Christian Hermann Weisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christian Hermann Weisse (né le 10 août 1801 à Leipzig – mort le 19 septembre 1866 à Leipzig), est un bibliste, théologien protestant et philosophe allemand. Ses recherches sur le problème synoptique du Nouveau Testament l'amenèrent à formuler une solution originale : l’« hypothèse des deux sources » (1838).

Formation[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'université de Leipzig, il adhère à l'école hégélienne de philosophie. Avec le temps, ses idées changent, et se rapprochent de celles de Schelling. Il développe, avec Fichte un nouveau théisme spéculatif, et s'oppose à l'idéalisme panthéiste de Hegel.

Dans ses leçons sur l'avenir de l'église protestante (Reden über die Zukunft der evangeliscken Kirche, 1849), il situe l'essence du christianisme dans les énoncés de Jésus sur :

  1. son Père du Ciel,
  2. le Fils de l'Homme,
  3. le Royaume des cieux.

Dans son travail philosophique sur la dogmatique (Philosophische Dogmatik oder Philosophie des Christentums, 3 vols. 1855-1862), il cherche, par la symbolisation, à ramener tous les dogmes chrétiens, à des énoncés normaux de la raison ou de la conscience.

Théorie des deux sources[modifier | modifier le code]

Weisse fut le premier théologien qui proposa l'hypothèse des deux sources (1838), encore tenue pour bonne par un large consensus de chercheurs bibliques aujourd'hui. L'hypothèse des deux sources dit que l'évangile selon Marc fut écrit le premier et est l'une des deux sources dont s'inspirent l'évangile selon Matthieu et l'évangile selon Luc, l'autre source étant le document Q, une collection perdue de logia (dires) de Jésus.

Ses autres travaux[modifier | modifier le code]

  1. Die Idee der Gottheit (1833), (l'idée de divinité)
  2. Die philosophische Geheimlehre von der Unsterblichkeit des inenschlichen Individuums (1834)
  3. Bitchlein von der Auferstehung (1836)
  4. Die evangelische Geschichte, kritisch und philosophisch bearbeitet (2 vols., 1838 (histoire des évangiles, étude philosophique et critique))
  5. Die Evangelienfrage in ihrem gegenwärtigen Stadium (1856)
  6. Psychologie und Unsterblichkeitslehre (édité par R Seydel, 1869).

(en) « Christian Hermann Weisse », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]