Christianisme à Bahreïn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les chrétiens sont une minorité religieuse dans le royaume de Bahreïn. Un petit nombre d'entre eux sont des nationaux (un millier), mais la grande majorité sont des expatriés, d'abord d'origine irakienne, jordanienne, libanaise, syrienne, palestinienne, et indienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Période moderne

C'est à Bahreïn qu'a été construite la première église dans les pays du Golfe à l'époque moderne. Elle le fut par des missionnaires anglicans américains.

Situation actuelle par dénomination[modifier | modifier le code]

Églises orthodoxes orientales[modifier | modifier le code]

L'Église malankare orthodoxe compte une paroisse[1].

L'Église syro-malankare orthodoxe, dans la juridiction de l'Église syriaque orthodoxe, compte une paroisse[2]. Il existe aussi une paroisse pour la communauté knanaya orthodoxe[3].

L'Église copte orthodoxe est également présente à Bahreïn, ainsi que l'Église apostolique arménienne[4].

Église catholique[modifier | modifier le code]

Bahreïn fait partie du vicariat apostolique d'Arabie septentrionale dont le siège est au Koweït. La paroisse du Sacré-Cœur[5] sert les besoins des catholiques souvent organisés en groupes linguistiques : anglais, malayalam, ourdou, bengalî, konkânî, cingalais, arabe, tamoul, tagalog ...

L'église catholique de Bahreïn est également fréquentée par des catholiques installés en Arabie saoudite.

Églises anglicanes et protestantes[modifier | modifier le code]

Bahreïn fait partie du diocèse de Chypre et du Golfe de l'Église épiscopale de Jérusalem et du Moyen-Orient, dont il constitue une chapellenie[6].

Bahreïn compte également une paroisse de l'Église malankare Mar Thoma[7].

L'Église évangélique Saint Thomas de l'Inde et l'Église de l'Inde du Sud ont également des communautés organisées à Bahreïn.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]