Christ Rédempteur des Andes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christ Rédempteur des Andes
Christ Rédempteur des Andes
Christ Rédempteur des Andes
Présentation
Nom local Cristo Redentor de los Andes
Période ou style Début XXe siècle
Type Statue
Architecte Mateo Alonso
Date de construction 1904
Dimensions 7 mètres
Protection Monument historique argentin
Géographie
Pays Drapeau de l’Argentine Argentine
Drapeau du Chili Chili
Localisation
Coordonnées 32° 49′ 31″ S 70° 04′ 15″ O / -32.825167, -70.07077832° 49′ 31″ Sud 70° 04′ 15″ Ouest / -32.825167, -70.070778  

Géolocalisation sur la carte : Chili

(Voir situation sur carte : Chili)
Christ Rédempteur des Andes

Géolocalisation sur la carte : Argentine

(Voir situation sur carte : Argentine)
Christ Rédempteur des Andes

Géolocalisation sur la carte : Amérique du Sud

(Voir situation sur carte : Amérique du Sud)
Christ Rédempteur des Andes

Le Christ Rédempteur des Andes (en espagnol : Cristo Redentor de los Andes) est un monument situé dans les Andes à 3 832 mètres d'altitude à la frontière entre l'Argentine et le Chili. Il fut inauguré le 13 mars 1904 pour célébrer la résolution pacifique du conflit frontalier mettant aux prises les deux pays.

La statue est située sur le chemin du col de la Cumbre, point culminant de la vieille route entre Mendoza en Argentine et Santiago du Chili. Le chemin est aussi connu comme étant le Chemin de l'Église (Paso de la Iglesia) du côté chilien et le Chemin Bermejo côté argentin. Les villes les plus proches sont Uspallata en Argentine et Juncal au Chili. La route monte de plus de 1 000 mètres sur les 9 km qui séparent Las Cuevas du col. La route n'est accessible que pendant les mois d'été, quand il n'y a pas de neige, les températures en hiver pouvant atteindre les -30 °C. Aujourd'hui, la route est devenue une route touristique, empruntée par ceux qui veulent aller admirer la statue, la route principale entre les deux pays passant désormais par le Tunnel du Christ Rédempteur au pied de la côte.

Construction[modifier | modifier le code]

Au début du XXe siècle, le Pape Léon XIII écrivit une série d'encycliques appelant à la paix et à l'harmonie et à la dévotion envers le Christ Rédempteur. À l'époque, l'Argentine et le Chili étaient sur le point de s'affronter à propos d'un conflit relatif à la position réelle de leur frontière commune. L'évêque de Cuyo, Monseigneur Marcelino del Carmen Benavente, promit d'ériger une statue au Christ Rédempteur pour rappeler le message de paix contenu dans les enseignements du Christ. La statue en bronze, haute de 7 mètres, fut fondue à Buenos Aires par le sculpteur Mateo Alonso, et fut exposée un temps dans la cour de l'école Lacordaire, appartenant aux Dominicains à Buenos Aires.

Alors que la guerre semblait de plus en plus inéluctable entre les deux pays, Ángela Oliveira Cézar de Costa, une dame influente de la bonne société qui conduisait un groupe de chrétiens à l'école, eut l'idée d'emmener la statue dans les Andes et de l'ériger en symbole de paix entre les deux nations. Elle était particulièrement concernée par ce conflit, son propre frère étant général dans l'armée argentine. En tant qu'amie du Président argentin, Julio Roca, elle sut attirer l'attention dans les deux pays. Elle fut plus tard nommée pour recevoir le Prix Nobel de la paix, mais ne l'obtint pas.

En mai 1902, après des pourparlers diplomatiques l'Argentine et le Chili arrivèrent à un accord. L'endroit fut choisi pat Oliveira Cézar de Costa et l'évêque Benavente, et l'on se prépara à déplacer la statue jusqu'à la Cumbre del Bermejo, que José de San Martín avait empruntée, en 1817, pour traverser les Andes et libérer le Chili.

En 1904, le Christ parcouru 1 200 km en train, puis hissé à dos d'âne (la statue fut démontée en plusieurs morceaux) jusqu'à 3 882 mètres d'altitude. Le 15 février 1904 un piédestal de granite de 6 mètres de haut, dessiné par Molina Civit fut achevé et le sculpteur d'origine Alonso dirigea l'installation de la statue en bronze. Elle fut érigée regardant la frontière, debout sur un globe sur lequel on peut distinguer l'Amérique du Sud, sa main gauche tenant la croix et sa main droite bénissant la foule.

Inauguration[modifier | modifier le code]

Le 13 mars 1904, 3 000 Chiliens et Argentins montèrent au sommet malgré les mauvaises conditions météorologiques et regardèrent les deux armées, qui peu de temps auparavant étaient sur le point de s'affronter, tirer des salves en l'air. Le Président argentin Roca et le Président chilien Germán Riesco ne purent assister à l'évènement mais leurs ministres des Affaires Étrangères respectifs furent présents sur les lieux ainsi que l'archevêque et les évêques de Cuyo (Argentine) et Ancud (Chili). Deux plaques célébrant l'amitié entre les deux pays furent apposées.

En 2004, le centenaire de la statue fut célébré au cours d'une cérémonie à laquelle assistèrent le Président argentin Néstor Kirchner et le Président chilien Ricardo Lagos. Ils en profitèrent pour rappeler l'amitié unissant les deux pays. La statue intégra la liste des Monuments historiques argentins.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :