Chevanceaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chevanceaux
Image illustrative de l'article Chevanceaux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Montlieu-la-Garde
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute-Saintonge
Maire
Mandat
Roger Soulard
2014-2020
Code postal 17210
Code commune 17104
Démographie
Gentilé Chevancelais
Population
municipale
1 007 hab. (2011)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 18′ 15″ N 0° 13′ 58″ O / 45.3042, -0.232845° 18′ 15″ Nord 0° 13′ 58″ Ouest / 45.3042, -0.2328  
Altitude Min. 63 m – Max. 154 m
Superficie 21,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de Charente-Maritime
City locator 14.svg
Chevanceaux

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de Charente-Maritime
City locator 14.svg
Chevanceaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chevanceaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chevanceaux

Chevanceaux est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime (région Poitou-Charentes).

Ses habitants sont appelés les Chevancelais et les Chevancelaises[1].

C'est à l'est du bourg de Chevanceaux que se trouve le point culminant de la Double saintongeaise, au site du coteau de Boismorand qui culmine à 154 mètres de hauteur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune limitrophe du département de la Charente est située dans la partie septentrionale du canton de Montlieu-la-Garde dont elle est la deuxième commune la plus peuplée après le chef-lieu de canton.

C'est dans cette commune que se situe le point culminant de tout le sud de la Charente-Maritime avec 154 mètres d'altitude[Note 1]. Il s'agit du coteau de Boismorand, à l'est du bourg et près de la limite administrative du département voisin de la Charente.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Chevanceaux
Chantillac
(Charente)
Bors
(Charente)
Boisbreteau,
Guizengeard
(Charente)
Chatenet Chevanceaux Neuvicq
Sainte-Colombe Pouillac Saint-Palais-de-Négrignac

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965 1996 Louis Joanne RI, puis UDF Médecin
2001 2008 Gilbert Festal UMP Pharmacien
Conseiller général 1998-2011
2008 2014 Gilbert Festal UMP Pharmacien
Conseiller général 1998-2011
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 007 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 033 1 124 1 124 1 241 1 346 1 414 1 452 1 390 1 412
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 360 1 383 1 402 1 403 1 370 1 348 1 294 1 209 1 168
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 116 1 235 1 179 1 092 1 060 1 073 1 058 1 035 1 041
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 035 1 044 1 129 1 087 1 008 981 1 020 1 018 1 007
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (29,5 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (28,1 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 14,9 %, 15 à 29 ans = 19,4 %, 30 à 44 ans = 16,3 %, 45 à 59 ans = 21,8 %, plus de 60 ans = 27,5 %) ;
  • 50,2 % de femmes (0 à 14 ans = 12,9 %, 15 à 29 ans = 15,2 %, 30 à 44 ans = 18,9 %, 45 à 59 ans = 21,5 %, plus de 60 ans = 31,6 %).
Pyramide des âges à Chevanceaux en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90 ans ou +
0,6 
11,0 
75 à 89 ans
13,7 
15,9 
60 à 74 ans
17,3 
21,8 
45 à 59 ans
21,5 
16,3 
30 à 44 ans
18,9 
19,4 
15 à 29 ans
15,2 
14,9 
0 à 14 ans
12,9 
Pyramide des âges du département de la Charente-Maritime en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
1,5 
8,6 
75 à 89 ans
11,9 
16,4 
60 à 74 ans
17,1 
21,3 
45 à 59 ans
21,1 
19,1 
30 à 44 ans
18,5 
16,8 
15 à 29 ans
14,7 
17,3 
0 à 14 ans
15,1 

Économie[modifier | modifier le code]

La commune a donné son nom à une variété de châtaignes, le marron de Chevanceaux[6].

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

La bibliothèque

ECONOMIE.

SURVITEC ZODIAC .Radeaux de survie ,effectif = 115 personnes ..3000 radeaux par an.

CABANNES .SA usine de placage. +de 50 personnes.

CARROSERIE INDUSTRIELLE LAURENT .Fabrication de caravannes +35 personnes (voir alloforain.com)

SVE .Distillerie de CHEVANCEAUX .Cognac ou Vodka +20 personnes

VIGNOBLES BERTRAND Vins Pineaux Cognac +15 personnes et 20 saisonniers.

MFR maison familiale.Secteur service

MFR maison familiale.Foret environnement.

SERVICES.

Scolarité :( 4 classes élémentaires 3 classes maternelles 1 cantine)

ADMR service à la personne

1 La poste (tous les jours jusqu'a 15H30 sauf samedi)

1 Pharmacie

2 Médecins

5 Dentistes

2 Kinés

2 Infirmiers

1 Psychomotricienne

1 Ethiopate

EQUIPEMENT.

1 salle des fétes,1 salle 3eme age ,1petite salle de réunion,1 médiathéque.1 salle pour les chasseurs avec atelier de découpe .

1 stade de foot avec 2 terrains réglementaires plus 1 terrain entrainement. tribunes ,vestiaires, bar et salle de réunion.

2 terrains de tennis.

1 terrain de boules

1 gymnase et un dojo.

1 salle de musique et une salle de réunoin

1 piscine avec 2 bassins

1 terrain de camping

1 plan d'eau avec des aménagements.

VIE LOCALE.

Plus de 15 associations.

Comité des fétes. Amicale des anciens combattants

La joyeuse chevancelaise (musique et banda) U.E.C.C union des commerçants

Laryrock (organisation festival de rocks) ADPAHS( association developpement,promotion ,animation de la haute saintonge)

Le jeune cran ( gymnastique) Médiathéque biblihotéque (association lecture)

USC (foot-ball) .

La société de chasse. Les ainés (club du 3eme age)

Activités 2000 (judo,yoga,couture,cuisine,sophrologie ect) Association parents d'éléves

Les tritons (club de natation) ADRIEN aide aux enfants DYS

Akrobitum (course à pied). Vélo club.

Amicale bouliste de chevanceaux (boulistes) En sommeil (les rabalots groupe folklorique) et (asso airsoft)

ARTISANAT et COMMERCES.;

Marché Samedi matin ( poissons,fruits et légumes,volailles,oeufs ect) Dimanche matin (huitres) Mardi soir (pizza) Mercredi matin (poissons)

2 garages (RENAULT et PEUGEOT)

2 mecaniciens agricoles

2 entreprises de maçonnerie

2 entreprises de (platre,carrelage,peinture)

2 menuisiers charpentiers

3 électriciens

1 plombier ,chauffagiste

1 imprimeur

1 architecte

1 taxi ,pompes funébres

3 salons de coiffures

2 boulangers, patissiers

2 bouchers charcutiers traiteurs

1 superette alimentation générale.

2 exploitations avec vente au détail (volailles oeufs;ect)

1 station service +station de lavage + resto rapide

2 bars ( tabac pmu)

1 restaurant

1 chambres d'hotes

1 magasin de fleurs et cadeaux

1 institut de beauté

2 cab assurances (allianz,axa)

1 banque (CA)

1 négoce (grains,engrais,phytos,matériaux)

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le point culminant de la Charente-Maritime est de 173 mètres et il est situé au nord, près des Deux-Sèvres
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les gentilés de Charente-Maritime
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  4. « Évolution et structure de la population à Chevanceaux en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  5. « Résultats du recensement de la population de la Charente-Maritime en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  6. François Julien-Labruyère, Paysans charentais: histoire des campagnes d'Aunis, Saintonge et bas Angoumois, vol. 1, Rupella,‎ 1982 (lire en ligne), p. 457