Chevalier cuivré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chevalier (poisson).

Le Chevalier cuivré (Moxostoma hubbsi) est un poisson de la famille des catostomidés.

Cette espèce est endémiques au sud-ouest du Québec.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Il doit son nom à la forme caractéristique de ses écailles, rappelant l'armure métallique des chevaliers, de même qu'à sa couleur cuivrée.

Description et mode de vie[modifier | modifier le code]

Il est caractérisé par son dos bossu, sa petite tête triangulaire qui ne compte que pour 1/5 de sa longueur et la couleur cuivrée de ses écailles. Comme chez tous les Catostomidae sa bouche est constituée de lèvres charnues orientées vers le bas. Son pharynx est équipé de dents semblables à des molaires qui lui permettent de broyer les mollusques.

Il vit plus de 30 ans et peut atteindre 5,5 kg et plus de 70 cm[1].

Il se reproduit à partir de l'âge de 10 ans, et alors il est très fécond, une femelle pouvant pondre plus de 100 000 œufs. Cette ponte n'a lieu qu'en eaux vives sur des gravières et actuellement seules deux frayères ont été identifiées. Au printemps les adultes remontent la rivière Richelieu et parcourent de longues distances (jusqu'à 125 km en 5 jours). Aussitôt après la ponte, ils repartent vers le fleuve Saint-Laurent. Ils passent l'hiver très dispersés sur tout leur territoire.

Les jeunes larves se dispersent grâce au courant après une dizaine de jours et s'arrêtent dans les végétations des bordures de rives, sur tout le long de la rivière Richelieu.

Habitat et localisation[modifier | modifier le code]

Site d'une frayère sur la rivière Richelieu à Chambly

Il occupe un territoire restreint situé au sud-ouest de la province. Actuellement, sa présence est confirmée uniquement dans les rivières Richelieu et des Mille Îles, ainsi que dans un court tronçon du fleuve Saint-Laurent, entre Montréal et Trois-Rivières.

Le chevalier cuivré est une espèce menacée dont la population est estimée à quelques milliers d'individus tout au plus. Le déclin de cette espèce peut être attribué à plusieurs facteurs, dont la modification et la détérioration de son habitat.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit exclusivement de mollusques.

Protection[modifier | modifier le code]

Il est déclaré espèce menacée au Québec depuis 1999.

En 2005 le COSEPAC (Comité sur la situation des espèces en péril au Canada) a modifié son statut d'espèce menacée donné en 1987 à espèce en voie de disparition. Ce statut d'espèce en voie de disparition a été confirmé par la loi canadienne sur les espèces en péril en décembre 2007.

Le refuge faunique Pierre-Étienne-Fortin protège la principale frayère du chevalier cuivré, soit les rapides de Chambly[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Document du COVABAR
  2. « Refuges fauniques », Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec,‎ mars 2005 (consulté le 4 mars 2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]