Christian Lautenschlager

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christian Lautenschlager

{{{alternative}}}

Christian Lautenschlager en 1908.

Date de naissance
Lieu de naissance Magstadt
Date de décès
Lieu de décès Untertürkheim
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Victoires GP de l'ACF 1908, GP de l'ACF 1914.

Christian Friedrich Lautenschlager, né le 13 avril 1877 à Magstadt (près de Stuttgart) et mort le 3 janvier 1954 à Untertürkheim (aussi près de Stuttgart), à 76 ans, était un pilote automobile allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il participe pour la première fois à une course comme mécanicien embarqué d'Otto Salzer, dans les Ardennes en 1906 (également en 1907 pour ce pilote lors du Grand Prix de France 1907 et au Taunus-Kaiser Preis encore, la même année).

Il sort personnellement vainqueur en 1908Dieppe) et en 1914Lyon[1]) du Grand Prix de l'ACF sur Mercedes (participation à cette épreuve également en 1913). Toujours en 1914, il gagne le Trophée Elgin aux États-Unis sur une Mercedes 37/95.

Après la Première Guerre mondiale, il dispute aussi trois Targa Florio de 1922 (10e) à 1924 (et également la Coppa Florio 1924), ainsi que les 500 miles d'Indianapolis en 1923 (accident de sa Mercedes[2] au quatorzième tour).

Il arrête sa carrière de pilote en 1925 après une dernière course à Palerme, mais il continue encore alors à travailler pour Daimler-Benz (où il était entré à Stuttgart en 1899 à l'âge de 22 ans, comme mécanicien et pilote d'essai après un périple de jeunesse en Europe centrale).

Distinction[modifier | modifier le code]

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Grand Prix de France 1914 compte 37 voitures, pour 13 marques de 6 nationalités différentes. Son départ est donné par le vainqueur des deux dernières éditions, Georges Boillot. La cylindrée est pour la première fois limitée, à 4.5L., et l'épreuve dure sept heures.
  2. (trois voitures sont alors engagées par le constructeur allemand: ce sont les premiers véhicules réellement suralimentés vus lors de cette course)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :