Chevron (typographie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir chevron.
Chevrons
< > ‹ › ⟨ ⟩
Graphies
Graphie < > ‹ › ⟨ ⟩
Codage
Noms Signe inférieur à
Signe supérieur à
guillemet simple vers la gauche
guillemet simple vers la droite
chevron mathématique gauche
chevron mathématique droit
Unicode U+003C
U+003E
U+2039
U+203A
U+27E8
U+27E9
Bloc Commandes C0 et latin de base, Ponctuation générale, Divers symboles mathématiques - A

Le chevron est un signe de ponctuation également appelé crochet oblique et par le passé, anti-lambda (lettre capitale lambda, Λ, tournée d'un quart de tour à gauche ou à droite). Les chevrons sont à l'origine des guillemets dits « français ».

Usage philologique[modifier | modifier le code]

En philologie, pour l'édition scientifique d'un texte, le chevron marque généralement les mots ou groupes de mots ajoutés dans le texte par conjecture. Les lacunes peuvent également être indiquées par un groupe de trois astérisques entourées par des chevrons (<***>). On attribue traditionnellement l'emploi du chevron au grammairien grec Aristarque de Samothrace (IIe siècle av. J.-C.), qui l'utilise pour indiquer une note critique.

Usage linguistique[modifier | modifier le code]

En linguistique ou plus spécialement en graphématique, les chevrons <> ou ‹ › ou ⟨ ⟩ sont conventionnellement utilisés pour indiquer les graphèmes ou les transcriptions graphiques[1],[2].

Usage mathématique[modifier | modifier le code]

En mathématiques, c'est un symbole qui peut signifier :

  • < est plus petit que
  • > est plus grand que

ou

  • < ordre croissant
  • > ordre décroissant

Exemple :

  • 100 < 120 : 100 est inférieur à 120
  • 120 > 100 : 120 est supérieur à 100

ou

  • les références entre 100 < 120 seront pour les robes
  • les références entre 99 > 50 seront pour les pantalons

Les deux chevrons ⟨ ⟩ sont utilisés pour noter le produit scalaire, ou pour annoncer une présentation d'un groupe finiment engendré.

Exemple :

  • ⟨u|v⟩ est le produit scalaire des vecteurs u et v
  • pour le groupe des nombres entiers ℤ muni de l'addition, ⟨{2}⟩ est le sous-groupe engendré par {2} c'est-à-dire le sous-groupe des entiers pairs 2ℤ

Usage informatique[modifier | modifier le code]

En XML et en HTML, les chevrons sont utilisés pour concevoir des balises afin d'appliquer un formatage spécifique au contenu qu'il entoure. Ainsi, on utilise généralement : <nomdelabalise>CONTENU</nomdelabalise>. Si la fonction comporte un paramètre, on utilise :

<nomdelabalise nomduparamètre="valeurduparamètre">CONTENU</nomdelabalise>.

En C et ses dérivés, les doubles-chevrons sont utilisés pour les décalages binaires. Par exemple, x << 2 correspond au résultat du décalage de deux bits de x vers la gauche.

Dans ce même langage, les chevrons permettent de spécifier un fichier d'en-tête global pour l'inclusion dans les lignes de préprocesseur.

Les paramètres des templates du langage C++ sont aussi indiqués entre chevrons.

On utilise aussi le chevron dans un courrier électronique qui répond à un autre, pour faire la distinction entre le texte que l'on cite (que l'on quote, en franglais) et le texte de la réponse.

Définitions Unicode[modifier | modifier le code]

Glyphe Unicode Description Catégorie(s)
Unicode
< U+003C signe inférieur à symbole, mathématique
U+2039 guillemet simple vers la gauche ponctuation, guillemet initial
U+2329 chevron vers la gauche[Unicode 1] ponctuation, début
U+27E8 chevron mathématique gauche ponctuation, début
U+3008 chevron gauche[Unicode 2] ponctuation, début
> U+003E signe supérieur à symbole, mathématique
U+203A guillemet simple vers la droite ponctuation, guillemet final
U+232A chevron vers la droite[Unicode 1] ponctuation, fin
U+27E9 chevron mathématique droit ponctuation, fin
U+3009 chevron droit[Unicode 2] ponctuation, fin
  1. a et b U+2329 et U+232A sont désuets, car respectivement normalisés en U+3008 et U+3009, caractères CJC à pleine chasse
  2. a et b caractères CJC à pleine chasse

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Thibault, Phonologie, Master LFA, semaine 1, 2012.
  2. Orthographe et prononciation (Graphématique), La clé des langues, 9 juillet 2012.