Chlorure de béryllium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chlorure de Béryllium
Chlorure de béryllium
Identification
Nom IUPAC chlorure de béryllium
No CAS 7787-47-5
No EINECS 232-116-4
PubChem 24588
SMILES
InChI
Apparence Cristaux incolores à jaunes
Propriétés chimiques
Formule brute BeCl2  [Isomères]
Masse molaire[1] 79,918 ± 0,004 g/mol
Be 11,28 %, Cl 88,72 %,
Propriétés physiques
fusion 416 °C [2]
ébullition 520 °C [2]
Solubilité 151 g·l-1
Masse volumique 1,9 g·cm-3 à 20 °C [3]
Thermochimie
S0gaz, 1 bar 252,13 J·K-1·mol-1 [4]
S0liquide, 1 bar 79,71 J·K-1·mol-1 [4]
ΔfH0gaz -360,24 kJ·mol-1 [4]
ΔfH0liquide -491,31 kJ·mol-1 [4]
ΔfH0solide -496,22 kJ·mol-1 [4]
Δvap 105 kJ·mol-1 (1 atm, 482 °C)[5]
Précautions
Directive 67/548/EEC[3]
Très toxique
T+
Dangereux pour l’environnement
N



Transport[3]
60
   1566   
SGH[3]
SGH06 : ToxiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H301, H315, H317, H319, H330, H335, H350i, H372, H411,
Inhalation Toux. Mal de gorge. Essoufflement. Symptômes d'effets retardés.
Peau Rougeur. Douleur.
Yeux Rougeur. Douleur. Troubles de la vue.
Ingestion Nausées. Vomissements. Douleurs abdominales.
Écotoxicologie
DL50 92 mg·kg-1 (souris, oral)
11,987 mg·kg-1 (souris, i.p.)
86 mg·kg-1 (rat, oral)
5,32 mg·kg-1 (rat, i.p.) [6]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le chlorure de béryllium est un composé chimique de formule brute BeCl2. C'est un acide de Lewis utilisé comme catalyseur.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le chlorure de béryllium est un précurseur dans la synthèse de composés organiques contenant du béryllium et une source pour la production de béryllium[2].

Propriétés physico-chimiques[modifier | modifier le code]

Le chlorure de béryllium réagit de manière très exothermique avec l'eau en produisant du chlorure d'hydrogène[2]. C'est un produit très hygroscopique et il forme par contact avec de l'air humide un complexe tétravalent.

Production et synthèse[modifier | modifier le code]

Le chlorure de béryllium peut être produit par chloration de l'oxyde de béryllium dans des conditions réductrices. L'oxyde de béryllium étant une des formes naturelles du béryllium, la chloration du minerai est une étape de purification du métal[2].

Un mélange de béryl (une forme d'oxyde de béryllium) et de carbone sont chauffés à 800 °C en présence de dichlore ou alors fondus dans un four à arc électrique où ils forment du carbure de béryllium avant d'être chlorés. La réaction peut avoir lieu en présence de gaz chlorés tels le chlorure d'hydrogène, le tétrachlorure de carbone, le chlorure de soufre ou le phosgène. Les composés chlorés volatils sont ensuite séparés par condensation fractionnée ou par extraction liquide-liquide dans du chlorure de soufre, du trichlorure de phosphore, du chlorure de bore ou encore du phosgène[2].

La distillation dans un flux d'hydrogène permet de séparer facilement le chlorure de béryllium d'autres chlorures tels le chlorure de fer, le chlorure d'aluminium ou le chlorure de silicium[2]. Le chlorure de béryllium est ensuite utilisé pour obtenir le béryllium par réduction en présence de sodium en phase gazeuse à 250 °C. Ce procédé est toutefois mineur et le métal est produit de manière industrielle par électrolyse[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Günter Petzow, Fritz Aldinger, Sigurd Jönsson, Peter Welge, Vera van Kampen, Thomas Mensing, Thomas Brüning, Beryllium and Beryllium Compounds, Wiley-VCH Verlag GmbH & Co., coll. « Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry »,‎ 15 octobre 2005
  3. a, b, c et d Entrée de « Beryllium chloride » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 26 janvier 2010 (JavaScript nécessaire)
  4. a, b, c, d et e (en) « Beryllium dichloride » sur NIST/WebBook, consulté le
  5. (en) David R. Lide, CRC Handbook of Chemistry and Physics, CRC Press Inc,‎ 2009, 90e éd., Relié, 2804 p. (ISBN 978-1-420-09084-0)
  6. (en) « Beryllium chloride » sur ChemIDplus, consulté le