Christian Cannabich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christian Cannabich

Description de cette image, également commentée ci-après

Gravure sur cuivre par Egid Verhelst II (1779)

Nom de naissance Johann Christian Innocenz Bonaventura Cannabich
Naissance
Mannheim, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (à 66 ans)
Francfort-sur-le-Main, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur
Maîtres Niccolò Jommelli

Johann Christian Innocenz Bonaventura Cannabich est un compositeur allemand, né à Mannheim le et mort à Francfort-sur-le-Main le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est le flûtiste et compositeur Martin Friedrich Cannabich (1700 - 1773), un ancien élève de Johann Stamitz. Il est engagé à l'orchestre de la cour de Mannheim à l'âge de douze ans seulement, en tant que violoniste. De 1750 à 1753, il poursuit ses études musicales à Rome avec Niccolò Jommelli. En 1766, il parvient à publier six symphonies et six trios à Paris. Après cette date, la plupart de ses œuvres trouvent un éditeur parisien.

En 1774, il succède à Johann Stamitz afin de diriger l'orchestre de la cour de Mannheim, et se lie d'amitié avec Wolfgang Amadeus Mozart. En 1778, à propos de Cannabich, Mozart a écrit à son père Leopold : « il est le meilleur directeur musical que j'ai jamais entendu ».

À partir des années 1790, l'activité musicale décline à Mannheim et Cannabich subit les difficultés financières des cours princières. Il meurt à l'âge de 67 ans alors qu'il rend visite à son fils Carl Cannabich.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Au moins 3 ballets, 70 symphonies, 2 opéras (Azakia en 1778, et Elektra en 1781), 2 symphonies concertantes, 4 concertos pour violon, 7 concertos pour orgue et autres instruments, un concerto pour clavier.

Liens externes[modifier | modifier le code]