Christophe Agnus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christophe Agnus (né à Brest le 21 mai 1963) est un homme de média et entrepreneur français.

Il est président de l'Electronic Territories Group SAS (ELTEG), société créée avec Rémi Poulet et Arnaud de Puyfontaine. Il a été également directeur délégué du groupe Mondadori France (2007-2009), chargé des activités numérique, et est aussi le fondateur du magazine Nautilus (trimestriel sur les océans) et de Transfert.net, site historique de l'Internet français. Il a été cité en 2000 par le quotidien Libération dans "Les cent qui font l'Internet français".

Après avoir commencé sa carrière au Télégramme de Brest, puis collaboré notamment aux magazines Voiles et Voiliers et Wind magazine, il rentre à L'Express en 1988. En 1995, il participe, avec Corinne Denis et Jean-Claude Bizet, à la création de LexpressOnline, première édition électronique de l'hebdomadaire (sur CompuServe) mais aussi le premier magazine d'information en ligne français disponible à l'époque. En 1998, il collabore quelques mois à L'Européen créé par Christine Ockrent avant de lancer le magazine et le site Transfert.net. Il obtient le Clic d'Or 2000 (meilleur site media), le Grand Prix des médias 2001 (meilleur site Web de la presse française) et le Grand Prix Narrowcast 2000, avant de revendre la société Transfert SA à l'Ile des Medias en octobre 2001.

De 2002 à 2005, installé en Bretagne, il rédige trois livres avec Pierre-Yves Lautrou : Skippers de l'impossible, Skipper de l'aventure (Altipresse), Le Roman du Vendée Globe (Grasset 2004).

Il crée le magazine Nautilus en mars 2005, avant de rejoindre le groupe Mondadori le 18 juin 2007, groupe qu'il quitte le 29 février 2009 pour créer ELTEG (Electronic Territories Group SAS).

En 2008, il a reçu le Prix Henri Vovard de l'Académie de Marine.

Formation[modifier | modifier le code]

  • École supérieure de commerce de Paris (MSI 1989)
  • Celsa (DEA science de l'information et de la communication)
  • Université de Paris-Sorbonne (DEA de Science Politique)
  • Université de Paris 2-Assas (maîtrise de science politique)
  • Université de Bretagne occidentale (licence de droit public).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]