Chocolat amer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chocolat amer (titre original : Como agua para chocolate) est un roman de l'auteure mexicaine Laura Esquivel publié en 1989. Il relève du réalisme magique, genre fréquent dans la littérature latino-américaine.

Les personnages[modifier | modifier le code]

  • Mamá Elena
  • Juan de la Garza
  • Rosaura : leur fille et sœur de Gertrudis et Tita
  • Gertrudis : leur fille et sœur de Rosaura et Tita
  • Tita : leur fille et sœur de Rosaura et Gertrudis
  • Pedro : mari de Rosaura et amour de Tita
  • Roberto : enfant défunt de Rosaura et Pedro
  • Esperanza : enfant de Rosaura et Pedro, et mère de la narratrice
  • Dr John Brown : amoureux déçu de Tita
  • Alex : fils de John Brown
  • Mary : tante de John Brown
  • Nacha : servante et mère adoptive dans le cœur de Tita
  • Chencha : servante
  • Juan : mari de Gertrudis
  • Paquita Lobo : une comère

Résumé[modifier | modifier le code]

L'histoire se passe au Mexique, au début du XXe siècle, pendant la révolution. L'histoire s'ouvre sur la naissance de Tita, la protagoniste, dans la cuisine du ranch. M. de la Garza décède dans la même semaine d'une crise cardiaque en apprenant que Gertrudis, la seconde de ses filles, est née d'une relation extra-conjugale. Elena de la Garza, appelée Mamá Elena tout au long de l'histoire, reste donc veuve et élève ses trois filles seule d'une main de fer. Tita étant la cadette, elle se voit dans l'obligation de perpétuer la tradition familiale, qui est de s'occuper de sa mère jusqu'à son décès, sans pouvoir se marier. L'enfance de Tita est très différente de celle de ses deux sœurs. Son univers est celui de la cuisine et sa camarade de jeu et mère de substitution est Nacha, l'employée de maison déjà âgée. Tita se retrouve très isolée et entre en opposition avec ses sœurs et sa mère.

Lors d'un dîner où sont invités des connaissances de Mamá Elena, Tita fait la connaissance de Pedro Muzquiz dont elle tombe éperdument amoureuse. Un jour, Pedro, accompagné de son père, vient demander la main de Tita, 15 ans, à Mamá Elena. Cette dernière refuse mais lui vante les qualités de son aînée, Rosaura, 17 ans. Pedro accepte afin de vivre proche de Tita. Malheureusement, la mère de Tita la surveille de près. Le seul moyen pour Tita d'exprimer sa passion et ses sentiments sera à travers la nourriture. Elle cuisinera divinement bien.

Tita et Pedro auront néanmoins l'occasion d'exprimer leur amour mutuel 24 ans plus tard, une fois Mamá Elena et Rosaura décédées. Ils auront l'occasion d'une nuit pour donner libre court à leur passion, ce qui leur vaudra de mourir como agua para chocolate, c'est-à-dire d'exploser de passion amoureuse. Le ranch prit feu et tout ce qu'on retrouva fut le carnet de notes de Tita, lequel permit à la narratrice de nous conter cette histoire, ainsi que les nombreuses recettes de cuisine de Tita.

Le livre[modifier | modifier le code]

L'auteur a construit son livre de la façon suivante : chacun des douze chapitres commence par une recette de cuisine, une pour chaque mois de l'année. On trouve dans les chapitres des éléments surprenants. Ainsi, c'est au mois de septembre que l'on mange la galette des rois au lieu du mois de janvier. C'est la narratrice, la petite nièce de Tita qui explique les recettes en même temps qu'elle raconte l'histoire de sa grande-tante.

L'auteur voulait présenter un peu de la Révolution mexicaine mais surtout la condition de la femme, le machisme et l'amour dans son pays.

Un film[modifier | modifier le code]

Chocolat amer a été repris en film par Alfonso Arau, le mari de l'écrivain en 1992. Il s'intitula Les épices de la passion.

Voir aussi[modifier | modifier le code]