Cheval de Namibie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cheval de Namibie
Image illustrative de l'article Cheval de Namibie

Espèce Cheval (Equus caballus)
Région d’origine
Région Désert de Drapeau de la Namibie Namibie
Caractéristiques
Morphologie Cheval sauvage
Taille 1,50m à 1,60m
Robe Généralement baie ou alezane
Chevaux de Namibie

Le cheval de Namibie est une race de cheval sauvage issue des montures des colons allemands et retournée à l'état sauvage du fait du phénomène du marronage.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le cheval de Namibie descend de montures abandonnées sur place par les colons allemands venus du Cap. Ils survivent dans une région quasiment désertique, classée réserve naturelle. Les températures montent à 70 °C au sol en décembre et descendent à -5 °C en juin, avec des vents fréquents jusqu'à 140km/h. La population des chevaux sauvages de Namibie serait d'environ 200 individus. Ils arrivent à survivre grâce à leur petite taille, qui leur permet de résister aux fortes chaleurs. D'autre part, un brouillard matinal très habituel dans cette région leur permet de s'hydrater.

Description[modifier | modifier le code]

Comme tous les chevaux retournés à l'état sauvage, leur morphologie s'est énormément éloignée de celle qui est recherchée par l'homme. La taille s'est réduite pour résister aux rudes conditions climatiques.

Chevaux de Namibie célèbres[modifier | modifier le code]

L'histoire des chevaux de Namibie est évoquée dans le roman et le film Crinière au vent, une âme indomptable[1]. En 1914, un poulain naît à bord d'un bateau allemand qui transporte des chevaux de trait en Namibie. Séparé de sa mère et terriblement vulnérable, il est adopté par Richard, un garçon d'écurie orphelin qui vit dans une petite ville minière. Celui-ci le baptise Lucky. Le poulain grandit vite et fait la connaissance d'une jeune pouliche nommée Beauty. Mais le père de Beauty, un étalon qui fait l'orgueil de son propriétaire, ne supporte pas de voir Lucky la fréquenter. La guerre gagne du terrain et la ville minière est évacuée. Lucky est abandonné et part dans les dunes inhospitalières du désert de Namibie. En suivant une jeune Bushman, il apprend à survivre dans les conditions les plus hostiles et à devenir un magnifique étalon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Crinière au vent, une âme indomptable. Françoise Bourdin France Loisirs, janvier 2000.