Chophar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Chauffard.
Un shofar du Yémen.
Un shofar.

Le chophar ou chofar (fréquemment écrit shofar suivant la translittération anglophone, en hébreu : שופר) est un instrument de musique à vent en usage dans le rituel israélite depuis l'Antiquité. Le livre de Josué décrit notamment son utilisation par les Hébreux contre les murailles de Jéricho lors de la conquête du pays de Canaan.

Facture[modifier | modifier le code]

On le classe dans les cornes puisqu'il est fabriqué avec une corne de bélier ou de grand koudou, selon les régions et les rites.

Son extrémité étroite sert d'embouchure.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le chofar est utilisé lors des fêtes de Roch Hachana et de Yom Kippour. Il est de coutume chez certains juifs de tradition algérienne d'en sonner avant « véhou ra'houm vé'hanoun » après le qaddich de la prière du soir, après le jeûne de Tich'a BéAv.

Les sonneries du chofar prennent place, juste avant et pendant les offices de Moussaf, les deux jours de Roch Hachana, avec quatre types de sonneries distinctes :

  • Teqiyaʿ : son long et ininterrompu ;
  • Terouʿa : série de 9 sons saccadés ;
  • Shevarim : 3 sons brefs ;
  • Teqiya Guedola : très long son ininterrompu.

Le jour du Yom Kippour, cet instrument est destiné à annoncer la fin du jeûne dans chaque synagogue au son d'une grande Tequiya.

Voyez aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]