Christian-Henri de Brandebourg-Kulmbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christian Henri de Brandebourg-Bayreuth-Kulmbach, (en allemand Christian Heinrich von Brandenburg-Bayreuth-Kulmbach), né 29 juillet 1661 à Ansbach, dédédé le 5 avril 1708 à Weferlingen.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Georges Albert de Brandebourg-Kulmbach et de Élisabeth de Schleswig-Holstein-Glücksburg.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

En 1687, Christian Henri de Brandebourg-Bayreuth épousa la comtesse Sophie von Wolfstein (1667-1737), (fille du comte Albert von Wolfstein).

Treize enfants sont nés de cette union :

  • Albert de Brandebourg-Kulmbach (1686-tué en 1712)
  • Dorothée de Brandebourg-Kulmbach (1691-1712), en 1711, elle épousa le comte Charles von Hohenlohe-Weikersheim ( †1756)
  • Frédéric de Brandebourg-Kulmbach (1692-1693)
  • Christiane de Brandebourg-Kulmbach (1693-1695)
  • Frédéric de Brandebourg-Kulmbach (1695-1695)
  • Christiane de Brandebourg-Kulmbach (1698-1698)
  • Christian de Brandebourg-Kulmbach (1699-1700)
  • Frédéric de Brandebourg-Kulmbach (1703-1762), en 1731, il épousa Sophie de Brunswick-Bevern ( †1779), (fille du duc Ernest de Brunswick-Bevern)
  • Éléonore de Brandebourg-Kulmbach (1704-1705)
  • Sophie de Brandebourg-Kulmbach (1705-1764), en 1723, elle épousa le prince Georges d'Ostfriesland ( †1734)

Biographie[modifier | modifier le code]

Christian Henri de Brandebourg-Kulmbach est le second fils de Georges Albert de Brandebourg-Kulmbach. Sur l'invitation du gouvernement de Brandebourg-Ansbach, il résida avec sa famille au château de Schönberg. Surendetté, il signa au château de Schönberg le 23 novembre 1703 l'acte de renonciation concernant les possessions franconiennes de la Maison de Hohenzollern (les deux principautés Ansbach et Bayreuth) en faveur de la Prusse. En compensation, Frédéric II de Prusse lui versa un revenu et lui donna comme résidence, le château de Weferlingen.

Après son décès en 1708, après de longues et difficiles négociations, l'acte de Schönberg fut annulé en 1722. Le fils aîné de Christian Henri de Brandebourg-Kulmbach, Georges devint margrave en 1726. Son dernier fils, Frédéric Guillaume devint également margrave.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Christian Henri de Brandebourg-Kulmbach appartient à la sixième branche issue de la première branche de la Maison de Hohenzollern. Cette sixième lignée s'éteignit au décès de Frédéric de Brandebourg-Bayreuth en 1763.

Liens internes[modifier | modifier le code]