Chigara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chigara
Vue générale sur Chigara
Vue générale sur Chigara
Noms
Nom algérien الشيقارة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Mila
Daïra Sidi Merouane
Président de l'APC Abdelhadid Benchelli
2007-2012
Code postal 43025
Code ONS 4332
Démographie
Population 14 661 hab. (2008[1])
Densité 294 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 33′ 36″ N 6° 13′ 21″ E / 36.56008, 6.22238 ()36° 33′ 36″ Nord 6° 13′ 21″ Est / 36.56008, 6.22238 ()  
Altitude Min. 95 m – Max. 1 292 m
Superficie 49,94 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Mila.
Localisation de la commune dans la wilaya de Mila.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Chigara

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Chigara

Chigara, parfois appelée Chigara Zouabi est une commune de la wilaya de Mila en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Chigara est localisée dans l'extrême nord de la wilaya de Mila, limitrophe de la wilaya de Jijel. Elle se trouve à flanc de montagne bordée au sud par le barrage de Beni Haroun.

Communes limitrophes de Chigara
Ouled Rabah (Jijel) Ouled Rabah (Jijel) Sidi Maarouf (Jijel)
Terrai Bainen Chigara Hamala
Sidi Merouane Grarem Gouga

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est dominée au nord par le Djebel Moul El M'Cid à 1292 mètres.

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune compte une agglomération chef-lieu appelée Zouabi et quatre agglomérations secondaires, Kikba Houar, Sfisfa Makhat, Ouarziz et Oudja Boukhlifa. Les hameaux sont : Moulay Habassa, Lamssale, Boussafi, El Khoudar, Merdj El Fagous, Beni Aicha, Bouachra, Merghid, Mezalmat, Draa, Nkhala.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune actuelle correspond plus ou moins au douar Ouled Yahia de la tribu des Zouagha. Le il est rattaché à la commune mixte de Mila puis le la région est intégré à la commune de plein exercice de Sidi Mérouane, avant de devenir douar de la commune le 19 décembre 1895 . Chigara devient une commune à son tour en 1984.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2007 2012 Abdelhadid Benchelli N/A Maire
2012 2017   N/A Maire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1897 1902 1987 1998 2008
3 156 4 207 10 664 13 609 14 661
(Source : recensement [2],[3],[4])


Transports[modifier | modifier le code]

Le chemin de wilaya CW4 traverse d'est en ouest depuis la RN27 vers la commune de Terrai Bainen. Chigara est aussi reliée à la commune d'Ouled Rabah par un chemin communal qui traverse le massif montagneux au nord.

Depuis la construction du barrage de Béni Haroun, le pont qui la reliait à Sidi Mérouane et à Grarem Gouga depuis les années 1980 a été submergé[5] au profit du barrage d'une capacité de 1 milliard de m3[réf. nécessaire]. La construction d'un viaduc, très attendu[6] dans les années 2000 a été réalisé en 2003 et permet de désenclaver la commune en la reliant à celle de Grarem Gouga, distante de 10 km, qui est la principale ville d'échange commerciale avec Chigara.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Mila : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Mila(Geohive)
  3. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1897, p.132
  4. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1902, p.143
  5. Un no man's land au cœur du sous-développement El Watan du 2 septembre 2006.
  6. Commune de Chigara (wilaya de Mila) : Le barrage de Béni Haroun, bénédiction ou châtiment ? par M Boumelih dans El Watan du 2 octobre 2009.