Chris Young (baseball, 1983)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le lanceur de baseball, voir Chris Young (baseball, 1979).
Pix.gif Chris Young Baseball pictogram.svg
Chris Young, Mets, March 7, 2014 (13023737704).jpg
Mets de New York - No  1
Voltigeur de centre
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
19 août 2006
Statistiques de joueur (2006-2012)
Moyenne au bâton ,235
Circuits 144
Points produits 448
Buts volés 122
Équipes

Christopher Brandon Young (né le 5 septembre 1983 à Houston, Texas, États-Unis) est un voltigeur de centre des Ligues majeures de baseball. Il évolue pour les Mets de New York, après avoir joué pour les Athletics d'Oakland et les Diamondbacks de l'Arizona.

Il compte une sélection au match des étoiles de la Ligue majeure de baseball.

White Sox de Chicago[modifier | modifier le code]

Chris Young est drafté au 16e tour de sélection par les White Sox de Chicago en 2001. Il est avantageusement considéré par les experts de Baseball America comme l'un des jeunes joueurs les plus prometteurs dans l'organisation des White Sox, notamment en raison de sa rapidité[1].

Cependant, lorsque les White Sox veulent faire l'acquisition du lanceur étoile Javier Vázquez, ils doivent sacrifier Young, encore en ligues mineures. Le voltigeur passe donc aux Diamondbacks de l'Arizona en compagnie des lanceurs Orlando Hernández et Luis Vizcaíno le 20 décembre 2005.

Diamondbacks de l'Arizona[modifier | modifier le code]

Saison 2006[modifier | modifier le code]

Chris Young fait ses débuts dans les majeures le 18 août 2006 pour Arizona, et il obtient à sa première partie son premier coup sûr en carrière, réussi aux dépens du lanceur Woody Williams, des Padres de San Diego[2]. Le 23 août, il claque son premier coup de circuit au plus haut niveau, une frappe réussie contre un lanceur des Giants de San Francisco, Jason Schmidt[3]. Il termine la saison 2006 en Arizona, s'alignant avec le club pour 30 parties, au cours desquelles il totalise notamment 10 points produits et 10 points marqués.

Saison 2007[modifier | modifier le code]

Young connaît une excellente saison recrue en 2007, alors qu'il mène les joueurs de première année de la Ligue nationale avec 27 vols de buts. Il claque un impressionnant total de 32 circuits à sa première saison complète, mais une autre recrue, Ryan Braun de Milwaukee, en frappe deux de plus et remporte éventuellement le titre de recrue par excellence de la Nationale cette saison-là, alors que Young prend le quatrième rang du vote tenu en fin d'année[4]. Comme beaucoup de frappeurs de puissance, Young est fréquemment retiré sur des prises (141 fois en 148 matchs en 2007) et ne affiche une moyenne au bâton peu reluisante de ,237. Le jeune joueur produit 68 points à sa première saison complète, en marque 85 et totalise 135 coups sûrs.

Il participe aux séries éliminatoires avec les Diamondbacks et produit quatre points grâce à deux circuits en trois matchs lors de la Série de divisions où Arizona élimine les Cubs de Chicago. Il réussit quatre coups sûrs en quatre matchs, avec un point produit, en Série de championnat, mais les D-Backs subissent l'élimination par leurs adversaires, les Rockies du Colorado.

Saison 2008[modifier | modifier le code]

En 2008, Chris Young égale ou améliore la plupart de ses statistiques offensives : 155 coups sûrs, 42 doubles, 85 points produits, 85 points comptés et moyenne au bâton de ,248. Il frappe 22 circuits et ne vole que 14 buts, une baisse par rapport à l'année précédente. Il est à son poste au champ centre dans la majorité des parties des Diamondbacks, et joue 160 fois dans le calendrier régulier de 162 parties.

Saison 2009[modifier | modifier le code]

Affichant des statistiques à la baisse en 2009, il voit sa moyenne au bâton chuter à ,212.

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Cependant, il connaît sa meilleure saison jusque là dans les majeures en 2010, année où il reçoit pour la première fois une invitation au match des étoiles. Auteur d'une moyenne au bâton de ,257, Young affiche des records personnels dans la plusieurs catégories offensives, avec entre autres 91 points produits et 94 points marqués. Il réussit un nouveau personnel de 28 vols de but, réussit 150 coups sûrs dont 33 doubles, et claque 27 longues balles avec son équipe, qui termine en dernière position dans la division Ouest de la Ligue nationale.

Saison 2011[modifier | modifier le code]

La production offensive de Young chute en 2011 avec 20 circuits, 71 points produits et une moyenne au bâton de ,236 en 156 parties, le même nombre de matchs joués que la saison précédente. Il est tout de même deuxième dans l'équipe pour les circuits après Justin Upton, troisième pour les points produits après Upton et Miguel Montero, et premier pour les buts volés avec 22[5]. En éliminatoires, il frappe sept coups sûrs en cinq parties pour une moyenne au bâton de ,389 face aux Brewers de Milwaukee. Il produit quatre points et claque trois circuits, dont deux dans la quatrième partie de la Série de divisions.

Athletics d'Oakland[modifier | modifier le code]

Le 20 octobre 2012, les Diamondbacks échangent Young aux Athletics d'Oakland en retour du joueur d'avant-champ Cliff Pennington et du joueur des ligues mineures Yordy Cabrera[6].

Mets de New York[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Top 10 Prospects: Chicago White Sox, Phil Rogers, Baseball America, 29 novembre 2004.
  2. (en) Sommaire du match Arizona-San Diego du 18 août 2006, baseball-reference.com.
  3. (en) Sommaire du match Arizona-San Francisco du 23 août 2006, baseball-reference.com.
  4. (en) 2007 Awards Voting, baseball-reference.com.
  5. (en) 2011 Arizona Diamondbacks, baseball-reference.com.
  6. (en) A's bolster outfield depth with deal for Young, Jane Lee / MLB.com, 20 octobre 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :