Chevrolet small-block engine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le small-block Chevrolet est une famille de moteurs V8 construits par General Motors de 1955 à 1998. Le premier V8 de cette famille est un 4.3L fait pour la Corvette. Le moteur small-block sera remplacé dans les années 1990 par les V8 LT, puis LS. Le moteur est toujours construit sous forme de "crate engine". C'est le moteur ayant eu la plus longue longévité avec le V8 Rolls-Royce. Tous les moteurs sont à soupapes en tête, avec 2 soupapes par cylindre. D'abord équipés de carburateurs, ils connaitront l'injection mécanique puis électronique.

Moteurs à alésage de base de 95.2mm (1955-1973)[modifier | modifier le code]

265ci[modifier | modifier le code]

Premier moteur small-block, il fut conçu pour la Corvette C1 de 1955, afin de remplacer le 6 cylindres 235. Il fut installé sur d'autres modèles la même année. En 1955, le moteur possède un rapport volumétrique de 8.0:1, un carburateur double ou quadruple corps, et un allumage réglé 4° avant le point mort haut. L'ordre d'allumage est 1-8-4-3-6-5-7-2. Les versions à carburateur 2 corps produisent 162 ch à 4 400 tr/min, et 257 ft·lb (348 N·m) de couple à 2 200 tr/min. Les versions à carburateur 4 corps sont données pour 180 ch à 4 600 tr/min (195 ch à 5 000 tr/min pour la Corvette), et 260 ft·lb (352 N·m) à 2 800 tr/min (3 200 tr/min pour la Corvette).

En 1956, la version à carburateur 2 corps reste inchangée ; en revanche, les autres versions sont revues, avec un taux de compression porté à 9.25:1. Equipé d'un carburateur quadruple corps, le moteur produit désormais 205 ch à 4 600 tr/min (210 ch à 5 200 tr/min sur la Corvette), ainsi que 268 ft·lb (363 N·m) à 3 000 tr/min (270 ft·lb (363 N·m) à 3 200 tr/min sur la Corvette). Une autre nouveauté est l'introduction de la version à deux carburateurs quadruple corps, donnée pour 225 ch à 5 200 tr/min, et 270 ft·lb (366 N·m) à 3 600 tr/min. Il est à noter que sur la Corvette, le type de bougie utilisé est différent (AC-C43, contre AC 44-5 pour les autres versions). Lorsque le V8 à carburateur 2 corps est associé à la transmission automatique Powerglide, la puissance est portée à 170 ch. À la fin de cette année, le V8 disparait, remplacé par le V8 283 (4.6L)

283ci[modifier | modifier le code]

Le moteur 265 passe à 283 cu.in. (4.6L) par augmentation de l'alésage à 98,4 mm en 1957. L'ordre d'allumage reste inchangé. La version à carburateur 2 corps possède un rapport volumétrique plus élevé (8.5:1), pour une puissance de 185 ch à 4600 tr/min et un couple de 275 ft/lb à 2400 tr/min. La version à carburateur 4 corps est donnée pour 220 ch à 4800 tr/min et 300 ft/lb à 3000 tr/min. La version à 2 carburateurs à double corps est disponible en version 245 ch (à 5000 tr/min, 300 ft/lb à 3000 tr/min) ou 270 ch (à 6000 tr/min, 285 ft/lb à 4200 tr/min), mais seulement sur la Corvette. Toutes les versions à carburateurs 4 corps et 2 carburateurs 4 corps utilisent un rapport volumétrique de 9.5:1 La grande nouveauté de 1957 est l'apparition d'une injection mécanique sur la Corvette. Avec un taux de compression de 9.5:1, le moteur développe 250 ch à 5000 tr/min, et 305 ft/lb à 3800 tr/min. Avec un taux de compression de 10.5:1, le moteur passe à 283 ch à 6200 tr/min, et 290 ft/lb à 4400 tr/min.

En 1958, les versions 270 et 283 chevaux disparaissent. La version à carburateur 4 corps passe à 230 chevaux.

En 1959, une nouvelle version à injection apparait : doté d'une avance à l'allumage de 14° et d'un taux de compression de 10.5:1, la puissance est de 290 ch à 6200 tr/min, et le couple est de 290 ft/lb à 4400 tr/min.

En 1960, la version à injection voit sa puissance grimper encore (315 ch à 6200 tr/min), avec une version 275 ch disponible. Cette augmentation de puissance est rendue possible par l'augmentation du rapport volumétrique (11.0:1). L'avance à l'allumage sur la version 315 ch est de 18°, et 8° sur la version 275 ch.

Toutes ces versions vont disparaitre à la fin de l'année 1961, avec l'introduction du nouveau small-block 327. Seule la version à carburateur 2 corps persistera.

307ci[modifier | modifier le code]

A ne pas confondre avec le 307 Oldsmobile, ce moteur est disponible uniquement de 1968 à 1973 sur les modèles Chevrolet. En 1968, il est disponible uniquement avec un carburateur 2 corps, pour une puissance de 200 ch à 4600 tr/min, et 300 ft/lb à 2400 tr/min. Le taux de compression est de 9.0:1, et la course du moteur est de 3.25 pouces (82.5 mm). L'ordre d'allumage est le même que celui du 283, mais l'avance à l'allumage est ramenée à 2°. Ce moteur n'évoluera pas durant sa carrière et sera supprimé du catalogue en 1973.

Moteur à alésage de base de 101.6 mm (1962-1998)[modifier | modifier le code]

C'est à cette famille qu'appartient le célèbre moteur 350, qui est une référence en termes de possibilité de préparation.

327ci[modifier | modifier le code]

Le moteur 327 (5.4L) succède au moteur 283 en 1962. Il se caractérise par un alésage de 4 pouces (101.6 mm), et une course de 3.25 pouces (82.5 mm). Ce moteur devient le seul moteur à équiper les Corvette, et ce jusqu'en 1965. Il est disponible avec un carburateur 4 corps ou une injection mécanique Rochester. Avec un taux de compression de 10.5:1, la version de base produit 250 ch à 4400 tr/min, pour 350 ft/lb de couple à 2800 tr/min. Une version plus poussée offre 300 ch à 5000 tr/min, et 360 ft/lb à 3200 tr/min. Avec un taux de compression de 11.25:1, la puissance s'envole à 340 ch à 6000 tr/min, et 344 ft/lb à 4000 tr/min. La version à injection dispose elle de 360 ch à 6000 tr/min, et 352 ft/lb à 4000 tr/min. Sur ces versions à haut rapport volumétrique, l'avance à l'allumage est portée à 10°.

En 1964, la version carburateur 4 corps voit son taux de compression ramené à 11.0:1, et sa puissance augmenter à 365 ch à 6200 tr/min, pour 350 ft/lb à 4000 tr/min. La version à injection possède le même taux de compression, et une puissance de 375 ch à 6200 tr/min. Cette version est appelée L-84, et il s'agit du plus puissant 327 produit jusque alors. La version L-84 disparaitra à la fin de l'année 1965, et en 1967, seule la version 300 ch reste disponible. Le moteur disparait totalement en 1969.

350ci[modifier | modifier le code]

Le V8 350 apparait en 1967 en tant qu'option sur la Chevrolet Camaro (L-48). Ce moteur possède une course rallongée (88.4 mm) par rapport au 327.

  • L-48

La version L-48 sera produite de 1967 à 1980, et constituera le moteur de base de la Corvette dans les années 1970. La version de 1967 produit 295 ch à 4800 tr/min, et 380 ft/lb à 3200 tr/min, grâce à un rapport volumétrique de 10.25:1. Le moteur gagne 5 chevaux l'année suivante. Le L-48 ne fera pas d'apparition entre 1970 et 1973. En 1974, il est introduit sur la Corvette comme moteur de base. Mais les normes anti-pollution et le changement des standards pour les mesures de puissance résultent en une puissance de seulement 165 ch à 3800 tr/min, et 255 ft/lb à 2400 tr/min, avec un rapport volumétrique de 8.5:1. Toutefois, sa puissance évoluera positivement, avec une augmentation de 15 ch en 1976 (+ 15 ft/lb de couple). En 1977, la puissance atteint 185 ch à 4000 tr/min, et le couple 280 ft/lb à 3200 tr/min. En 1979, c'est 195 ch qui seront disponibles, au même titre que 285 ft/lb de couple. La production s'arrête en 1980.

  • ZQ3

La version ZQ3 constitue le moteur de base de la Corvette de 1969 à 1973, avant de disparaitre en 1975. La puissance de ce V8 est de 300 ch en 1970, pour un couple de 380 ft/lb, grâce au taux de compression de 10.25:1. La puissance décline dès 1972, avec le ZQ3 n'affichant plus que 200 ch à 4400 tr/min, et 300 ft/lb à 2800 tr/min, en raison notamment du taux de compression réduit (8.5:1). En 1973, le moteur perd 10 chevaux et 30 ft/lb de couple, avant de laisser place au L-48 de 165 ch.

  • L-46

Le moteur L-46 est une option disponible sur la Corvette en 1969 et 1970. Il s'agit d'une version ZQ3 modifiée avec un rapport volumétrique de 11.0:1, pour obtenir une puissance de 350 ch à 5600 tr/min, et 380 ft/lb à 3800. Ce moteur ne sera plus produit après 1970.

  • LT-1
LT-1 monté sur une Chevrolet Camaro Z28 de 1970

La version LT-1 (à ne pas confondre avec le LT-1 moderne) est la version la plus poussée du 350 en 1970. Disponible sur la Camaro Z28, ainsi que sur la Corvette, il se caractérise par des poussoirs mécaniques, un arbre à cames à grande levée, un carburateur quadruple corps 780 CFM monté sur une pipe d'admission en aluminium, et un échappement à faible restriction. Le taux de compression étant de 11.0:1, le moteur développe 370 ch à 6000 tr/min et 380 ft/lb à 4000 tr/min. Mais en 1971, le taux de compression chute (9.0:1 au lieu de 11.0:1), et la puissance devient 330 ch à 5600 tr/min. En 1972, la puissance nette est de 255 ch à 5600 tr/min, pour un couple de 280 ft/lb à 4000 tr/min. C'est la dernière année pour le LT-1.

  • L82

Le moteur L82 est l'option "hautes performances" sur la Corvette entre 1973 et 1980. Il remplace le LT-1, mais conserve un taux de compression de 9.0:1. La puissance est de 250 ch à 5200 tr/min, le couple est de 285 ft/lb à 4000 tr/min pour 1973. En 1975, le moteur perd 45 chevaux et 30 ft/lb de couple (205 ch à 4800 tr/min, 255 ft/lb à 3600 tr/min). La puissance du L82 augmente d'année en année, pour s'établir à 225 ch à 5200 tr/min et 270 ft/lb à 3600 tr/min en 1979. En 1980, dernière année pour le L82, le moteur gagne 10 ch et 15 ft/lb.

  • L81

Le moteur L81 est le seul moteur disponible sur la Corvette en 1981. Il remplace le L82, avec une puissance plus faible (190 ch et 280 ft/lb), et un taux de compression de 8.2:1. Ce moteur éphémère sera remplacé en 1982 par le L83.

  • L98

Le moteur L98 est une évolution du 350 originel, dans le sens où il adopte une injection électronique. Sur les Corvette post-1986, les culasses sont en aluminium. En 1985, le moteur possède un taux de compression de 9.5:1, pour une puissance de 230 ch à 4000 tr/min, et 330 ft/lb de couple à 3200 tr/min. La compression augmentera en 1991, sans modifier la puissance. Ce moteur disparait en 1992.

  • LM1

Le LM1 est le 350 de base sur tous les modèles Chevrolet (à l'exception de la Corvette). Introduit en 1974, sa puissance est de 160 ch à 3800 tr/min, et son couple est de 250 ft/lb à 2400 tr/min. Ce moteur possède un carburateur quadruple corps et un rapport volumétrique de 8.5:1. Au fur et à mesure des années, il s'est modernisé, en adoptant par exemple l'allumage électronique. Il disparait en 1988.

  • L05

Le L05 est le remplaçant du LM1. Equipé de l'injection électronique et possédant un taux de compression de 9.8:1 (sur les Caprice 9C1), il produit 195 ch à 4400 tr/min, et 290 ft/lb de couple à 2400 tr/min. À l'origine destiné aux pick-ups et utilitaires, ce moteur fut installé dans les Chevrolet Caprice et Buick Roadmaster. Il est remplacé par le L31, qui, sous le nom de Vortec 5700, perdurera jusqu'en 2005.

302ci[modifier | modifier le code]

Pour les besoins du championnat Trans Am, Chevrolet a construit entre 1967 et 1969 des moteurs de 5L de cylindrée. Il équipa la Camaro Z/28 de 1967 à 1969. Ce moteur possède un alésage de 4 pouces (101.60 mm) et une course de 3 pouces (76.2 mm). Il possède deux carburateurs quadruple corps Holley 600 CFM (en 1969), et un rapport volumétrique de 11.0:1. Il possède un échappement à faible restriction et des silencieux de type "chambered exhaust", produisant un bruit caractéristique à haut régime. Le moteur produit officiellement 290 ch à 5800 tr/min et 290 ft/lb à 4200 tr/min, mais on estime que le vrai chiffre est proche de 400 ch. Ce moteur a la caractéristique d'être réglé pour une utilisation sur circuit, ce qui réduit fortement son usage routier : le couple n'arrive que vers 4000 tr/min, mais la plage d'utilisation s'étend jusqu'à plus de 7000 tr/min.

Moteur 400ci à alésage de 104.78 mm[modifier | modifier le code]

C'est le seul moteur à posséder un alésage de 104.78 mm. Installé sur les voitures Chevrolet entre 1970 et 1976, ce moteur produit en 1970 265 ch. À partir de 1971, la puissance décline. En 1972, la puissance est réduite à 175 ch. La puissance ne bougera plus jusqu'en 1976. Ce moteur est moins connu que son homologue 402 de la famille Big-Block.

Moteur à alésage de 93.22 mm[modifier | modifier le code]

Cette famille compte le moteur 262 et son dérivé 305.

262ci[modifier | modifier le code]

Le 262 a été produit entre 1975 et 1976, date à laquelle il est remplacé par le 305. La course du moteur est de 78.7 mm, et le taux de compression est de 8.5:1. Ce moteur développe 110 ch à 3600 tr/min, et 200 ft/lb de couple à 2000 tr/min. Il est équipé uniquement d'un carburateur double corps.

305ci[modifier | modifier le code]

Ce moteur, lancé en 1977, est connu pour ses possibilités de préparation, et pour l'interchangeabilité de certaines pièces avec le 350. Il a existé en plusieurs versions, que voici.

  • LG3

Le moteur LG3 est le premier 305 à voir le jour. Il est équipé d'un carburateur double corps Rochester 2GC, remplacé en 1979 par un carburateur Dualjet. Son taux de compression de 8.5:1 lui permet de produire 140 ch à 3800 tr/min, et 245 ft/lb de couple à 2000 tr/min. En 1978, la possibilité d'opter pour un carburateur 4 corps augmente la puissance à 160 ch. Ce moteur est supprimé en 1981.

  • LG4

Le LG4 se différencie du LG3 par son carburateur quadruple corps de série. En 1985, l'installation d'un détecteur de cliquetis permet l'augmentation du taux de compression à 9.3:1 et une cartographie d'allumage plus agressive. La puissance passe alors à 170 ch à 4400 tr/min, et 250 ft/lb à 2800 tr/min. Ce moteur disparait en 1987.

  • L69

Le moteur L69 est une version plus poussée du 305, introduite en 1983. Il possède l'arbre à cames du 350 L83, ainsi qu'un taux de compression de 9.5:1. L'adjonction d'un détecteur de cliquetis permet d'augmenter l'efficacité de l'allumage. En conséquence, ce moteur produit 190 ch à 4800 tr/min, et 240 ft/lb à 3200 tr/min. Il disparait en 1986.

  • LE9

Le moteur LE9 possède le même taux de compression que le L69, mais avec l'arbre à cames du 350 LM1. Supprimé du catalogue en 1986, ce moteur produit 165 ch à 4000 tr/min, et 250 ft/lb à 2000 tr/min. Il possède toujours un carburateur quadruple corps.

  • LB9

Le LB9 est le premier moteur 305 à recevoir l'injection électronique (nommée TPI pour "Tuned-Port fuel Injection"). Il possède le même taux de compression que le L69. L'utilisation de l'injection lui permet de produire 190 ch à 4000 tr/min ou 215 ch à 4400 tr/min (285 ft/lb à 2800 tr/min, ou 275 ft/lb à 3200 tr/min). La puissance du moteur augmente d'année en année, pour atteindre 220 ch à 4400 tr/min en 1988, avec 290 ft/lb de couple à 3200 tr/min. Ce moteur disparait en 1992.

  • LO3

Le LO3 apparait en 1987 pour remplacer les LG4, L69 et LE9 à carburateurs. Il dispose de l'injection électronique et d'un taux de compression de 9.3:1 (comme le LG4). Il produit l'année de son lancement 170 ch à 4000 tr/min, avec 255 ft/lb de couple à 2400 tr/min. Sur les pick-up construits entre 1993 et 1995, la puissance est de 190 ch à 4400 tr/min, pour un couple de 275 ft/lb à 2400 tr/min. Ce moteur est supprimé en 1995. C'est la dernière version du 305.

Moteur 267ci à alésage de 88.9 mm[modifier | modifier le code]

Ce moteur possède une course de 88.39 mm, et a été construit de 1979 à 1982. Ce petit moteur était équipé d'un carburateur double corps Rochester Dualjet 210. Destiné à être le moteur d'entrée de gamme des Chevrolet, sa carrière a été écourtée en raison de son incapacité à respecter les normes anti-pollution. Ce moteur n'aura vécu que 3 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]