Chimiothèque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une chimiothèque est une banque de données de molécules. Les chimiothèques peuvent contenir de plusieurs dizaines à plusieurs millions de composés chimiques.

Classification[modifier | modifier le code]

Selon leur contenu (chémotype, châssis moléculaire, diversité, série chimique, etc.) leur mode de stockage et leur provenance, il est possible de classer les chimiothèques en différentes catégories. On distingue, par exemple:

  • les chimiothèques virtuelles, où les composés chimiques sont entreposés sous forme de données électroniques ;
  • les chimiothèques focalisées sur un type de substance, lorsque le contenu ne se préoccupe que d’un espace chimique restreint.

Les chimiothèques sont dites combinatoires lorsqu’elles sont issues de la synthèse combinatoire in silico ou non.


Exemples :

  • Chimiothèque commerciale du fournisseurs A.
  • Chimiothèque virtuelle focalisée sur les benzodiazépines.

De nos jours, la plupart des chimiothèques sont élaborées de manière rationnelle pour répondre à une problématique précise. Par exemple, dans le domaine de la recherche de médicaments, une chimiothèque diversifiée et enrichie en composés potentiellement bio-actifs, suivant les règles de Lipinski (en) et ayant des propriétés ADMET acceptables, est préférable, pour éviter des tests inutiles et des risques ultérieurs, à une chimiothèque de composés pris aléatoirement (incluant des produits toxiques ou qui seraient directement éliminés par l’organisme).

Références[modifier | modifier le code]

  1. KRIER, Mireille (2005) Conception rationnelle de chimiothèques focalisées. Thèse de doctorat, université Louis Pasteur, Strasbourg.