Chris Sale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Chris Sale Baseball pictogram.svg
Chris Sale on August 9, 2011.jpg
White Sox de Chicago - No  49
Lanceur
Frappeur gaucher  Lanceur gaucher
Premier match
6 août 2010
Statistiques de joueur (2010-17 avril 2014)
Victoires-défaites 35-25
Moyenne de points mérités 2,93
Retraits sur des prises 558
Équipes

Christopher Sale (né le 30 mars 1989 à Lakeland, Floride, États-Unis) est un lanceur gaucher des White Sox de Chicago de la Ligue majeure de baseball.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires à la Lakeland High School de Lakeland (Floride), Chris Sale est drafté le 7 juin 2007 par les Rockies du Colorado au 21e tour de sélection[1]. Il repousse l'offre et suit des études supérieures à la Florida Gulf Coast University où il porte les couleurs des Eagles de 2008 à 2010. Sale enregistre 20 victoires pour 4 défaites, 4 sauvetages et 2 Match sans point ni coup sûr chez les universitaires. De telles performances attisent les convoitises des clubs de Ligue majeure. Il rejoint les rangs professionnels suite à la draft du 7 juin 2010 au cours de laquelle il est sélectionné par les White Sox de Chicago au premier tour (13e hoix)[2]. Il perçoit un bonus de 1,656 million dollars à la signature de son premier contrat professionnel le 20 juin 2010[3].

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Sale ne s'éternise pas en Ligues mineures. Il passe onze jours en A+ avec les Winston-Salem Dash, puis vingt-deux jours en Triple-A chez les Charlotte Knights avant d'effectuer ses débuts en Ligue majeure le 6 août 2010 avec les White Sox de Chicago[4]. Il entre en jeu à Baltimore lors d'un match entre les White Sox et les Orioles. Appelé en relève en huitième manche, il n'affronte que deux frappeurs adverses, donnant un but-sur-balles à Brian Roberts et un simple à Nick Markakis[5]. Il est le premier joueur de la draft 2010 à jouer en Majeure.

Sale enregistre son premier sauvetage au plus haut niveau le 1er septembre 2010 contre les Indians de Cleveland à Progressive Field, puis signe sa première victoire le 6 septembre 2010 face aux Tigers de Détroit à Comerica Park. Il termine la saison avec deux victoires, une défaite et quatre sauvetages.

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Le rôle à donner à Sale en 2011 prête à débats chez les White Sox. Lanceur partant, releveur, un panachage des deux ou stoppeur ? Don Cooper, l'instructeur responsable des lanceurs, est confiant dans les capacités de Sale pour tenir un rôle de lanceur partant[6]. À 22 ans, Sale apparait au 25e rang des meilleurs espoirs de la MLB[7] mais c'est comme releveur qu'il est employé durant la saison. Il effectue 58 sorties et lance 71 manches, enregistrant 79 retraits sur des prises. Il maintient sa moyenne de points mérités à 2,79 avec deux victoires, deux défaits et huit sauvetages.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Sale est nommé meilleur lanceur du mois de mai 2012 dans la Ligue américaine après avoir remporté quatre décisions sur cinq avec une moyenne de points mérités de 1,71 et 35 retraits sur des prises en 31 manches et deux tiers lancées[8].

Rapidement, Sale s'impose comme l'un des meilleurs lanceurs de la ligue. Sa moyenne de points mérités de 3,05 est la meilleure chez les partants des White Sox, qu'il domine avec 17 victoires contre 8 défaites. Parmi les lanceurs du club, seul Jake Peavy (219 manches) lance plus de manches que les 192 de Sale en 2012. Le gaucher termine 4e de la Ligue américaine pour les victoires, 9e pour les retraits sur des prises avec 192, et se classe dans le top 10 pour le ration de retraits au bâton par buts-sur-balles accordé[9].

Invité à son premier match d'étoiles à la mi-saison, Sale termine 6e à la fin de l'année au vote qui désigne le gagnant du trophée Cy Young du meilleur lanceur de la saison[10].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Chris Sale fait suite à sa saison 2012 par une autre encore meilleure. Il honore une seconde invitation au match d'étoiles et termine cette fois 5e au vote de fin de saison désignant le gagnant du trophée Cy Young[11].

Malgré un dossier perdant de 11-14 au sein d'un club qui fait piètre figure avec 99 défaites en saison régulière, Sale s'impose comme lanceur numéro un des White Sox, surtout après le départ de Jake Peavy. En 30 départs et 214 manches et un tiers lancées, nouveau sommet pour lui, il remet une moyenne de points mérités de 3,07 et réussit un nouveau record personnel de 226 retraits sur des prises. Troisième de la Ligue américaine dans cette dernière catégorie derrière Yu Darvish (277 retraits sur des prises) et Max Scherzer (240), Sale est 6e de l'Amércaine pour les retraits au bâton par 9 manches lancées[12]. Il termine 2e de l'Américaine derrière David Price[12] et 5e de toutes les majeures[13] pour le nombre de retraits sur trois prises par buts-sur-balles accordés. Avec seulement 1,93 buts-sur-balles alloué à l'adversaire, il est le 7e lanceur qui fait le mieux à ce chapitre dans sa ligue[12]. Il mène l'Américaine pour les matchs complets avec 4[12] et réalise le 12 mai 2013 sur les Angels de Los Angeles son premier jeu blanc en carrière[14].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Après un bon départ en 2014 où il a 3 victoires, aucune défaite et une moyenne de points mérités de 2,30 en 4 départs, Sale est le 22 avril placé pour la première fois de sa carrière sur la liste des joueurs blessés, après avoir ressenti des douleurs au bras gauche suite à un départ où il avait effectué 127 lancers contre Boston[15].

Sale est invité au match des étoiles 2014[16]. C'est sa 3e sélection en 3 ans.

Style[modifier | modifier le code]

Chris Sale est notable pour sa manière peu orthodoxe de lancer[17],[18]. Le longiline lanceur gaucher ne fait que 180 livres (81 kg) pour sa taille de 6 pieds et 6 pouces (1 mètre 98). En raison de sa haute taille, de sa silhouette et de la vélocité de ses lancers, il a attiré des comparaisons avec Randy Johnson[17],[19],[20]. Sa façon de lancer a été décrite comme « terrifiante »[20], « maladroite » et « douloureuse » à regarder[21], alors qu'il envoie son coude loin derrière lui et que son bras gauche semble se contorsionner tel un élastique[21]. Sa motion insolite et sa frêle stature ont soulevé des inquiétudes quant à sa capacité de connaître du succès à long terme sans subir de blessure[17],[22],[23]. Son style a aussi inspiré la crainte que ses lancers perdent du jour au lendemain en force et en vélocité, à l'instar du sort subi par Tim Lincecum, un autre lanceur grand et mince à la motion inhabituelle[21],[24].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de lanceur en saison régulière[25]
Saison Équipe G GS CG SHO V D SV IP SO ERA
2010 Chicago WS 21 0 0 0 2 1 4 23.1 32 1,93
Totaux 21 0 0 0 2 1 4 23.1 32 1,93

Note : G = Matches joués ; GS = Matches comme lanceur partant ; CG = Matches complets ; SHO = Blanchissages ;
V = Victoires ; D = Défaites ; SV = Sauvetages ; IP = Manches lancées ; SO = Retraits sur des prises ; ERA = Moyenne de points mérités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 21st Round of the 2007 MLB June Amateur Draft », sur baseball-reference.com.
  2. (en) « 1st Round of the 2010 MLB June Amateur Draft », sur baseball-reference.com.
  3. (en) « Thoughts on Chris Sale », le 21 juin 2010, sur mlbbonusbaby.com.
  4. (en) « Former Eagle Sale Named to MLB's Top 50 Prospect List », le 28 janvier 2011, sur fgcuathletics.com.
  5. (en) Sommaire du match Chicago-Baltimore du 6 août 2010, baseball-reference.com.
  6. (en) « Cooper prefers Sale to have a defined role », le 14 janvier 2011, sur whitesox.mlb.com.
  7. (en) « All hail, Sale: Lefty's No. 25 on prospects list », le 25 janvier 2011, sur whitesox.mlb.com.
  8. (en) Chris Sale of the Chicago White Sox named the American League Pitcher of the Month for May, MLB.com, 3 juin 2012.
  9. (en) 2012 American League Pitching Leaders, baseball-reference.com.
  10. (en) 2012 AL Cy Young Voting, baseball-reference.com.
  11. (en) 2013 AL Cy Young Voting, baseball-reference.com.
  12. a, b, c et d (en) 2013 American League Pitching Leaders, baseball-reference.com.
  13. (en) 2013 Major League Baseball Pitching Leaders, baseball-reference.com.
  14. (en) Chris Sale 2013 Pitching Gamelog, baseball-reference.com.
  15. (en) Sale placed on disabled list with flexor muscle strain, Scott Merkin / MLB.com, 22 avril 2014.
  16. (en) 2014 All-Star Game rosters, MLB.com, 13 juillet 2014.
  17. a, b et c (en) Chris Sale a one-of-a-kind pitcher, Chritina Kahrl, ESPN, 5 avril 2014.
  18. (en) Parker, Anderson among first cuts of spring, Thomas Harding / MLB.com, 11 mars 2013.
  19. (en) Quick-rising Sale prompts lofty comparisons, Chris Toman / MLB.com, 18 avril 2013.
  20. a et b (en) Pictures of Chris Sale That Make Me Uncomfortable, Ben Lindbergh, Baseball Prospectus, 4 juin 2012.
  21. a, b et c (en) "Pitcher's got a rubber body...", Adam Doster, ESPN, 16 juillet 2013.
  22. (en) The case for trading Chris Sale, Cee Angi, CBS Chicago, 25 juillet 2013.
  23. (en) Chris Sale is headed to the disabled list with a flexor muscle strain, D. J. Short, NBC Sports, 21 avril 2014.
  24. (en) The Abusers and protectors of Chris Sale, Matt Spiegel, CBS Chicago, 12 juin 2012.
  25. (en) Statistiques de Chris Sale en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]