Choirokoitia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Choirokoitia *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Choirokoitia.jpg
Coordonnées 34° 47′ 54″ N 33° 20′ 36″ E / 34.79833, 33.3433334° 47′ 54″ Nord 33° 20′ 36″ Est / 34.79833, 33.34333  
Pays Drapeau de Chypre Chypre
Type Culturel
Critères (ii) (iii) (iv)
Numéro
d’identification
848
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1998 (22e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Choirokoitia (parfois écrit Khirokitia) est un site archéologique de Chypre qui date du Néolithique. Il s’agit d’un des sites les plus importants et les mieux préservés de la partie orientale de la mer Méditerranée. Sa valeur réside principalement dans ce qu’il a révélé de la société de l’époque (entre 7000 et 4000 ans avant J.-C., la culture connue la plus ancienne de l’île), avec ses résidences collectives et leurs fortifications communes, les modes de cultures et le bétail. Il est inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998. Le site a été découvert en 1934 par le docteur Porphyrios Dikaios, directeur du département des antiquités de Chypre, au cours de six fouilles entre 1934 et 1946. D’autres fouilles eurent lieu dans les années 1970, interrompues par l’invasion turque de l’île. Une mission française reprend les fouilles en 1977 sous la direction d’Alain le Brun.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le village, coupé du reste du monde, éloigné de la rivière, est entouré d’un mur de pierre de 2,5 mètres d’épaisseur et de 3 mètres de hauteur. Les bâtiments à l’intérieur de l’enceinte, de structure ronde, étaient proches les unes des autres, parfois regroupées autour d’une cour intérieure. Les parties basses de ces maisons étaient généralement faites de pierres qui pouvaient faire plus de quatre mètres d’épaisseur. L’intérieur des habitations était divisé en pièces d’usages divers, pour les réserves de nourriture, pour le travail. Certaines indiquent qu’elles comportaient même des piliers de soutien pour des étages supérieurs. Le village fut abandonné brutalement autour de 6000 avant J.-C., et resta inoccupé pendant 1500 ans jusqu’à l’arrivée de la culture de Sotira.

Les habitants[modifier | modifier le code]

La population du village est évaluée entre 300 et 600 individus. Les habitants étaient de petite taille, les hommes mesuraient environ 1,61 m en moyenne et les femmes 1,51 m. La moyenne de vie était de 22 ans. Les morts étaient enterrés en position accroupie sous le sol des habitations.

Lien externe[modifier | modifier le code]