Christian Klar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christian Georg Alfred Klar né le 20 mai 1952 à Fribourg-en-Brisgau était membre de la deuxième génération de la Fraction armée rouge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est arrêté le 16 novembre 1982 près de Hambourg et condamné en 1985 et 1992 pour les attentats de la RAF de 1977[1]. Après la libération de Brigitte Mohnhaupt, le seul prisonnier de la Fraction armée rouge des années 1970 restait Christian Klar, qui a déposé une demande de grâce auprès du président fédéral Horst Köhler. Après 26 ans de prison, il a été libéré le 19 décembre 2008[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) http://www.rafinfo.de/bio/g-l/klar.php
  2. sueddeutsche.de „Christian Klar ist frei“ (19. Dezember 2008)