Choiseul (Haute-Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Choiseul.
Choiseul
Le village de Choiseul
Le village de Choiseul
Blason de Choiseul
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Haute-Marne
Arrondissement Arrondissement de Chaumont
Canton Canton de Clefmont
Intercommunalité Communauté de communes du Bassigny
Maire
Mandat
Patrick Parisel
2014-2020
Code postal 52240
Code commune 52127
Démographie
Population
municipale
96 hab. (2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 03′ 32″ N 5° 34′ 06″ E / 48.058888, 5.56833348° 03′ 32″ Nord 5° 34′ 06″ Est / 48.058888, 5.568333  
Superficie 8,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte administrative de Haute-Marne
City locator 14.svg
Choiseul

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte topographique de Haute-Marne
City locator 14.svg
Choiseul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Choiseul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Choiseul

Choiseul est une commune française, située dans le département de la Haute-Marne en région Champagne-Ardenne. Le village est situé à 40 km à l'Est de Chaumont, préfecture de la Haute-Marne. Le village de Choiseul est le berceau de l'illustre famille de même nom.

Géographie[modifier | modifier le code]

Choiseul est située dans le Bassigny, à quelques kilomètres de la frontière entre les Vosges et la Haute-Marne.La butte Saint-Nicolas, situé au nord du village dominent les environs de plus de 400m. Choiseul est situé à 40 km à l'Est de Chaumont et à 30 km au Nord-Est de Langres. La source de la Meuse se trouve à 15 km du village.

Le village vu de la colline le surplombant


Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 96 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
382 413 415 395 356 366 349 342 331
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
290 267 258 259 252 247 259 252 243
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
233 230 220 198 167 195 171 153 173
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
167 155 138 123 101 81 82 81 94
2011 - - - - - - - -
96 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Le faible besoin de main d'œuvre dans l'agriculture, l'éloignement des grandes villes font de Choiseul une commune de moins en moins peuplée (cf. le tableau ci-dessous). L'authenticité du petit village de Choiseul constitue cependant et de plus en plus un havre de paix pour des Belges et Néerlandais en mal de calme, de verdure et d'Histoire. On peut le remarquer grâce au nombre croissant de propriétés achetées ces dernières années dans le village et les environs.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Choiseul

Les armes de Choiseul se blasonnent ainsi :

D'azur, à la croix d'or, cantonnée de dix-huit billettes du même, cinq dans chaque canton du chef posées 2, 1 et 2, et quatre dans chaque canton de la pointe posées 2 et 2[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une légende veut que la commune doive son nom à Vercingétorix. Celui-ci aurait choisi la colline (actuelle colline Saint-Nicolas) au nord du village pour y emmener ses fils et l'aurait nommée "choix-d'un-seul". Il est pourtant évident que Vercingétorix ne parlait pas le français, langue qui n'est apparue qu'au haut Moyen Âge.

La colline portait jadis le château de Choiseul, berceau de l'illustre famille. Située sur la limite de entre le royaume et l'empire, la baronnie de Choiseul occupait une position convoitée.

Le château fut démantelé par les hommes du roi Charles IX en 1573 parce que des huguenots s'y étaient réfugiés. Le château ancien n'est connu par aucune vue ancienne.

Choiseul connut une épidémie de peste de 1636 à 1639. Le village fut occupé par les Croates et les Suédois pendant la Guerre de Trente Ans, au XVIIe siècle.

En 1665, Choiseul fut érigé en duché-pairie.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Patrick Parisel    
Les données manquantes sont à compléter.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Choiseul est basée sur le tourisme et l'agriculture.

  • Comme dans bon nombre de communes du Bassigny - région d'élevage bovins et ovins-, plusieurs agriculteurs sont installés à Choiseul.
  • Un garage agricole relativement important dans la région y est installé.
  • La commune dispose également d'un camping rural et de gîtes ruraux (les deux organismes sont privés).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux touristiques[modifier | modifier le code]

  • De l'ancien château situé sur la colline Saint-Nicolas demeure le fossé qui précédait son enceinte.
  • Lavoir et fontaine remarquable.
  • Église Notre-Dame-en-son-Assomption (IMH), agrandie aux XVe et XVIIe, de style gothique flamboyant.
  • Le château-bas. Il est réputé avoir été construit au XVIIe siècle. Cependant il présente sur l'arrière côté château-haut une entrée à pont-levis qui est surement antérieure. L'édifice a été remanié en 1842. Ce château est aujourd'hui demeure privée.
  • La Chapelle du Dieu de Pitié, datant de 1702, rue Neuve.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Yves Simon (1944-) : chanteur français (auteur-compositeur-interprète), puis écrivain.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]