Christoph Bergner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergner.
Christoph Bergner
Christoph Bergner, en 2011.
Christoph Bergner, en 2011.
Fonctions
Délégué du gouvernement fédéral pour les Rapatriés et les Minorités nationales
En fonction depuis le
Prédécesseur Hans-Peter Kemper
Délégué du gouvernement fédéral allemand pour les Nouveaux Länder
Prédécesseur Thomas de Maizière
Successeur Iris Gleicke
3e ministre-président de Saxe-Anhalt

(&&&&&&&&&&&&02187 mois et 6 jours)
Gouvernement Bergner
Législature Ire
Coalition CDU-FDP
Prédécesseur Werner Münch
Successeur Reinhard Höppner
Biographie
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Zwickau (Allemagne)
Parti politique CDU
Profession Chercheur

Christoph Bergner
Ministre-présidents de Saxe-Anhalt

Christoph Bergner, né le à Zwickau, est un homme politique allemand membre de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU).

Il est élu député au Landtag de Saxe-Anhalt lors des premières élections régionales libres, en 1990, et devient un an plus tard président du groupe CDU. En 1993, il est désigné ministre-président du Land, à la tête d'une coalition noire-jaune, mais perd les élections de 1994 face à la gauche, qui forme un gouvernement minoritaire.

Redevenu président des députés CDU, il démissionne du parlement régional en 2001 et entre au Bundestag en 2002. Il est désigné, en 2006, secrétaire d'État parlementaire et délégué du gouvernement fédéral pour les Réfugiés et les Minorités nationales au ministère fédéral de l'Intérieur.

En 2011, il y ajoute les fonctions de délégué du gouvernement fédéral pour les Nouveaux Länder, fonction qu'il doit abandonner au bout de deux ans.

Éléments personnels[modifier | modifier le code]

Études et formation[modifier | modifier le code]

En 1967, il obtient son Abitur suite à une formation professionnelle dans le domaine de l'élevage, puis étudie l'agriculture à Iéna et Halle. Il achève ses études quatre ans plus tard, et décroche un doctorat en 1974.

Cette même année, il obtient un poste de chercheur à l'Institut de biochimie des plantes de l'Académie des sciences de Halle.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Au niveau familial, il est marié et père de trois enfants.

Activité politique[modifier | modifier le code]

Au sein de la CDU[modifier | modifier le code]

Adhérent de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne de l'Est (CDU/DDR) à partir de 1971, il rejoint le Nouveau forum (NF) en 1990, puis l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) peu après.

Après avoir été vice-président fédéral de la CDU entre 1995 et 1998, il a siégé au comité directeur du Parti populaire européen (PPE) durant deux ans à compter de 1996.

Au niveau régional[modifier | modifier le code]

En 1990, il est élu député régional au Landtag de Saxe-Anhalt et est désigné porte-parole du groupe CDU. Il en prend la présidence l'année suivante.

Christoph Bergner est investi ministre-président du Land le à la tête d'une coalition noire-jaune. Le , il s'impose d'une très courte tête aux élections régionales, mais le Parti libéral-démocrate (FDP) est exclu du Landtag. Il abandonne son poste le 21 juillet suivant et prend la présidence du groupe CDU.

Réélu aux régionales de 1998, il démissionne en 2001.

Au niveau fédéral[modifier | modifier le code]

Le , il devient député fédéral au Bundestag. Deux ans plus tard, il intègre le comité directeur du groupe CDU/CSU au Bundestag. Il conserve son siège suite aux élections du .

Peu après, le 23 novembre, Christoph Bergner est nommé secrétaire d'État parlementaire au sein du ministère fédéral de l'Intérieur, dirigé par Wolfgang Schäuble. Il est désigné délégué du gouvernement fédéral aux réfugiés et aux minorités nationales , au sein de ce même ministère fédéral.

Il est reconduit dans l'ensemble de ses fonctions par Thomas de Maizière lorsque celui-ci remplace Schäuble le . Le , le nouveau ministre, Hans-Peter Friedrich, le nomme délégué du gouvernement fédéral pour les Nouveaux Länder, en cumul de ses responsabilités précédentes. À la suite de la formation d'une grande coalition le , Maizière redevient ministre fédéral, et le relève de ses fonctions de secrétaire d'État parlementaire. Parallèlement, le poste de délégué fédéral aux Nouveaux Länder est transféré au ministère fédéral de l'Économie et revient à Iris Gleicke. Il conserve cependant ses responsabilités de délégué aux Rapatriés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]