Chimalhuacán

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chimalhuacan)
Aller à : navigation, rechercher

19° 25′ N 98° 54′ O / 19.417, -98.9 ()

Chimalhuacán est une des 125 communes de l'État mexicain de Mexico. Elle fait partie de la zone métropolitaine de la ville de Mexico (ZMCM).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Chimalhuacán signifie en náhuatl « lieu des boucliers ». Il est composé du substantif « chimalli » (bouclier), de la particule possessive « hua » et du suffixe locatif « can ».

Archéologie[modifier | modifier le code]

C'est en 1984 que furent mis au jour les ossements de l'homme de Chimalhuacan, dans l'État fédéral de Mexico. La vallée de Mexico, située à 2,250 mètres d'altitude, est riche en site préhistoriques. Durant la dernière période du pléistocène, des peuples paléoaméricains de chasseurs-cueilleurs vivaient près d'un grand lac peu profond autour duquel ils trouvaient leurs subsistances végétales et animales.

Le squelette, trouvé à Chimalhuacan, fut daté au carbone 14 de 10 500 ans. Sa découverte permit des rapprochements avec celui de l'Homme du métro Balderas, trouvé pendant la seconde moitié des années soixante, lors de la construction de la station de correspondance Balderas du métropolitain de Mexico.

Volcan Nevado de Toluca, district fédéral de Mexico

Ces deux corps ainsi que les nombreux ossements de plusieurs mammouths et autres représentants de la mégafaune (smilodons ou tigres aux dents de sabre, bisons, glyptodons, camélidés, et équidés - Equus caballus) trouvés dans la même région centrale de Mexico, sont tous datés de la même époque, 10 500 ans et ont tous été tués par l'éruption plénienne du Nevado de Toluca, un des quatre plus importants volcans du Mexique. Les spécialistes supposent que l'éruption volcanique a éliminé la mégafaune locale, notamment celle des mammouths qui vivaient autour des nombreux lacs et lagunes existant à cette époque.

Contrairement aux ossements de l'Homme du métro Balderas qui furent identifiés et rapprochés de ceux de la Femme de Peñon, les restes (notamment le crâne) de celui de Chimalhuacan entraînèrent un débat sur l'origine de ces ancêtres. Certains archéologues le placèrent dans la lignée de celui du Métro Balderas et de la femme de Peñon, alors que d'autres y virent un ancêtre des amérindiens. La poursuite des recherches permettront un jour prochain de classer plus nettement cet individu.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Restos hallados en el país, algunos de los más antiguos fechados directamente en la zona" ; Cuerpo Academico Historia del Presente ; Universidad Pedagogica nacional ; Mexico ; 2005.
  • "Context and Chronology of Early Man in the Americas", William N. Irving ; Annual Review of Anthropology, Vol. 14, 1985.