Chien d'arrêt allemand à poil dur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chien d'arrêt allemand et Braque allemand (homonymie).
Chien d'arrêt allemand à poil dur
{{#if:
Chien d'arrêt allemand à poil dur
Chien d'arrêt allemand à poil dur

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Région d’origine
Région Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Caractéristiques
Silhouette Chien d'arrêt d'aspect distingué, le corps s'inscrit dans un carré.
Taille 61 à 68 cm (M), 57 à 64 cm (F).
Poil Dur, couché et dense. Sous-poil serré et imperméable.
Robe Marron mélangé de blanc, avec ou sans plages de couleur, noir mélangé de blanc avec ou sans plages de couleur, marron avec ou sans taches blanches au poitrail, rouan clair.
Tête Lignes du crâne et du chanfrein légèrement divergentes. Stop peu marqué.
Yeux De couleur sombre, pas trop enfoncés dans les orbites.
Oreilles De grandeur moyenne, leur attache haute et large.
Queue Portée horizontale ou légèrement dirigée vers le haut. Peut-être écourtée.
Caractère Ferme, maître de soi, équilibré, sans crainte du gibier, ni timide, ni agressif.
Autre
Utilisation Chien de chasse
Nomenclature FCI
  • groupe 7
    • section 1
      • no 98

Le chien d'arrêt allemand à poil dur ou braque allemand à poil dur, plus communément appelé drahthaar est un chien d'arrêt continental d'origine allemande appartenant au 7e groupe de la Fédération cynologique internationale. C'est un chien de grande taille, au poil dur.

Son élevage a débuté à la fin du XIXe siècle, il a été sélectionné dans le but de créer un chien de chasse à poil dur, efficace et ferme de caractère. C'est en croisant les meilleurs de ces races (pudelpointer, griffon-kortals) avec le braque allemand à poil court. Le drahthaar est devenu en quelques années, en Allemagne comme dans d'autres pays, un des chiens de chasse les plus confirmés. La race compte actuellement en France plus de 10 000 sujets, qui sont surtout utilisés en chasse pratique.

Historique[modifier | modifier le code]

La création de la race est issue de la volonté de Siegfried Hégéwald, baron de Zedlitz et Neukirch[1], qui a fédéré un groupe d'éleveurs allemands pour obtenir un chien d'arrêt polyvalent, courageux, doté du nez d'un bon arrêteur et d'un poil dur et impénétrable pour braver les terrains et climats les plus difficile[2],[3].

La sélection a suivi le principe « l’efficacité conditionne le type ». Les éleveurs ont pris la liberté de croiser les meilleurs sujets des races à poil dur : le pudelpointer, le griffon Korthals, le chien d'arrêt allemand à poil raide. Une thèse plus controversée affirme que l'airedale terrier et le chien courant italien à poil dur ont également été utilisés[3]. Ils introduisent par croisement du sang de braque allemand à poil court pour obtenir en quelques années leur chien idéal : le drahthaar[1].

Le drahthaar est devenu en quelques décennies, en Allemagne comme dans beaucoup d’autres pays, le préféré et le plus confirmé des chiens de chasse[1].

Standard[modifier | modifier le code]

Chien d'arrêt allemand à poil dur.

Le drahthaar est un chien d'arrêt de grande taille, de construction harmonieuse et sèche. Il doit donner une impression de rapidité et de souplesse. Les allures sont énergiques, d'une grande amplitude, faciles et harmonieuses. La longueur du tronc et la hauteur au garrot doivent de préférence être égales, et la longueur du tronc ne peut dépasser la hauteur au garrot de plus de 3 cm. Les membres sont robustes et secs, ils sont droits et parallèles vus de face et bien placés sous le corps. La queue est portée horizontalement ou légèrement dirigée vers le haut. Elle est écourtée pour la chasse dans les pays où la caudectomie est autorisée. En longueur naturelle, elle atteint le jarret. Les yeux sont le plus sombre possible, avec une expression vive et éveillée. Les oreilles tombantes de grandeur moyenne sont non papillotées[1].

Le poil est rustique et dense, il offre une très bonne protection contre les intempéries. Le poil est dur et bien couché sur le corps. La robe est de couleur marron mélangée de blanc, avec ou sans plages de couleur, noir mélangé de blanc (dite grisonnée) avec ou sans plages de couleur, marron avec ou sans tâches blanches au poitrail ou rouan clair qui est un blanc mélangé de marron ou de noir[1].

Caractère[modifier | modifier le code]

Le drahtaar est un chien qui apprécie les enfants.

Le caractère du drahtaar est décrit dans le standard FCI comme ferme, maître de soi, équilibré, sans crainte du gibier, ni timide, ni agressif[1]. Le drahtaar est un chien énergique à la chasse, mais doux à la maison. Il apprécie la compagnie des enfants et fait preuve de beaucoup d'affection pour son maître ; il peut être distant envers les étrangers[3].

Utilité[modifier | modifier le code]

Le drahtaar est un chien de chasse polyvalent. En Allemagne, le drahtaar est utilisé pour toutes les disciplines de chasse. En France, il est surtout utilisé comme chien d'arrêt en plaine, au bois ou dans les zones humides. C'est un très bon chien de rapport qui retrouvera le gibier à l'eau comme dans les fourrés et buissons les plus denses. Dressé pour la recherche au sang, le drahtaar retrouve le gros gibier blessé au bout de longues heures de travail[2]. Il est également utilisé comme chien courant dans la chasse au lièvre[3].

Le drahtaar est un bon chien de compagnie.

Ce chien devant, en plus de ses aptitudes à la chasse, défendre le garde-chasse contre d'éventuels braconniers et garder le gibier prélevé, ce qui explique encore aujourd'hui son aptitude à la garde et parfois à défendre son maître[réf. nécessaire].

Éducation[modifier | modifier le code]

L'éducation doit d'abord permettre un mise en confiance du chien envers son maître. Elle requiert une certaine fermeté. Les premiers mois du chiot sont très importants en termes de dressage, car la mémoire du drahtaar est excellente. Le drahtaar s’adapte à une vie en ville mais il est nécessaire de réaliser de longues sorties quotidiennes, couplées à des activités plus sportives le week-end[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f « Standard FCI N°98 », sur http://www.fci.be, Fédération cynologique internationale,‎ 25 octobre 2000 (consulté le 11 décembre 2013)
  2. a, b et c « Chien d'arrêt allemand à poil dur », sur http://www.scc.asso.fr, Société centrale canine (consulté le 9 décembre 2013)
  3. a, b, c et d Isabelle Collin, Marie-Paule Daniels-Moulin, Florence Desachy, Claire Dupuis, Giovanni Falsina et Valetta Rossi, L'encyclopédie mondiale des chiens, De Vecchi,‎ 2008 (ISBN 978-2-7328-9223-8)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]