Christian Cannabich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christian Cannabich

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gravure sur cuivre par Egid Verhelst II (1779)

Nom de naissance Johann Christian Innocenz Bonaventura Cannabich
Naissance 28 décembre 1731
Mannheim, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 20 janvier 1798 (à 66 ans)
Francfort-sur-le-Main, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur
Maîtres Niccolò Jommelli

Johann Christian Innocenz Bonaventura Cannabich est un compositeur allemand, né à Mannheim le 28 décembre 1731 et mort à Francfort-sur-le-Main le 20 janvier 1798.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est le flûtiste et compositeur Martin Friedrich Cannabich (1700 - 1773), un ancien élève de Johann Stamitz. Il est engagé à l'orchestre de la cour de Mannheim à l'âge de douze ans seulement, en tant que violoniste. De 1750 à 1753, il poursuit ses études musicales à Rome avec Niccolò Jommelli. En 1766, il parvient à publier six symphonies et six trios à Paris. Après cette date, la plupart de ses œuvres trouvent un éditeur parisien.

En 1774, il succède à Johann Stamitz afin de diriger l'orchestre de la cour de Mannheim, et se lie d'amitié avec Wolfgang Amadeus Mozart. En 1778, à propos de Cannabich, Mozart a écrit à son père Leopold : « il est le meilleur directeur musical que j'ai jamais entendu ».

À partir des années 1790, l'activité musicale décline à Mannheim et Cannabich subit les difficultés financières des cours princières. Il meurt à l'âge de 67 ans alors qu'il rend visite à son fils Carl Cannabich.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Au moins 3 ballets, 70 symphonies, 2 opéras (Azakia en 1778, et Elektra en 1781), 2 symphonies concertantes, 4 concertos pour violon, 7 concertos pour orgue et autres instruments, un concerto pour clavier.

Liens externes[modifier | modifier le code]