Ching Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ivan Johnson

Surnom(s) Ching
Ivan the Terrible
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 7 décembre 1898,
Winnipeg (Canada)
Mort le 16 juin 1979,
Silver Spring (États-Unis)
Entraîneur décédé
A entraîné LAH
Lions de Washington
Activité 19411943
Joueur décédé
Position Défenseur
Tirait de la gauche
A joué pour LNH
Rangers de New York
Americans de New York
LCH
Millers de Minneapolis
Carrière pro. 19251954

Temple de la renommée : 1958

Ivan Wilfred « Ching » Johnson (né le 7 décembre 1898 à Winnipeg, dans province du Manitoba au Canada - mort le 16 juin 1979 à Silver Spring, dans l'État du Maryland aux États-Unis) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien[1] qui a joué pour les Rangers de New York et les Americans de New York, équipes de la Ligue nationale de hockey. Il est de l'équipe originale des Rangers et a gagné deux Coupe Stanley avec cette équipe. Il est nommé quatre fois pour participer au Match des étoiles de la Ligue nationale de hockey et a joué également lors du match au bénéfice d'Ace Bailey, le premier Match des étoiles de l'histoire de la ligue.

Vétéran de la Première Guerre mondiale, Johnson n'a pas commencé à jouer au hockey professionnel avant la vingtaine, presque le début de la trentaine lorsqu'il fait le saut dans la LNH. Reconnu comme l'un des meilleurs plaqueurs de l'histoire du hockey, il est un favori de la foule pendant qu'il jouait ses 436 matchs avec les Americans et les Rangers avant de jouer ses dernières saisons dans les ligues mineures en tant que joueur, entraineur et officiel. Johnson est admis au Temple de la renommée du hockey en 1958, il est également membre du Manitoba Sports Hall of Fame et du Manitoba Hockey Hall of Fame.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Ivan est né à Winnipeg au Manitoba le 7 décembre 1898. Il est un joueur accomplit de football[Note 1] et de crosse dans son enfance[2]. Il joint les forces expéditionnaires canadiennes en 1916 et s'est battu pendant trois ans dans les tranchée française aux commendes d'un mortier[3]. Après la guerre, Ivan retourne à Winnipeg et travailla dans une compagnie de lumière électrique[3]. Il joue du hockey professionnel pour la première fois en 1918[1] alors qu'il joint les Monarchs de Winnipeg dans la Winnipeg Senior Hockey League[2]. Il joue deux saisons avec les Monarchs avant de déménager à Eveleth où il joint l'équipe local pour jouer trois saisons dans la United States Amateur Hockey Association. Puis il joua trois saisons à Minneapolis, concluant en 1925-36, avec les Millers de Minneapolis[1]. Il fut nommé étoile de la ligue à la défense en 1924 et 1926[4].

Au début nommé «Ivan the Terrible», Johnson reçu le surnom «Ching» lorsque des supporteurs du défenseur ont crier «Ching, Ching Chinaman», Chinaman signifiant «homme de Chine», pour l'encourager[5]. Même s'il était de descendance irlandaise, il a été surnommé «Chinaman», «Chink» puis finalement «Ching» puisqu'il qu'il est considéré comme ayant un visage semblable à un asiatique[3]. Son type de défensive physique l'a rendu immensément populaire auprès des supporteurs, il a été souvent vu avec un large sourire lorsqu'il donne ou reçoit une mise en échec pendant un match[6].

Carrière dans la LNH[modifier | modifier le code]

Johnson a été recruté de Minneapolis avec son partenaire à la défense Taffy Abel pour jouer avec les récemment formés Rangers de New York[1]. Son contrat offert à l'âge de 28 ans, Johnson a insisté sur un contrat de trois ans parce qu'il croyait que ce serait le seul qu'il optiendrait de sa carrière[3]. Il a fait ses débuts dans la LNH dans le match d'ouverture des Rangers le 16 novembre 1926 dans une victoire de un à zéro contre les Maroons de Montréal[7]. Défenseur physique et robuste[3], Johnson participe à seulement vingt-sept des quarante-sept matchs des Rangers cette saison à cause d'une clavicule cassée[8], mais finit quand même deuxième des Rangers au niveau des minutes de pénalité avec soixante-six[9]. En 1927-28, ses 146 minutes de pénalités lui permettent d'arriver au premier rang de son équipe et deuxième dans la LNH derrière les 165 d'Eddie Shore[10]. Il ajoute aussi un sommet en carrière avec dix buts[11] et aide les Rangers a gagné leur première Coupe Stanley[12]. Additionnellment, il reçoit le plus grand nombre de votes des partisans pour la récompense du joueur le plus utile des équipes de hockey sur glace basé à New York[13].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[14]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1918-19 Monarchs de Winnipeg WSrHL
1919-20 Monarchs de Winnipeg WSrHL 7 6 3 9 10 - - - - -
1920-21 Rangers d'Eveleth USAHA
1921-22 Rangers d'Eveleth USAHA
1922-23 Rangers d'Eveleth AHA[15] 20 4 0 4 26
1923-24 Millers de Minneapolis USAHA 20 9 3 12 34 - - - - -
1924-25 Rockets de Minneapolis USAHA 40 8 0 8 43 - - - - -
1925-26 Millers de Minneapolis LCH 38 15 5 19 92 3 2 0 2 6
1926-27 Rangers de New York LNH 27 3 2 5 66 2 0 0 0 6
1927-28 Rangers de New York LNH 43 10 6 16 146 9 1 1 2 46
1928-29 Rangers de New York LNH 9 0 0 0 14 6 0 0 0 26
1929-30 Rangers de New York LNH 30 3 3 6 82 4 0 0 0 14
1930-31 Rangers de New York LNH 44 2 6 8 77 4 1 0 1 17
1931-32 Rangers de New York LNH 47 3 10 13 106 7 2 0 2 24
1932-33 Rangers de New York LNH 48 8 9 17 127 8 1 0 1 14
1933-34 Rangers de New York LNH 48 2 6 8 82 2 0 0 0 4
1934-35 Rangers de New York LNH 26 2 3 5 34 3 0 0 0 2
1935-36 Rangers de New York LNH 47 5 3 8 58 - - - - -
1936-37 Rangers de New York LNH 34 0 0 0 2 9 0 1 1 4
1937-38 Americans de New York LNH 32 0 0 0 10 6 0 0 0 2
1938-39 Millers de Minneapolis AHA 47 2 9 11 60 - - - - -
1939-40 Millers de Minneapolis AHA 48 0 4 4 26 - - - - -
1940-41 Ironmen de Marquette NMHL
1943-44 Wolves d'Hollywood PCHL
Totaux LNH 435 38 48 86 808 60 5 2 7 159
Statistiques d'entraîneur[14]
Saison Équipe Ligue PJ  V   D   N  DP Résultat
1938-39 Millers de Minneapolis AHA 54 31 17 6 0 Perd au 1er tour
1939-40 Millers de Minneapolis AHA 48 26 22 0 0 Perd au 1er tour
1941-42 Lions de Washington LAH
1942-43 Lions de Washington LAH

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, le football représente le football américain ou canadien et non le football, qui porte le nom de soccer.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Ching Johnson, honoured member », sur Legends of Hockey Net (consulté le 4 février 2012)
  2. a et b « Ivan "Ching" Johnson », Manitoba Sports Hall of Fame and Museum (consulté le 13 novembre 2010)
  3. a, b, c, d et e Podnieks 2003, p. 407
  4. Duplacey et Zweig 2010, p. 263
  5. Halligan 2003, p. 20
  6. Deane McGowen, « Ching Johnson, star of Rangers in 20's and 30's, is dead at 81 », New York Times,‎ 22 juillet 1979 (consulté le 14 novembre 2010)
  7. Lawrence Seabury, « Ranger six wins debut in Garden », New York Times,‎ 17 novembre 1926 (consulté le 13 novembre 2010)
  8. « Pirates and Rangers to meet here this evening », Pittsburgh Press,‎ 12 février 1927 (consulté le 2 janvier 2011)
  9. « 1926–27 New York Rangers statistics », Internet Hockey Database (consulté le 2 janvier 2011)
  10. « 1927–28 NHL league leaders », The Internet Hockey Database (consulté le 13 novembre 2010)
  11. « Ching Johnson statistics », Hockey Hall of Fame (consulté le 13 novembre 2010)
  12. « New York Rangers 1927–28 », Hockey Hall of Fame (consulté le 13 novembre 2010)
  13. New York Times, « Johnson gets hockey cup »,‎ 22 mars 1928 (consulté le 13 novembre 2010)
  14. a et b (en) « Ching Johnson hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.
  15. (en) Rangers de New York, « Ivan ­"Ching" Johnson New York Rangers » (consulté le 7 janvier 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Andrew Podnieks, Players: The ultimate A–Z guide of everyone who has ever played in the NHL, Toronto, Doubleday Canada,‎ 2003, 976 p. (ISBN 0-385-25999-9)
  • (en) James Duplacey et Eric Zweig, Official Guide to the Players of the Hockey Hall of Fame, Firefly Books,‎ 2010, 544 p. (ISBN 1-55407-662-5)
  • (en) Joe Halligan, Images of Sports: The New York Rangers, Arcadia Publishing,‎ 2003, 128 p. (ISBN 0-73851221-1)

Voir aussi[modifier | modifier le code]