Chilopoda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les chilopodes ou centipèdes (Chilopoda) sont une classe d'arthropodes myriapodes. Chacun des nombreux segments porte une paire de pattes sauf le premier dont la paire d'appendices est transformée en paire de crochets à venin appelés « forcipules ». La morsure des plus grandes espèces est douloureuse pour un homme adulte et peut parfois être très dangereuse pour un enfant.

Les chilopodes sont prédateurs d'autres arthropodes ou de vers. Ils sont tous terrestres mais ont besoin d'un milieu humide car leur cuticule ne possède pas de couche de cire leur permettant de résister à la déshydratation. Ce sont des espèces lucifuges (qui fuient la lumière).

Ils jouent un rôle important dans les communautés d'espèces qui contribuent à la production du sol et en particulier de l'humus.

Classification[modifier | modifier le code]

Ce sont des espèces relativement discrètes. L'inventaire mondial n'en est donc pas complet. On en compte au début du XXIe siècle environ 3500 espèces catégorisées via les taxons nommées ci-après :

Selon Catalogue of Life (26 mai 2012)[1] :

Selon NCBI (26 mai 2012)[2] :

Selon [réf. nécessaire] :

En France[modifier | modifier le code]

De nouvelles espèces ou sous-espèces sont encore découvertes[3],[4] en France, dont certaines sont endémiques[5]. Lithobius delfossei Iorio & Geoffroy, 2007, et Lithobius subtilis geoffroyi Iorio & Berg, 2007, ont été récemment découvertes dans les collections du MNHN. Elles s'ajoutent à la centaine de taxons connus (dont 20 sont endémiques).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catalogue of Life, consulté le 26 mai 2012
  2. NCBI, consulté le 26 mai 2012
  3. Iorio, E., et Geoffroy, J. J. 2007. Une nouvelle espèce du genre Lithobius (s. str.) Leach, 1814 (Chilopoda, Lithobiomorpha, Lithobiidae). Bull. Soc. Linn. Bordeaux, 141(N.S.)34(4): 277-285.
  4. Iorio, E., et Berg, M. P. 2007. Première contribution à l'étude des chilopodes (Chilopoda) de Provence et description d'une nouvelle sous-espèce. Bull. Soc. linn. Provence, 58: 21-36.
  5. ces espèces ne sont actuellement connues que sur le mont Ventoux et sur la montagne de Lure

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vandenbulcke F., Grelle C., Fabre M-C. & Descamps M. (1998).- Implication of the midgut of the centipede Lithobius forficatus in heavy metals detoxification process. Ecotox. Environ. Safety 41: 258-268.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :