China State Construction Engineering

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

China State Construction Engineering

Création 1982
Siège social Drapeau de Chine Pékin (Chine)
Site web cscec.com.cn

China State Construction Engineering (en mandarin simplifié : 中国建筑工程总公司) est une entreprise de construction publique chinoise. Elle est notamment connue pour avoir construit le centre national de natation de Pékin et le Shun Hing Square, ainsi que le Stade des Martyrs à Kinshasa.

Activités à l'étranger[modifier | modifier le code]

CSCEC est une entreprise qui est également très présente dans sur les marchés publics étrangers. Elle est notamment présente en Afrique (Nigéria) et au Maghreb (Algérie).

Activités en Algérie[modifier | modifier le code]

En Algérie, l'entreprise a obtenu un nombre impressionnant de marchés, pour un montant de plus de 2 milliards de dollars[1]. A titre d'information :

  • Chantier de la mosquée d’Alger (1,5 milliard de dollars) ;
  • Réalisation de la nouvelle ville universitaire de Constantine (520 millions de dollars) ;
  • L’Ecole supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Alger (ESHRA, pour 165 millions USD) ;
  • Sheraton club d’Alger (69 millions de dollars) ;
  • Aérogare internationale de l’aéroport Houari Boumediene d’Alger (266 millions USD) ;
  • Gros œuvres pour le nouveau siège du ministère des Affaires étrangères ;
  • 43 000 logements AADL répartis sur 11 wilayas ;
  • Hôtel Mariott de Tlemcen (45 millions USD),
  • Autoroute Cherchell-Bou Ismaïl (Tipasa) sur 48 km[2].

CSCEC a été présélectionné pour la réalisation de la nouvelle aérogare d’Alger (550 millions de dollars). Il a remporté la réalisation de 53 km de la section Chiffa de la route nationale n°1 avec, à la clé, 17 km de ponts et 3 km de tunnels.

Polémique avec la banque mondiale[modifier | modifier le code]

L'entreprise CSCEC a été accusée par la banque mondiale d'encourager la corruption dans les pays où elle candidatait à des marchés publics (versement de pots de vin, corruption de fonctionnaires etc.). Elle est inscrite sur la liste noire des entreprises non-éligibles pour cause de fraude et corruption du 12 janvier 2009 au 11 janvier 2015[3].

Références[modifier | modifier le code]