Chorazeïn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chorazeïn était une petite ville de la Galilée du temps de Jésus. Maudite par Jésus (Mt 11:23 et Lc 10:13) elle n’existe plus. Sa localisation archéologique est incertaine.

Nouveau Testament[modifier | modifier le code]

Chorazeïn, avec Bethsaïde et Capharnaüm sont trois villes (ou gros villages) mentionnées dans le même paragraphe de malédictions prononcées par Jésus dans les évangiles de Matthieu (Mt 11 :23) et Luc (Lc 10 :13), car les miracles que Jésus y a accomplis n’ont pas entrainé la conversion de vie désirée. D'ailleurs ces miracles ne sont mentionnés nulle part dans les Evangiles. Si Bethsaïde et Capharnaüm, toutes deux au bord du lac de Tibériade, sont connues car mentionnées à différentes occasions dans les évangiles, Chorazeïn reste mystérieuse: elle n’apparait dans les évangiles qu’en ces deux paragraphes cités ci-dessus.

En raison de la malédiction de Jésus, quelques auteurs médiévaux affirmaient que l’Antéchrist naîtrait à Chorazeïn.

Vestiges de la synagogue (IIIe siècle

Archéologie[modifier | modifier le code]

Comme lieux habités les trois villes ont disparu de la géographie des lieux (ce qui semble confirmer la malédiction de Jésus...) La localisation de Capharnaüm et Bethsaide ne fait pas difficulté, des vestiges archéologique importants ayant été mis à jour. D’après Eusèbe de Césarée et Saint Jérôme Chorazeïn se trouverait à trois kilomètres au nord de Capharnaüm. La ville moderne de Kerazeh est parfois identifiée à Chorazeïn.

Des fouilles archéologiques dans la région de Kerazeh ont été menées en 1926, et de nouveau en 1962-1964 et 1980-1987. Le site archéologique est aujourd’hui appelé Korazin.

Motifs décoratifs sur le thème du vin

Les vestiges de la ville sont répartis sur une superficie relativement large, divisée en cinq quartiers distincts, avec une synagogue au centre. La synagogue, grande et large, a été construite en pierres de basalte noir (une roche volcanique locale) et est ornée de motifs décoratifs, dont une paire de lions en pierre. D’autres sculptures représentent un soldat armé, un aigle, des animaux et des instruments de vinification. Proche de la synagogue se trouve un mikvé pour les ablutions rituelles. Ils sont entourés de bâtiments publics et résidentiels.


Dans la meilleure des hypothèses, synagogue et autres fondations mises à jour remontent à la fin du IIIe siècle: et la plupart sont plus récents. Ce qui laisse un doute sur l’identification exacte de la Chorazeïn du Nouveau Testament.