Christian Gaudin (handball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Christian Gaudin.
Christian Gaudin
{{#if:
Christian Gaudin au micro de Frédéric Brindelle
Christian Gaudin au micro de Frédéric Brindelle
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 26 janvier 1967 (47 ans)
Lieu Chenôve
Poste gardien de but
Surnom(s) Kiki
Situation en club
Club actuel Drapeau : Allemagne HSV Hambourg
Numéro entraineur
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
-1987 Drapeau : France Cercle Dijon BHB
1987–1994 Drapeau : France USAM Nîmes
1994-1995 Drapeau : France US Créteil
1995-1997 Drapeau : France Istres OPH
1997-1999 Drapeau : Allemagne VfL Hameln
1999-2003 Drapeau : Allemagne SC Magdebourg
2003-2006 Drapeau : France Saint-Raphaël VHB
Sélections en équipe nationale **
Année(s) Équipe M. (B.)
1990-2002 Drapeau : France Équipe de France 247 (0)
Équipes entraînées
Année(s) Équipe Stat
2006 - 2014 Drapeau : France Saint-Raphaël VHB
5-6/2014 Drapeau : Roumanie Équipe de Roumanie
dep. 2014 Drapeau : Allemagne HSV Hambourg
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Christian Gaudin, né le 26 janvier 1967 à Chenôve (Côte-d'Or), est un ancien handballeur français, évoluant au poste de gardien de but. Reconverti entraîneur, il est en charge du HSV Hambourg depuis 2014 après avoir dirigé pendant 8 saisons le Saint-Raphaël VHB.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Christian Gaudin débute sa carrière à l'USAM Nîmes avec lequel il remporte quatre titres de champion de France en 1988, 1990, 1991, 1993 et une Coupe de France en 1994. Cette même année, il choisit de rejoindre l'US Créteil de Thierry Anti. La saison suivante, auréolé d'un titre de champion du monde 1995, il évolue pour l'Istres OPH. Après deux saisons, en 1997, il rejoint le championnat d'Allemagne et le club du VfL Hammeln pour deux saisons. Puis, entre 1999 et 2003, c'est avec le SC Magdebourg et en compagnie de Joël Abati et de Guéric Kervadec qu'il atteint les sommets : en 2001, ils deviennent ainsi champions d'Allemagne et remportent la Coupe EHF, puis, la saison suivante, la consécration arrive avec la Ligue des champions 2001-2002. En 2003, alors qu'il était toujours sous contrat à Magdebourg, il décide pour raisons personnelles de rentrer en France et, à la surprise générale, il rejoint le Saint-Raphaël VHB qui évolue en Division 2 mais qui possède de fortes ambitions[1]. Il y termine sa carrière de joueur après trois saisons.

Sélectionné pour la première fois en équipe de France en novembre 1990, il forme une doublette redoutée avec Bruno Martini[2]. Après un titre de vice-champion du monde en 1993, il remporte la médaille d'or en 1995. Ce titre de champion du monde sera confirmé deux ans plus tard par une médaille de bronze puis six ans plus tard lors du Mondial 2001 en France par un deuxième titre. Mais Gaudin et l'équipe de France ne parviendront pas à remporter de médaille ni aux championnats d'Europe malgré cinq participations entre 1994 et 2002, ni aux Jeux olympiques[3] avec une 4e place en1996 et une 6e place en 2000

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

En 2006, alors que le Saint-Raphaël VHB évolue en 2e division, il troque le maillot de joueur pour celui d'entraineur[4]. Champion de France de D2 dès sa première année, il accède à l'élite et grimpe peu à peu les échelons au point d'atteindre la 3e place en 2012. Il atteint de plus à trois reprises la finale de la Coupe de la Ligue en 2009-2010, 2011-2012 et 2013-2014.

Le 18 mars 2014, après 11 années dans le Var, Jean-François Krakowski, président du Saint-Raphaël Var Handball, annonce avec un an d'avance la fin de son contrat d'entraineur[5]. Il occupe alors pendant 2 mois le poste de sélectionneur de l'équipe de Roumanie pour disputer face à la Suède les barrages de qualification pour le championnat du monde 2015[6]. Ne parvenant pas à réaliser l'exploit, l'aventure n'est pas prolongée et le 10 juillet 2014, il est nommé entraîneur du club allemand du HSV Hambourg[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Christian Gaudin à Saint-Raphaël », sur Handzone.net,‎ 23 mai 2003 (consulté le 14 juillet 2014)
  2. « Handball : profession gardien », sur Archives nationales (INA), Reportage de Stade 2,‎ 3 octobre 2004 (consulté le 14 juillet 2014)
  3. a et b (en) « Profil olympique de Christian Gaudin », sur sports-reference.com (consulté le 14 juillet 2014)
  4. « Profil de Christian Gaudin », sur Site officiel du Saint-Raphaël Var Handball (consulté le 9 février 2014)
  5. « LNH: Saint Raphaël cherche un nouvel entraîneur », sur handzone.net (consulté le 18 mars 2014)
  6. « Christian Gaudin, un crochet par la Roumanie », sur Handzone.net,‎ 13 mai 2014 (consulté le 13 juillet 2014)
  7. « All – Hambourg - Gaudin sera le nouveau coach », sur Handnews.fr,‎ 10 juillet 2014 (consulté le 13 juillet 2014)
  8. (de) « Effectif du VfL/BHW Hameln Saison 1997/98 », sur Site officiel du THW Kiel (consulté le 9 février 2014)
  9. (de) « Effectif du SC Magdebourg Saison 1999/2000 », sur Site officiel du THW Kiel (consulté le 9 février 2014)
  10. (de) « Effectif du SC Magdebourg Saison 2003/2004 », sur Site officiel du THW Kiel (consulté le 9 février 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]