intègre France Inter en 1990. Après être devenu grand reporter en 1994 au sein de la station du groupe Radio France, il présente le journal de dix-neuf heures, Inter Soir, entre 1996 et 1999 puis le journal de treize heures[2].

Le passage à RTL (2000-2004)[modifier | modifier le code]

En 2000, Christophe Hondelatte quitte le service public pour la station périphérique RTL afin d'y présenter la tranche d’information de la mi-journée : le journal de treize heures suivi de Les auditeurs ont la parole[2]. Parallèlement, il rejoint France 2 pour présenter Les documents du dimanche puis Faites entrer l'accusé[2].

En , il crée sur RTL On refait le monde, un débat quotidien entre chroniqueurs diffusé chaque soir après le journal de dix-neuf heures[2]. En , alors qu'il est pressenti pour adapter On refait le monde sur Canal+, Christophe Hondelatte succède à Daniel Bilalian à la tête du journal de treize heures sur France 2[2].

L'échec du treize heures de France 2 (septembre 2004-janvier 2005)[modifier | modifier le code]

Avec la nouvelle formule du journal de treize heures, lancée le , la directrice de l’information de la chaîne publique, Arlette Chabot, souhaite conquérir des parts de marché face au journal concurrent de TF1 présenté par Jean-Pierre Pernaut, mais le , à la suite de la publication d'un portrait de Christophe Hondelatte dans le quotidien Libération, ce dernier décide de ne plus présenter le journal de la mi-journée et quitte immédiatement la rédaction lors de la préparation du journal du jour. Il est remplacé au pied levé par Benoit Duquesne (qui l'avait déjà remplacé durant les vacances de Noël)[3]. Quelques heures plus tard, France 2 annonce que Christophe Hondelatte est déchargé de ses fonctions de présentateur. Dans un entretien accordé au journal Le Monde, l'intéressé déclare que, contrairement à ce qu'annonce la chaîne, c'est lui qui a souhaité quitter le journal de treize heures en raison des difficultés qu'il rencontre à « supporter depuis des semaines la notoriété que lui offrait la télévision ». Il songe désormais à « quitter cet univers du journalisme ».

Ayant délaissé sa carrière de journaliste, il continue de présenter l'émission Faites entrer l'accusé. En janvier 2006, la direction de France 2 décide de lui confier une nouvelle émission Au-delà du crime, diffusée en première partie de soirée à partir du 6 février 2006.

Cette décision a été contestée dans un communiqué de la Société des journalistes de France 2, où certains journalistes de la rédaction dénoncent le caractère « inadmissible » de ce choix. D'après leur analyse, nommer à cette fonction un ancien journaliste qui a abandonné le Journal de treize heures suite aux attaques de Libération, est une « provocation ». Ces journalistes avancent qu'ils sont d'ailleurs eux-mêmes « tout à fait capables » de présenter une émission judiciaire.

Christophe Hondelatte qualifie par la suite ce communiqué de « futile » et « d'une indécence totale ». D'après lui, ces journalistes « sont des chicailleurs », et ajoute que « de nombreux journalistes de la rédaction se sont désolidarisés ».

Le retour à RTL (2005-2012)[modifier | modifier le code]

Après la crise traversée à France 2, Christophe Hondelatte retrouve l'antenne de RTL et ses auditeurs en reprenant l'émission Les auditeurs ont la parole.

En négociation avec la chaîne d'information en continu i>Télé à l'automne 2005 afin d'assurer soit la présentation de la tranche matinale soit un débat quotidien, Christophe Hondelatte décline finalement cette proposition à la demande de la direction de RTL, qui ne souhaite pas qu'un de ses journalistes concurrence directement sa propre grille matinale. En contrepartie, le journaliste se voit confier la présentation du journal de 12 h 30 en collaboration avec Isabelle Millet, toujours suivi de l'émission Les auditeurs ont la parole.

En septembre 2006, la station redéfinit complètement sa grille de programmes. Christophe Hondelatte prend alors en charge l'animation de la tranche-clé d'information du matin entre h et h 30. RTL redevient la station de radio numéro un devant NRJ en septembre-octobre 2006 selon Médiamétrie et Christophe Hondelatte recueille 3 828 000 auditeurs, son programme se classant en première position, toutes radios confondues. Une publicité est diffusée dans les principaux médias pour s'en féliciter.

Le , Christophe Hondelatte présente une soirée de variétés Les présidentielles en chansons en première partie de soirée sur France 3. Cette émission fait suite à 36 en chansons présenté par Laurent Ruquier () et 1967, la révolution sexuelle en chansons présenté par Michèle Bernier ().

En , Christophe Hondelatte annonce qu'il arrête la présentation de la matinale de RTL à la fin de la saison, préférant se consacrer à ses activités télévisuelles[4].

À partir de , Christophe Hondelatte anime Le journal inattendu chaque samedi sur RTL, succédant ainsi à Laurence Ferrari[5].

Au cours de la saison 2008-2009, en plus de Faites entrer l'accusé, il présente sur France 2 cinq numéros de Tandem, une émission de première partie de soirée où deux personnalités « de deux générations et d'univers différents » choisissent les autres invités de l'émission[6],[7].

De septembre à fin novembre, Christophe Hondelatte anime le magazine culturel Vendredi, si ça me dit ![8], avant que cette émission hebdomadaire ne soit déprogrammée par France 2 en raison d'une audience jugée trop faible par la direction de la chaîne[9].

En septembre 2009, tout en poursuivant la présentation de Faites entrer l'accusé sur France 2, Christophe Hondelatte reprend la tranche 18 h - 20 h en semaine sur RTL, avec notamment l'émission de débat On refait le monde jusqu'alors animée par Nicolas Poincaré, Le journal inattendu étant repris par Harry Roselmack[10]. Souffrant d'une hernie discale, Hondelatte s'absente de l'antenne d'octobre 2010 à novembre 2010, puis de nouveau de mai 2011 à la fin de la saison 2010/2011[11].

En , il quitte RTL[12]. Marc-Olivier Fogiel lui succède fin août 2012[13].

13e rue et Numéro 23 (2012)[modifier | modifier le code]

À partir de , il anime un débat hebdomadaire diffusé sur la Web TV de Yahoo!, Le débat Yahoo!.

Il est recruté en novembre 2012 par Numéro 23, une nouvelle chaîne de la TNT gratuite Il y présente Hondelatte Dimanche (HD) une émission hebdomadaire afin d'animer un débat en première partie de soirée[14]. Et sur 13e rue, il presente Passeport pour le crime, et Hondelatte part en live.

Musique et chanson[modifier | modifier le code]

Violoncelliste, Christophe Hondelatte se lance dans la musique en 2010, avec son spectacle intitulé Dans ma maison tu viendras[15]. Auparavant, en 2009, il produit le chanteur Loko, candidat de Nouvelle Star[16]. En 2011, il donne une série de concerts à l'Amadeus Song de Bordeaux puis à Bayonne, lors desquels il interprète ses propres chansons, accompagné de trois amis musiciens[17]. Son premier album (Ou Pas) est disponible en septembre 2011[18].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • avec Bruno Heckmann, Danièle Dulhoste et Emmanuel Caen, Les grandes histoires criminelles,‎ 27 octobre 2008, 189 p. (ISBN 978-2258076273)

Décoration[modifier | modifier le code]

Chevalier de l'ordre national du Mérite[19].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Parcours » sur le site officiel de Christophe Hondelatte
  2. a, b, c, d, e, f et g (fr) « Christophe Hondelatte » par Raphaël Weckerlé et Jérôme Roulet sur Toutelatele.com,
  3. (fr) « Christophe Hondelatte débarqué du journal de la mi-journée de France 2 » sur Wikinews,
  4. (fr) « Hondelatte arrête le matin sur RTL / Pas de 19h sur France 2 » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  5. (fr) « Hondelatte remplace Laurence Ferrari sur RTL le samedi matin » sur le blog de Marc Morandini,
  6. (fr) Julien Mielcarek, « Hondelatte lance "Tandem" ce soir sur France 2 (vidéo) » sur Ozap.com,
  7. (fr) Julien Lalande, « Christophe Hondelatte : France 2 stoppe son "Tandem" » sur Ozap.com,
  8. (fr) « Vendredi, si ça me dit avec Christophe Hondelatte sur France 2 » sur lezappingdupaf.com,
  9. (fr) Julien Lalande, « France 2 annonce l'arrêt de "Vendredi si ça me dit" » sur Ozap.com,
  10. (fr) Julien Mielcarek, « RTL : Christophe Hondelatte décroche le "18h/20h" » sur Ozap.com,
  11. (fr) Chloé Breen, « Christophe Hondelatte abandonne l'antenne pour se faire opérer... à nouveau ! », sur purepeople.com,‎ 31 mai 2011
  12. (fr) « Christophe Hondelatte abandonne l'antenne », sur ecrans.fr,‎ 15 mai 2012
  13. (fr) RTL, « Marc-Olivier Fogiel rejoint RTL à la rentrée prochaine ! », sur rtl.fr,‎ 22 mai 2012
  14. Hondelatte officiera sur la TNT, Le Figaro, 7 novembre 2012.
  15. (fr) « Christophe Hondelatte : l'accusé entre... et se met à chanter ! », sur purepeople.com,‎ 25 juin 2010
  16. (fr) C.C., « Christophe Hondelatte, enfin producteur de Loko », sur Voici,‎ 17 juin 2009
  17. (fr) Chloé Breen, « Christophe Hondelatte : Pour son premier concert, le succès est au rendez-vous ! », sur purepeople.com,‎ 17 mars 2011
  18. (fr) Christophe Hondelatte, « OU PAS en téléchargement GRATUIT le 22 septembre 2011 ! », sur christophehondelatte.com,‎ 30 août 2011
  19. (fr) Décret du 16 mai 2008 paru au Journal officiel de la République française du 17 mai 2008

Lien externe[modifier | modifier le code]

Précédé par Christophe Hondelatte Suivi par
Daniel Bilalian
Présentateur du journal de 13 heures de France 2
(septembre 2004 – janvier 2005)
Benoît Duquesne